«Pour en finir avec le sexe» de Caroline Allard et Iris Boudreau | Bible urbaine

Littérature_Bandes dessinées et romans graphiques

«Pour en finir avec le sexe» de Caroline Allard et Iris Boudreau

«Pour en finir avec le sexe» de Caroline Allard et Iris Boudreau

Exit les tabous

Publié le 4 octobre 2011 par Éric Dumais

Crédit photo : Septentrion

C’est suite au succès des Chroniques d’une mère indigne que Caroline Allard a pris les choses en main pour franchir une bonne fois pour toute la frontière qui sépare la maternité de la sexualité. La jeune auteure et scénariste, qui a collaboré au Nunuche Magazine 1 et 2 et coscénarisé les capsules web Fabrique-moi un conte à Radio-Canada, s’est entourée d’Iris Boudreau, bédéiste, bricoleuse et auteure du roman Justine (2010), pour nous présenter Pour en finir avec le sexe, son nouveau petit bijou 100% sexe et humour.

Inutile de dire que l’idée d’avoir fait paraître un ouvrage aussi ouvert, libre et comique sur un sujet pouvant encore rendre certaines personnes mal à l’aise à notre époque relève du grand génie. Et pourquoi le sexe est-il encore «tabou» de nos jours, alors qu’il occupe une place aussi prépondérante dans nos vies? L’industrie de la pornographie, Hugh Hefner aidant considérablement, est probablement l’un des rares marchés pouvant concurrencer les fortunes de l’informaticien Bill Gates et Steve Jobs réunies. Alors, il est où le problème?

Pourquoi en finir avec le sexe? Parce qu’il est plus que temps de rire de notre libido, d’accepter enfin notre corps, notre longue taille démesurée, notre dos courbé, notre ventre protubérant, nos belles poignées d’amour et la grosseur de nos organes, aussi minuscules soient-ils, et de cesser de vouloir ressembler à Brad Pitt ou Angelina Jolie. Ces deux-là ne représentent pas l’unique critère de beauté et, d’ailleurs, qui a dit que l’herbe était plus verte de leur côté du jardin? Vous lisez les revues à potins à l’épicerie, en attendant derrière votre panier, près de la caisse? Bon, moi aussi.

Caroline Allard et Iris Boudreau ont donc trouvé le meilleur moyen de détendre les neurones crispés de notre cerveau et de tourner au ridicule nos petites inquiétudes, craintes, fantasmes et peurs irraisonnées. Après tout, n’est-ce pas par le rire que l’on réussit à guérir tous les maux de la Terre?

Ainsi, à travers cet ouvrage absurde, drôle, niaiseux mais informatif, vous apprendrez à reconsidérer le sexe sous toutes ses coutures. En passant par les sondages sexuels dont vous êtes le héros, l’horoscope sexuel, le labyrinthe anal, l’art de la pipe, les points à relier, les pancartes à suspendre au-dessus de votre lit et les masques d’Angelina Jolie et de Brad Pitt à porter pendant que vous faites l’amour, tout y est, vraiment tout, tout, tout! Vous passerez de l’inculte à l’érudit et du timide au macho en un battement de paupière, c’est garanti. Un seul bémol toutefois: certains questionnaires peuvent s’avérer quelque peu insipides puisqu’il est impossible de les remplir avec sérieux. Il faut donc garder en tête l’idée que l’ouvrage n’a pas été créé dans le but d’être sérieux, car en réalité, Pour en finir avec le sexe, c’est une grosse farce, une satire, mais aussi un véritable délice pour les sens. Vous adorerez à coup sûr la plume absurde de Caroline Allard et les dessins rigolos et puérils d’Iris Boudreau.

Pour en finir avec le sexe, c’est, somme toute, un livre à consulter entre amis, entre colocataires, entre amoureux, entre amants et, pourquoi pas, entre collègues de bureau lorsque le patron a le dos tourné. Si les épisodes de Bleu Nuit à TQS vous avait faire rire en 1998, inutile de dire que vous vous bidonnerez à la lecture de cet ouvrage absurde et éducatif.

L'avis


de la rédaction

Vos commentaires

Revenir au début