12 auteures d'ici à découvrir pour «Le 12 août, j'achète un livre québécois» | Bible urbaine

Littérature_Romans québécois

12 auteures d’ici à découvrir pour «Le 12 août, j’achète un livre québécois»

12 auteures d’ici à découvrir pour «Le 12 août, j’achète un livre québécois»

De la littérature à savourer toute l'année

Publié le 12 août 2018 par Michelle Paquet

Crédit photo : Montage: Michelle Paquet

Vous le savez peut-être, mais depuis quelques années déjà, au mois d’août, on célèbre la littérature d’ici lors du 12 août, j’achète un livre québécois. Pour l’occasion, j’ai décidé de vous faire une petite liste d’auteures québécoises qui m’ont marquée durant les dernières années. Je n’ai pas tout lu (!), mais ce qui ne m’est pas encore passé sous le nez est sur ma liste de lecture, je vous l’assure. Pour monter cette liste, je me suis donc plongée dans mes propres lectures, mais aussi dans les recommandations de mes ami.e.s, dans celles des libraires que j’ai croisés et, en bonne jeune femme de ma génération, en fouinant sur les réseaux sociaux. Voici 12 auteures d’ici à découvrir pour la journée du 12 août.
 

A post shared by Michelle Paquet (@m_ichellep) on

Chenous – Véronique Grenier (Les Éditions de Ta Mère)

Elle a marqué bon nombre de lecteurs avec son Hiroshimoi en 2016. Une histoire fragmentée qui rentrait dedans à chaque mot. Elle récidive avec Chenous, paru l’été dernier, mais qui reste encore tout frais dans ma mémoire. Cette fois, l’auteure s’attarde sur la vie de famille, la douleur et l’anxiété qui accompagnent le quotidien, avec une douceur et une force désarmantes.

Calamine de Mélanie Jannard (Éditions de l’Hexagone)

Un autre petit recueil qui tape droit dans les feels, Calamine de Mélanie Jannard est paru à l’automne dernier et s’est mérité une place de choix dans ma bibliothèque. Tout près des succulentes, pour ceux qui seraient curieux. Elle y aborde la banalité et les difficultés qui viennent avec la vie de jeune adulte. En bonus: de beaux mots crus qui restent en tête.

 

A post shared by Virginie (@v.deraspe) on

À l’abri des hommes et des choses de Stéphanie Boulay (Québec Amérique)

Il y a deux ans déjà, on découvrait un autre côté de l’une des soeurs Boulay alors que Stéphanie faisait paraître son premier roman, À l’abri des hommes et des choses. Elle nous transporte ici loin des doux morceaux du groupe, et ce, dans un monde particulier en plein coeur de la nature, avec une adolescente qui «n’a pas toute sa tête». Celui-ci est dans ma pile de livres à lire.

Filles de Marie Darsigny (Les éditions de l’écrou)

Marie est une jeune auteure qui présente un recueil de poésie touchant et grinçant, avec une pointe d’humour. Stalkage de profils Facebook, visites au dep, rouge à lèvres cheap, filles en série, tout y passe. En bonne millennial, tout ça est encadré par la nostalgie typique de notre époque qui capote sur le 90’s revival. À lire, cet été, cet automne, un m’ment donné, mais à lire, ça c’est certain.

 

A post shared by Jeanne Lavictoire (@j.lis_) on

Delete de Daphné B. (L’Oie de Cravan éditeur)

Voici une autre jeune femme qui propose un recueil de nouvelles coups-de-poing, Daphné B. m’a d’abord séduite avec son Bluetiful. Elle est revenue cette année avec Delete en octobre et j’attends d’ailleurs avec impatience de terminer ma petite pile de poésie à lire avant de m’attaquer à celui-ci. On me dit qu’elle aborde encore une fois le romantisme et son effet dévastateur dans un style contemporain (que j’aime beaucoup!)

 

A post shared by Michelle Paquet (@m_ichellep) on

Prague de Maude Veilleux (Hamac)

Maude Veilleux m’a complètement jetée à terre avec Prague. Ce petit roman introspectif a réussi à me faire ressentir avec intensité les hauts et les bas de ses personnages. Avant tout, ceux de l’auteure, qui tente d’écrire alors que son monde s’écroule et qui ne sait plus trop s’il s’écroule parce qu’elle écrit, ou si elle écrit parce qu’il s’écroule. Créativité, couple ouvert, amour, détresse, tout y est et tout y est ressenti.

6 autres suggestions d’oeuvres québécoises à découvrir à la page suivante!

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début