«En quarantaine avec...» Tristan Malavoy, auteur et musicien à ses heures | Bible urbaine

Littérature_

«En quarantaine avec…» Tristan Malavoy, auteur et musicien à ses heures

«En quarantaine avec…» Tristan Malavoy, auteur et musicien à ses heures

Une période d'incertitude, un temps de création

Publié le 15 avril 2020 par Éric Dumais

Crédit photo : Tous droits réservés

Au cours des prochaines semaines, où le monde entier sera mobilisé pour combattre la pandémie aux allures d’apocalypse due à la COVID-19, la Bible urbaine propose à ses lecteurs un moment privilégié «fait maison» avec des artistes qu'elle affectionne. Ainsi, musicien.n.es, comédien.ne.s ou même auteur.e.s se filmeront en confinement et nous parleront de l’impact que le coronavirus a eu sur leurs projets artistiques. L’idée, c’est d’offrir une petite vague de bonnes ondes dans cette période hors du commun.

Découvrez aujourd’hui Tristan Malavoy, auteur, musicien à ses heures et directeur littéraire de la collection «Quai no 5» chez XYZ, qui vous convie à partager quelques minutes de son confinement chez lui. Cet homme de lettres et grand passionné des trains – on se rappelle avoir décortiqué chanson par chanson son livre-disque L’école des vertiges, inspiré d’un voyage en Russie – garde le sourire et s’occupe comme il peut durant sa quarantaine. C’est qu’il avait un agenda bien rempli, entre le lancement de son nouveau roman, L’oeil de Jupiter, à paraître chez Boréal – qui a bien sûr été reporté – les causeries littéraires et les salons du livre, notamment. Tristan a saisi la balle au bond et va donc profiter de ce temps de création pour écrire et gratter sa guitare à l’occasion. D’ailleurs, il vous interprète l’un de ses récents poèmes en chanson, «L’éclat de l’or». Bon visionnement!

Au cours des prochaines semaines, vous pourrez découvrir le quotidien en quarantaine d’une foule d’autres artistes. Abonnez-vous à notre chaîne YouTube pour ne rien manquer! Et n’hésitez pas à nous écrire en commentaire vos suggestions d’artistes à interviewer!

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début