«New Memories», un documentaire de Michka Saäl sur la photographe Anne J. Gibson | Bible urbaine

Cinéma_

«New Memories», un documentaire de Michka Saäl sur la photographe Anne J. Gibson

«New Memories», un documentaire de Michka Saäl sur la photographe Anne J. Gibson

L'art-thérapie par la photographie

Publié le 1 décembre 2018 par Éric Dumais

Crédit photo : Anne J. Gibson

Troublante ironie du sort: la photographe torontoise Anne J. Gibson s'est confiée, tel un livre ouvert, à Michka Saäl pour donner suite à un documentaire visant à montrer à quel point l'art de la photographie lui a permis de se sortir d'un quotidien marqué par une grande noirceur. Sauf que ledit documentaire est resté un temps en chantier, comme en suspens, suite au décès inattendu de la cinéaste et scénariste, décédée d'une brève maladie en juillet 2017. C'est son mari Mark Foss et le monteur Michel Groulx qui ont pris l'initiative de terminer le film.

Michka Saäl, auteure d’une filmographie poétique, sensible et touchante, a également laissé derrière elle un second projet inachevé, un long métrage intitulé Les aventuriers, qui prendra lui aussi l’affiche, cette fois en 2019. 

Pour l’heure, les amoureux du septième art pourront dès maintenant découvrir le documentaire soigné New Memories, d’une durée de 79 minutes, qui met de l’avant une réalisation sobre, avec un bon dosage de témoignages touchants où les mots vont droit au coeur.

C’est que l’art thérapeutique et ses vertus peuvent faire des miracles! L’appareil photo de la Torontoise Anne J. Gibson lui a en effet permis de sortir la tête d’un quotidien trouble pour oublier un chapitre sombre de sa vie.

Plutôt que de retourner sur les bancs d’école et de décrocher un emploi de pharmacien, l’artiste en devenir a opté pour une thérapie par l’art grâce à sa source d’inspiration principale: son appareil photo et l’activité multiculturelle du Kensington Market, lieu historique national du Canada situé en plein coeur de Toronto.

Au fil du temps, elle a immortalisé de nombreux portraits de résidents et des scènes de vie qui sont la preuve que la vie vaut la peine d’être vécue pleinement. Découvrez son portfolio ici.

Le documentaire est présenté à la Cinémathèque québécoise (335, boul. de Maisonneuve Est) jusqu’au 6 décembre 2018.

Vos commentaires

Revenir au début