«Le cannabis médicinal: le connaître et l’utiliser» de Véronique Lettre aux Éditions Trécarré | Bible urbaine

Littérature_Poésie et essais

«Le cannabis médicinal: le connaître et l’utiliser» de Véronique Lettre aux Éditions Trécarré

«Le cannabis médicinal: le connaître et l’utiliser» de Véronique Lettre aux Éditions Trécarré

Une incursion dans le monde du cannabis pour les adeptes et les sceptiques!

Publié le 14 février 2019 par Gabrielle Lebeau

Crédit photo : Éditions Trécarré

Ce sont deux cancers, du sein et du cerveau, qui ont forcé Véronique à interrompre sa carrière en marketing pour devenir l’auteure de deux bestsellers et la fondatrice de la clinique Nature Médic à Magog. Une seule mission soutient les deux vocations de Véronique: transmettre les outils qu’elle aurait souhaité elle-même avoir pour traverser les épreuves de la maladie. Sur un ton empreint d’humour, Véronique partage sa découverte du cannabis; un chemin hasardeux, parsemé de fascinantes surprises et d’expériences loquaces. Décidée à brosser le portrait le plus juste de cette plante mystérieuse, sous toutes ses facettes, l’auteure vulgarise ses connaissances au sein de cet ouvrage dont nous vous recommandons la lecture.

Véronique Lettre a publié les tomes un et deux de Plus fou que ça… tumeur! en 2010 et en 2015. Mais parallèlement à ses deux livres, pour vaincre ses cancers, elle s’est aussi intéressée sérieusement au cannabis thérapeutique.

Au terme d’une formation au THC University du Colorado auprès du chef Jeff Danzer à Los Angeles, la passion de Véronique n’était que plus forte et l’a menée à donner des conférences auprès du grand public et des professionnels de la santé; et même à fonder sa clinique Nature Médic – où une équipe de huit médecins collaborateurs et quatre infirmiers(ères) œuvrent à rendre la prescription de cannabis accessible –, ainsi qu’à écrire son livre Le cannabis médicinal: le connaître et l’utiliser, aux Éditions Trécarré.

Ce livre simple et instructif comprend une foule de renseignements que tous les usagers du cannabis devraient connaître.

Photo de profil Facebook (www.facebook.com/veronique.lettre)

Parmi les connaissances acquises dans cet ouvrage, citons quelques bases biologiques, notamment au sujet du système endocannabinoïde du corps humain: «Il serait à l’origine du processus de régulation qui permet de conserver le fonctionnement normal de l’organisme, soit l’harmonie entre le corps et l’esprit. Ce système peut présenter des défaillances qui affectent l’appétit, la digestion, l’énergie, le sommeil, la douleur et plus encore».

Pour ceux qui ont quelques bases en biologie, il sera intéressant d’apprendre qu’il existe des récepteurs de type CB1 et CB2, et qu’on s’intéressera particulièrement au second type pour l’usage médicinal du cannabis: les CB2 «réagissent aux endocannabinoïdes produits par le corps et aux phytocannabinoïdes produits par les plantes. L’utilisation du cannabis peut alors compenser certaines carences en endocannabinoïdes et régulariser le système en se fixant aux récepteurs de notre corps et de notre cerveau».

L’un de mes apprentissages les plus importants au cours de ma lecture, c’est l’avantage d’utiliser l’huile de cannabis plutôt que de le fumer: «Non seulement on évite ainsi les effets nocifs de l’inhalation, mais comme vous le savez maintenant, lorsqu’il est absorbé par le système digestif, ses bienfaits peuvent durer de six à dix heures, selon le métabolisme de chacun».

De plus, quiconque a déjà consommé du cannabis connaît l’importance du titrage. Avec l’huile, il est enfin possible de mesurer sa dose idéale, comme l’explique Véronique avec sa propre expérience: «J’ai graduellement augmenté à 1 ml, puis à 2 ml, et là, bingo! Je venais de trouver la dose miracle pour moi. Un soulagement immédiat qui a duré plusieurs heures. Je n’ai plus jamais eu recours à un anti-inflammatoire ou à un antidouleur depuis ce jour».

Particulièrement intrigant, le chapitre quatre, Démystifier la plante et ses vertus, expose les propriétés du THC, du CBD et autres cannabinoïdes (plus d’une centaine), ainsi que celle des terpènes, des «composés aromatiques présents dans des milliers d’espèces de plantes et [qui] sont à l’origine de leurs saveurs et de leurs parfums», et leurs effets thérapeutiques. On y étudie l’effet d’entourage: «La théorie selon laquelle la combinaison des différents éléments de la plante de cannabis est plus efficace que les cannabinoïdes pris de façon isolée. C’est la synergie des cannabinoïdes et des terpènes qui tendrait à en amplifier les effets».

Enfin, mieux connues, les souches de cannabis sont distinguées: la Sativa, plutôt stimulante, d’usage matinal contre la dépression et la fatigue, et la Indica, un relaxant efficace contre le stress et pour le sommeil. La plupart des produits consommés sont des hybrides de ces deux souches.

Dans le chapitre La petite histoire de la marijuana, Véronique se moque gentiment de la confusion entourant les diverses lois à travers le monde. Elle clarifie la situation au Québec, avec la Société québécoise du cannabis (SQDC) et le projet de recherche Registre Cannabis Québec, la toute première banque de données de recherche sur le cannabis médicinal mondiale, abordant au détour la Loi C-45 et l’expression 420 (four twenty).

Les autres chapitres couvrent une foule de sujets: l’ordonnance médicale, la réalité des producteurs de cannabis autorisés, les méthodes de consommation (inhalation, ingestion, crèmes, timbres transdermiques, comestibles, eau de cannabis) et, bien sûr, les risques.

À la fin de ce superbe livre, Véronique partage avec ses lecteurs quelques recettes pour utiliser le cannabeurre et la cannahuile: mousse avocat et chocolat sans gluten et végane, brownies aux haricots noirs sans gluten, smoothie protéiné avec graines de chanvre, chocolat chaud, guacamole, café aromatisé au cannabeurre…

Une section permet d’apprendre à préparer soi-même son beurre et son huile de cannabis… Un nouveau défi! Enfin, on retrouve à la toute fin du livre une liste de références et fournisseurs pour ceux qui aimeraient approfondir leur incursion dans le monde du cannabis. Alors… intrigué?

L'avis


de la rédaction

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début