«Désaxé» de Lars Kepler chez Actes Noirs | Bible urbaine

Littérature_Polars et romans policiers

«Désaxé» de Lars Kepler chez Actes Noirs

«Désaxé» de Lars Kepler chez Actes Noirs

Un tueur désaxé, toujours une longueur d’avance

Publié le 3 juillet 2016 par Éric Dumais

Crédit photo : Actes Noirs

La violence des mots n’a pas été mâchée lors de l’écriture de ce plus récent polar de l’écrivain à deux têtes Lars Kepler. Le couple, composé d’Alexander et d’Alexandra Ahnoril, a une fois de plus imaginé une fiction où meurtres et atrocités sont au cœur de ce qui semble être une vendetta sanguinaire contre des… femmes!

Rien ne va plus entre les quatre murs de l’hôtel de police de Stockholm. Le tueur sadique a plus d’un tour dans son sac, puisqu’il envoie une vidéo YouTube aux inspecteurs de la Riskrim un coup son chef-d’œuvre achevé et consumé, c’est-à-dire plusieurs heures après que son crime ait été commis. Margot Silverman, le ventre obtus par une grossesse imminente, n’est peut-être pas au meilleur de sa forme, mais elle a au moins plus d’initiative que son collègue Adam Youssef.

Mais le meurtre de Maria Carlsson n’est malheureusement que le premier domino d’une dégringolade à venir, puisque d’autres subiront à leur tour le même sort. L’arrivée dans le portrait de l’ex-inspecteur Joona Linna et de l’hypnotiseur et docteur Erik Maria Bark changera-t-il quelque chose? Semble-t-il que le héros de L’hypnotiseur pourrait possiblement aider les enquêteurs, impuissants devant la longueur d’avance du tueur, à faire accélérer l’enquête policière, qui tourne certes en rond.

Critique-polar-Desaxe-Lars-Kepler-Actes-Noirs-Bible-urbaine-01

Le tandem d’auteurs a eu de la suite dans les idées en rassemblant deux protagonistes qui avaient eu la part belle au sein des autres histoires. Au cœur de Désaxé, Lars Kepler renoue avec ce style d’écriture froid et concis ayant fait le charme de Le marchand de sable et Incurables, notamment, et explore cette fois la thématique du «stalker», mot s’appliquant «à une personne souffrant d’un désir de harcèlement névrotique, aussi appelé traque furtive, une obsession maladive de la surveillance d’autrui», peut-on lire dans la postface du livre.

Et c’est bien de ce type de désaxé auxquels les personnages ont affaire ici: ce dernier filme à leur insu ses victimes à l’extérieur de leur maison, avant de s’introduire en douce et de les violenter à coups de couteau répétés dans la tête, le visage et le cou. Violent, brutal et sans empathie. Pourquoi tant de hargne? Même si l’enquête policière tourne en rond et que la traque au tueur finit par perdre de son sens à la longue, comme le lecteur est loin d’être dupe, on a ici affaire à un polar bien rodé qui saura certainement ravir les fans de suspense policier.

«Désaxé» de Lars Kepler, collection Actes Noirs chez Actes Sud, 589 pages, 39,95 $.

L'avis


de la rédaction

Nos recommandations:

Polars et romans policiers «L’Hypnotiseur» de Lars Kepler: un polar suédois glauque mais passionnant! (image)

«L’Hypnotiseur» de Lars Kepler

Polars et romans policiers Critique-roman-Incurables-Lars-Kepler-Lhypnotiseur-Le-pacte-Actes-Sud-Actes-noirs-Bible-urbaine

«Incurables» de Lars Kepler

Polars et romans policiers Critique-polar-thriller-policier-Le-marchand-de-sable-Actes-Sud-Actes-Noirs-Bible-urbaine

«Le marchand de sable» de Lars Kepler

Vos commentaires

Revenir au début