FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi | Bible urbaine

Sorties_Festivals

FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi

FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi

On est ben en Abitibi

Publié le 4 septembre 2016 par Marie-Eve Linck

Crédit photo : Christian Leduc

Le soleil plombe toujours sur Rouyn pendant que se poursuit le Festival de musique émergente (FME) pour une troisième journée. En plus des habituels concerts, une belle place a été faite aux performances d’art sonore ce samedi, une présentation de l’espace d’art Écart. D’abord, on a eu droit, en après-midi, aux Variations Goldberg de Bach revisitées par l’artiste habituellement plus visuel que sonore Patrick Bernatchez. Puis en soirée, l’artiste sonore Érick D’Orion, lui, a offert une performance très intéressante, qui s’orientait vers une exploration du son dans la musique métal. Un beau complément à la programmation musicale du FME.

Keith Kouna

C’est au soleil, sur la terrasse d’un pub de la région que Keith Kouna a fait une prestation surprise. Au FME pour un spectacle du groupe punk Les Goules, dont il est le chanteur, il s’est permis un sympathique concert en plein air, certes un peu improvisé, où il a interprété plusieurs des chansons de son projet solo. Si vous ne connaissez pas Keith Kouna, dites-vous que musicalement on est assez loin du punk et plutôt dans le style chansonnier de tradition française. Mais subsiste un petit côté rebelle dans les paroles de l’artiste, tantôt poétiques, tantôt comiques. Et beaucoup de paroles. Un flot de paroles au débit assez rapide, parfois truffé de jeux sur les sons, assonances ou allitérations. On se demande comment il fait pour ne pas s’accrocher. On a donc eu droit, hier, à une belle prestation sans prétention durant laquelle l’artiste a même laissé le public lui faire ses demandes et choisir les chansons à jouer.

Paupière

Paupière est un groupe formé d’un des membres de We Are Wolves, Pierre-Luc Bégin, accompagné de Julia Daigle et Éliane Préfontaine. Et ils sont parmi les seuls au Québec à donner dans la new wave et cold wave, courant qui est né au début des années 80. On parle ici d’une musique plus synthétique qu’organique, où les synthétiseurs sont rois. Fortement inspiré des groupes britanniques et français de cette époque, Paupière reproduit à merveille le son et l’ambiance des formations phares du genre. Ce n’est pas de l’originalité pure, mais le résultat est une musique bien faite, voire rafraîchissante; le trio a capté l’essence du style. Hier, au 5 à 7, il a donné une belle performance chorégraphiée dans un bar rempli de gens qui semblaient trop gênés pour y aller de quelques pas de danse. Il était peut-être encore un peu tôt. Pourtant, ce n’étaient pas les beats dansants qui manquaient. La formation remet ça aujourd’hui toujours dans la même formule. Un band qui offre une proposition différente dans le paysage de la musique au Québec et on a déjà hâte de le revoir.

VioleTT Pi

Plus tard en soirée, c’était au tour de VioleTT Pi de monter sur scène. VioleTT Pi, c’est une bibitte, un groupe au rock déjanté, y mêlant aussi de l’électro, des moments punk, d’autres funk. Les gars du band sont arrivés vêtus de splendides robes; mon esprit est encore marqué par la vue du claviériste barbu dans sa robe de style baby doll rose… La formation propose une musique singulière accompagnée de textes étonnants. Une belle mention à la pièce que le chanteur Karl Gagnon a dédiée hier à Gauvreau. Le groupe a présenté au FME plusieurs des morceaux de son album Manifeste contre la peur, sorti plus tôt cette année. La performance survoltée du groupe a fait vibrer le Petit Théâtre du Vieux Noranda et on ne s’est pas ennuyé une seconde. On sent que les musiciens tripent tout autant que nous en concert. Une solide prestation des plus originales.

La soirée s’est terminée en beauté avec un deuxième concert en deux jours pour Fred Fortin et son groupe, des guitares plein les oreilles et la présence de ce cher Fred, toujours aussi bon en show. Puis la suite reste un peu floue…

L'événement en photos

Par Christian Leduc

  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi
  • FME 2016, jour 3: Keith Kouna, Paupière et VioleTT Pi

L'avis


de la rédaction

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début