«La bande à Smikee - tome 3: la cavale du chien zombie» de Freg et Makina | Bible urbaine

Littérature_Bandes dessinées et romans graphiques

«La bande à Smikee – tome 3: la cavale du chien zombie» de Freg et Makina

«La bande à Smikee – tome 3: la cavale du chien zombie» de Freg et Makina

De beaux petits monstres, des scénarios qui manquent de mordant

Publié le 15 octobre 2014 par Éric Dumais

Crédit photo : Les Éditions Petit Homme

Destinée aux enfants d’au moins 7 ans, la série de bandes dessinées La bande à Smikee met en scène une bande de monstres rigolos qui se mettent continuellement les pieds dans les plats en s’embarquant dans une série d’aventures où ils auront chaud à tour de rôle. Si les personnages inventés par Frédéric Goyette (Freg), de par leur bouille hideuse mais sympathique, accrochent davantage l’intérêt du lecteur que les dialogues co-écrit avec l’enseignante Katherine Goyette, qui manquent certes un peu de mordant!, il va sans dire que cette toute nouvelle BD reste un bon divertissement.

Ce troisième tome, qui fait suite à Morts er fiers de l’être et Le retour du vampire, remet les pendules à l’heure avec un récapitulatif de deux pages qui résument, dans un concept serpents et échelles, les grandes lignes des aventures de la bande à Smikee. 

Et c’est d’ailleurs toujours la panique au cimetière Pleine Lune! Dumblu, le chien guide de Guzume, avale la bague que Dracula allait offrir à sa fiancée Trolina. Son ex-copain, Ramone, fou de jalousie, est menacé par le vampire d’expulsion s’il ne retrouve pas ladite bague, qu’il devra retirer de l’estomac de cet étourdi de chien bleu. Les monstres vont donc tous devoir partir à la recherche de Dumblu, mais ils devront faire face à une tonne de péripéties, sans oublier la rencontre avec la mystérieuse ninja mauve, dont personne n’a vu le visage encore, et qui se mettra elle aussi en travers de leur chemin. Qui réussira à mettre la main sur la bague de fiançailles afin que Dracula éviter le courroux de son beau-père… et de la colérique Trolina elle-même!

Il va sans dire que la bande dessinée La cavale du chien zombie est un plaisir de lecture davantage destiné aux jeunes enfants qu’aux adultes. Les personnages, avec leurs grands yeux ronds et leurs faciès exacerbés, sont bien exécutés et plairont probablement aux parents qui aiment faire la lecture. Les scénarios sont écrits dans un français accessible et impeccable, mais manquent toutefois de punch, d’où la raison pour laquelle il est difficile d’arracher un rire ou même un sourire lors de la lecture. Aussi, il y a plusieurs scènes où la surprise réside davantage dans un élément visuel et c’est pourquoi les deux bédéistes gagneraient à concocter des scénarios plus humoristiques qui rendraient leurs séries d’histoires plus savoureuses et rafraîchissantes.

Il demeure que cette brochette de petits monstres sympathiques et maladroits ont de la personnalité… et de la maladresse à revendre!

L'avis


de la rédaction

Vos commentaires

Revenir au début