Une soirée intime avec Monogrenade au La Tulipe

Crédit photo: Éric Dumais

C’est hier soir devant quelques centaines de personnes que le groupe montréalais Monogrenade a performé sur les planches du La Tulipe. Dorénavant accompagné de deux violonistes, Julie Brunet (Grenadine) et Ingrid Wissink, la formation, avec le succès retentissant de l’album Tantale, a connu un réel essor cette année en plus de visiter l’Europe en octobre, où elle a eu la chance de performer dans la Ville lumière.

Le groupe, fondé par Jean-Michel Pigeon en 2008, semblait extrêmement heureux d’être de retour dans la métropole. Monogrenade a eu la chance d’être en nomination cette année au gala de l’ADISQ dans la catégorie Album de l’année – alternatif et au GAMIQ pour l’Album indie rock de l’année.

Le sextuor est finalement monté sur scène aux alentours de 21h30, après une solide prestation du groupe rock indé Who Are You, et ce, sous une salve d’applaudissements de la part du public. Tranquillement, les musiciens se sont installés derrière leurs instruments respectifs, avant de commencer les accords langoureux de La Marge, chanson majeure figurant sur leur premier album studio Tantale.

Monogrenade a satisfait son public en jouant fidèlement ses meilleures compositions, le tout offert dans de longues envolées musicales et orchestrales de haut calibre. Jean-Michel Pigeon et ses camarades ont bien entendu interprété les meilleurs succès, dont M’en Aller, Ce soir, L’Araignée, Obsolète et La fissure. Vers la fin du spectacle, ils ont joué deux chansons inédites, notamment Le fantôme (qui ne semble pas être le titre définitif selon le chanteur) et une autre dont on ignore toujours le titre, ainsi que Le pantin, une composition solide et intense qui se retrouve sur le EP La saveur des fruits, paru en juin 2009.

Le concert a été une véritable partie de plaisir pour la majorité des gens et il est fort à-propos de féliciter au passage les six musiciens pour leur maturité et leur aisance sur scène. Monogrenade a rapidement appris de ses expériences  et il semble bien préparé pour monter sur les scènes à l’international. D’ailleurs, Monogrenade aura la chance de s’envoler de nouveau vers la France en décembre afin de participer au festival TGV GéNéRiQ aux côtés d’artistes et de groupes de renom, dont Pat Jordache, les Breastfeeders, Stromae, Duchess Says, The Pack A.D. et plusieurs autres.

Même si Monogrenade aurait  tout aussi pu se produire dans une salle plus intime comme le Divan Orange,  il n’en demeure pas moins que, malgré le peu de fidèles qui étaient présents hier soir, le concert était à la hauteur des attentes.

Appréciation: ***1/2

Photographié et écrit par: Éric Dumais