«Nos 5 suggestions Netflix»: les coups de cœur à découvrir d'ici la fin de l'été | Bible urbaine

Cinéma_

«Nos 5 suggestions Netflix»: les coups de cœur à découvrir d’ici la fin de l’été

«Nos 5 suggestions Netflix»: les coups de cœur à découvrir d’ici la fin de l’été

Entre nouveautés et classiques à redécouvrir: le bon mix pour bien profiter des vacances!

Publié le 12 août 2020 par Olivier Du Ruisseau

Crédit photo : Unsplash @ Tous droits réservés

Les dernières semaines nous l'ont prouvé avec l'arrivée massive de vacanciers québécois dans les régions touristiques de la province: les vacances sont les vacances, et nous devons faire de notre mieux pour en profiter malgré tout. Alors, que ce soit parce que vous revenez d'un petit voyage au Québec (et que vous êtes en manque de cinéma!), ou parce que vos vacances s'en viennent, mais que vous voudriez passer du bon temps à la maison, voici nos 5 suggestions Netflix pour bien marquer la fin de l'été! Je vous ai préparé un mélange entre vieux coups de coeur personnels et nouveautés à surveiller. Des films qui évoquent, pour moi, l'été et les vacances, et d'autres trouvailles qui, tout simplement, vous aideront à décrocher.

L’univers du Studio Ghibli et les films d’Hayao Miyazaki (1984 à 2008)

Si vous avez aimé la série Avatar: le dernier maître de l’air, Ghost in the Shell ou Naruto

Rien n’évoque mieux le monde des rêves et de l’enchantement que l’univers du Studio Ghibli et les films d’Hayao Miyazaki qu’il a produits. C’est tout ce qu’on se souhaite en vacances pour bien s’évader. Plutôt que de ne mentionner qu’un seul film, cela m’a semblé plus approprié, ici, d’évoquer l’ensemble de l’oeuvre de Miyazaki, parce qu’au cours des derniers mois, Netflix a rendu disponible sur sa plateforme une vingtaine de titres du studio japonais, devenus emblématiques du cinéma d’animation de ce pays.

Des films qu’on associe au studio comme Mon voisin Totoro (1988) et Le Voyage de Chihiro (2001) sont aujourd’hui très célèbres et n’ont plus besoin d’introduction. Justement, alors que ces derniers sont plutôt facilement repérables sur plusieurs plateformes, certains cinéphiles d’ici devaient tristement s’arrêter là, dans leur quête découvrir le cinéma d’animation japonais davantage, avant que Netflix ne sorte plus de Miyazaki.

Quelle bonne nouvelle! Plus besoin de chercher loin; tout est maintenant à la même place. Vous pouvez profiter du temps que vous avez en vacances pour découvrir les coups de coeur Princesse Mononoké (1997) ou Le Château ambulant, ou encore les plus récents Porco Rosso (2008) ou Souvenirs de Marnie (2014) de Hiromasa Yonebayashi.

«Aquarius» de Kleber Mendonça Filho (2016)

Si vous avez aimé Désobéissance, I Am Happiness on Earth ou Duck Butter

Petit trésor caché arrivé sur la plateforme il y a un peu plus d’un an, Aquarius est une inspirante histoire de résilience qui nous transporte sur les plages du Brésil entre les années 1980 et notre époque.

On y rencontre Clara, critique musicale sexagénaire, qui fait véritablement face aux liens de son passé et à l’histoire de sa famille alors qu’un promoteur rachète l’Aquarius, l’immeuble art déco où elle habite depuis des décennies. Elle devient l’unique occupante de l’immeuble alors que le promoteur rachète les appartements de tous les autres locataires. S’ensuivra une campagne d’intimidation de sa part contre Clara pour la convaincre de partir.

Rien que pour la performance magistrale de Sônia Braga (qu’on a adoré voir, plus récemment, dans Bacurau) le visionnement en vaut la peine. En outre, elle est bonifiée par un superbe travail d’éclairage dramatique et efficace ainsi que par une magnifique trame sonore. 

«Burning» de Lee Chang-dong (2018)

Si vous avez aimé Une affaire de famille, Room, ou À en perdre le fils

Peut-être le meilleur film de toute la sélection, Burning n’a pas passé inaperçu lors de sa sortie au Festival de Cannes en 2018. Nommé pour la Palme d’Or, tout en ayant raflé le Prix du Jury au passage, il a certainement séduit la critique grâce à son récit au dénouement audacieux et sa signature visuelle poétique.

Malheureusement, c’est surtout sa sortie sur Netflix qui est passée sous le radar… Si vous l’avez manqué lorsqu’il est sorti en salle et sur la plateforme un an plus tard, voici votre chance de revoir l’un des chefs-d’oeuvres du cinéma coréen contemporain.

Un peu comme Parasite, Burning oscille entre le drame psychologique, le thriller et la critique sociale. Ce dernier est toutefois beaucoup plus subtil et poétique dans sa manière de filmer la lumière et les sons de la nature. Inspiré de L’incendiaire de William Faulkner, Burning nous plonge dans le récit Jongsu, qui se retrouve malgré lui dans un triangle amoureux malsain au sein duquel il deviendra fou de jalousie.

«Appelez mon agent» (ou Dix pour cent, le titre original en France)  de Fanny Herrero (2015 à aujourd’hui)

Si vous avez aimé Les opératrices de téléphone, Chelsea Does ou Famille moderne

Cette série française hilarante est déjà vieille de trois saisons! Elle semble particulièrement digne de mention dans le contexte de cet article, puisque Netflix, qui a acheté les droits de diffusion de la série il y a deux ans, a annoncé au début de l’année que la saison quatre sortirait fort probablement d’ici la fin de 2020. Alors, si vous la commencez dès maintenant, vous aurez le temps de la voir dans son intégralité avant que la plus récente (et dernière) saison paraisse.

Appelez mon agent nous fait découvrir l’univers d’ASK, une agence d’acteurs à Paris, où André, Mathias, Gabriel et Arlette, agents et protagonistes de la série, tentent de faire survivre leur agence depuis le décès du fondateur, survenu au début de la saison 1. Au fil des saisons, on les suivra dans leurs diverses aventures professionnelles et amoureuses.

Si la série française a connu un succès tel que Netflix a voulu s’en emparer, c’est notamment grâce à son concept original, qui lui permet d’inviter de nouveaux acteurs vedettes à tous les épisodes, comme Julien Doré, Monica Bellucci ou encore Jean Dujardin. Ces derniers jouent à la fois leur propre rôle et des personnalités fictives, et appellent toujours à des moments très cocasses. D’ailleurs, la série à eu droit à une adaptation québécoise intitulée Les Invisibles.

«Contagion» de Steven Soderbergh (2011)

Si vous avez aimé Les Infiltrés, The Room ou Froid aux yeux

Soyons clair: Contagion n’est pas le film de l’année. On a là un très ordinaire exemple de blockbuster américain de science-fiction pseudo scientifique qui utilise de façon prétentieuse le vocabulaire médical et des graphiques à outrance, sans jamais nous faire croire à son récit catastrophe alambiqué. Mais tout de même, qu’est-ce que c’est drôle à regarder en ce moment! Le film est parfois si mal fait qu’il devient absurde et divertissant.

Certains éléments du long métrage sont drôlement exploités, de façon amateure j’oserais dire, notamment la coloration (elle change arbitrairement entre les différents plans d’une même scène…), le jeu mélodramatique des acteurs, la trame sonore, et la manière dont les différents personnages du film finissent par se retrouver. En effet, il s’agit d’un film choral où différents personnages de partout dans le monde tentent à leur manière de lutter contre une pandémie qui éclot devant leurs yeux.

Si jamais vous ne pouvez toujours pas vous empêcher de penser aux conséquences de la pandémie pendant vos vacances, écoutez Contagion pour quatre raisons. D’abord, la pandémie qu’on connaît chez nous est bien moins dangereuse et beaucoup mieux contrôlée que dans le film. C’est étrangement rassurant. Aussi, le film laisse entendre qu’on finit par trouver un vaccin pour pouvoir espérer un monde meilleur, ce qui pourrai encourager certains… Ensuite, on apprécie la présence de grands acteurs du cinéma des années 2000, dont Kate Winslet, Matt Damon, Jude Law, Gwyneth Paltrow, et Marion Cotillard. Et puis, finalement, on rit un bon coup!

Nos 5 suggestions Netflix de l'été en images

Par Tous droits réservés

  • «Nos 5 suggestions Netflix»: les coups de cœur à découvrir d’ici la fin de l’été
  • «Nos 5 suggestions Netflix»: les coups de cœur à découvrir d’ici la fin de l’été
  • «Nos 5 suggestions Netflix»: les coups de cœur à découvrir d’ici la fin de l’été
  • «Nos 5 suggestions Netflix»: les coups de cœur à découvrir d’ici la fin de l’été
  • «Nos 5 suggestions Netflix»: les coups de cœur à découvrir d’ici la fin de l’été

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début