«Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick | Bible urbaine

Cinéma_Général

«Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick

«Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick

L'oeuvre finale d'un maître incontesté du septième art

Publié le 19 novembre 2019 par Mathilde Renaud

Crédit photo : Image provenant de l'oeuvre «Eyes Wide Shut», réalisée par Stanley Kubrick. Tous droits réservés.

L'année 1999 signe non seulement la création de cette oeuvre totalement unique qu'est Eyes Wide Shut, mais aussi la mort de son cinéaste et créateur Stanley Kubrick. Réalisateur maintes fois primé et reconnu par de nombreux cinéphiles comme étant un maître (voire LE maître) incontesté du septième art, Kubrick ne cesse aujourd'hui d'impressionner et de marquer les nouvelles générations de cinéphiles. Ses oeuvres influentes marquent profondément les jeunes (et moins jeunes) cinéastes, qui ne peuvent s'empêcher de réaliser certains films présentant un hommage au regretté cinéaste. Pensons notamment à Steven Spielberg et à la scène qu'il a dédiée à The Shining dans son film Ready Player One. Jetons un coup d'oeil au dernier titre de Kubrick, assumé par le duo Tom Cruise et Nicole Kidman qui, encore aujourd'hui, pose des questions fondamentales sur l'amour.

Lorsque Bill (Tom Cruise) apprend que sa femme Alice (Nicole Kidman) a déjà voulu vivre une histoire d’amour avec un autre homme, il commence à réfléchir et à douter de leur relation. Déstabilisé, Bill se sauve de la conversation après avoir reçu un appel de son travail. Une fois son boulot terminé, il poursuit sa réflexion sur sa relation et décide d’engager une prostituée. Interrompu par un appel de sa conjointe, Bill repart.

Il croise alors un homme qui l’invite à une soirée secrète où Bill devra être costumé. Ce dernier se rend au manoir. Bill ne se doute pas qu’une fois qu’il aura mis les pieds dans ce manoir, il sera déjà en danger…

L’amour de Cruise et de Kidman à l’écran

Les deux grandes stars, mariées déjà depuis 1990, n’ont pas eu trop de mal à obtenir les deux rôles principaux. Le couple chouchou fut un choix judicieux pour Stanley Kubrick (qui devait embaucher des personnalités reconnues, idée fortement recommandée par la Warner Bros…) Le duo avait déjà été médiatisé à de nombreuses reprises, et les deux possédaient de belles carrières séparément.

Il faut l’avouer: les émotions sont senties et l’amour se lit sur leurs yeux. C’est bien là le cadeau offert par le tandem d’acteurs à l’œuvre de Kubrick. Bien sûr, des problèmes d’ordre romantiques arrivent à tout le monde, et c’est ce que le jeu de Cruise et Kidman dans Eyes Wide Shut nous rappelle.

Quelques analyses ont soulevé le fait que le couple en aurait profité pour régler ses problèmes intimes devant la caméra, et que le tournage aurait pratiquement été une sorte de thérapie pour eux!

En tous les cas, leur amour et leur tendresse l’un envers l’autre crèvent l’écran d’une manière tout à fait naturelle et à laquelle plusieurs couples peuvent s’identifier.

Sexualité, intimité et réalité

Ce choix de Kubrick, celui de réaliser cette œuvre (dont l’histoire est inspirée d’une nouvelle d’Arthur Schnitzler) est pour le moins audacieux et téméraire. À son époque, il était reconnu pour proposer des œuvres qui sortaient des sentiers battus et qui pouvaient même aller jusqu’à provoquer (pensons à Lolita notamment). Cependant, bien que certaines scènes soient très explicites, les thèmes et les discours partagés par les personnages sont tout à fait humains, et c’est précisément cet élément qui rend ce film si intrigant en soi.

Tout le monde se questionne sur l’amour, sur le couple et sur les relations amoureuses, qu’il s’agisse de réflexions personnelles ou d’ordre général. Dans Eyes Wide Shut, Stanley Kubrick démontre qu’il est normal de réfléchir à ces sujets et qu’il faut en discuter. Le cinéaste américain souhaite avant tout proposer un drame psychologique qui fait réfléchir, plutôt qu’un drame érotique qui fait plaisir à voir.

Stanley Kubrick: une porte d’entrée pour de nombreux cinéphiles

L’oeuvre de Kubrick est intemporelle. Déjà trente années qu’il nous a quittés et ses œuvres sont toujours autant (re)vues et appréciées par les cinéphiles. C’est un réalisateur qui a fait sa marque dès ses premiers films en y apposant une signature unique. Même que plusieurs cinéphiles ont façonné leur amour pour le cinéma grâce à cet homme! Et encore aujourd’hui, les nouveaux cinéphiles, curieux et néophytes se voient obligés de regarder au moins quelques œuvres de ce réalisateur ayant laissé son nom dans tous les livres d’histoire.

Stanley Kubrick était un touche-à-tout. Il transcende les genres et les codes cinématographiques. The Shining, un drame d’horreur psychologique, est à glacer le sang; 2001: A Space Odyssey (en français «2001, l’odyssée de l’espace») met de l’avant un cadre de science-fiction avant-gardiste. Voilà deux univers aux antipodes l’un de l’autre, mais l’effet reste le même: Kubrick nous transporte dans un monde si bien créé et totalement maîtrisé.

Merci Stanley de nous avoir autant fait voyager! Ton nom restera gravé dans notre mémoire pour de (très) nombreuses années encore. Si le coeur vous en dit, vous pouvez également lire la chronique «Zoom sur un classique» dédiée à 2001: A Space Odyssey!

Pour consulter toutes nos chroniques «Zoom sur un classique» et ainsi avoir votre dose bi-hebdomadaire de septième art, suivez le www.labibleurbaine.com/Zoom-sur-un-classique.

«Eyes Wide Shut» en images

Par Images provenant de l'oeuvre «Eyes Wide Shut», réalisée par Stanley Kubrick. Tous droits réservés.

  • «Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick
  • «Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick
  • «Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick
  • «Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick
  • «Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick
  • «Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick
    Eyes Wide Shut (1999) During the party, an older Hungarian man (Sky du Mont) tries to seduce Alice (Nicole Kidman)
  • «Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick
  • «Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick
  • «Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick
  • «Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick
  • «Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick
  • «Zoom sur un classique»: Eyes Wide Shut, la dernière création de Stanley Kubrick

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début