«Nutrition sportive» de Stéphanie Côté et Philippe Grand | Bible urbaine

Littérature_Livres de recettes

«Nutrition sportive» de Stéphanie Côté et Philippe Grand

«Nutrition sportive» de Stéphanie Côté et Philippe Grand

L'anti-diète des nutritionnistes de haut niveau

Publié le 4 octobre 2015 par Marie-Hélène Proulx

Crédit photo : www.stephaniecote.ca

Disons-le d'emblée, la crème de la crème de la sensibilisation en nutrition, en ce moment, c'est l'équipe de Nutrium, responsable du portail de services en nutrition du Département de nutrition de l’Université de Montréal, et dont font partie les deux auteurs de Nutrition sportive. Leur argumentaire contre les excès où mène la recherche du corps parfait : miser sur les bonnes habitudes et rappeler l'importance du plaisir dans la manière dont on consomme et dont on brûle ses calories. Quoi de mieux alors, pour atteindre cette cible, qu'un livre servant à guider les choix alimentaires des sportifs?

Mais le livre est loin de viser la simple tranche des jeunes amateurs de gymnase ou sportifs d’élite. Les principes y sont aussi juste assez approfondis et généralisés pour intéresser quiconque a l’habitude de pratiquer plus de 30 minutes de rythme soutenu d’activités sportives quelques fois par semaine et s’intéresse un tant soit peu à ce qu’il mange afin de maintenir son niveau d’énergie. On y sent toutefois la préférence avouée des deux auteurs pour la course et les autres sports d’endurance dans le type de conseils qu’ils prodiguent.

Le livre est composé de trois sections: La première décrit les grands principes de l’alimentation saine en les adaptant aux exigences biologiques et énergétiques d’une activité physique plus intense. La seconde propose un menu adapté aux sportifs, étalé sur une période de 21 jours. La troisième, et la plus volumineuse, est constituée de 50 recettes.

À propos de la première partie, on peut parler d’une vulgarisation de grande qualité qui évite les explications biochimiques complexes pour mettre plutôt de l’avant une philosophie basée sur le bien-être, la reconnaissance de la nécessité d’un apport calorique suffisant chez les gens actifs et la mise en garde contre la tentation des régimes, qu’ils visent la perte de poids ou l’exclusion de certaines séries d’aliments, que ce soient les viandes ou les sources de gluten. 

L’élément plaisir est ensuite ajouté par les savoureuses recettes de Philippe Grand; le nutritionniste et auteur de la section des recettes est également diplômé en cuisine de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie. Ce dernier remplit toutefois bien sa promesse aux lecteurs de leur permettre de «passer plus de temps à s’entraîner que dans les cuisines». Sauf pour quelques exceptions, les coureurs n’auront pas à courir beaucoup… pour rassembler les ingrédients, qui sont habituellement communs et peu coûteux. Et, détail amusant, plutôt que d’accompagner les recettes de quelques anecdotes, plusieurs pages présentent des conseils sur les façons d’apporter et de consommer les plats durant l’entraînement.

L’approche demeure donc constamment centrée sur l’objectif d’efficacité, autant durant l’activité qu’en cuisine. Le menu étalé sur 21 jours répond aussi à la préoccupation de ne pas se casser la tête. Pourtant, autant il peut être amusant d’imaginer les nutritionnistes qui s’en donnent à cœur joie à créer des recettes riches en calories, autant la rigidité d’une proposition unique pour tous peut surprendre de leur part. Ailleurs, les auteurs insistent sur l’importance d’adapter son alimentation en fonction de ses besoins et du type de sport de prédilection, mais comment? Il faut parfois beaucoup d’imagination pour y parvenir, surtout si l’on est végétarien.  

Mais la recette de base n’en perd pas pour autant sa valeur. Elle donne seulement envie d’attendre que ses auteurs se décident à en faire un élément d’une série plus spécialisée.

L'avis


de la rédaction

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début