«Dans la peau de…» Fred Cliché, auteure-compositrice-interprète | Bible urbaine

Musique_Dans la peau de

«Dans la peau de…» Fred Cliché, auteure-compositrice-interprète

«Dans la peau de…» Fred Cliché, auteure-compositrice-interprète

La vulnérabilité comme une force nécessaire

Publié le 22 janvier 2021 par Vincent Gauthier

Crédit photo : Alexis Belhumeur

Chaque semaine, tous les vendredis, Bible urbaine pose 5 questions à un artiste ou à un artisan de la culture afin d’en connaître un peu plus sur la personne interviewée et de permettre au lecteur d’être dans sa peau, l’espace d’un instant. Cette semaine, nous avons interviewé Frédérique Cliche, aussi connue sous le nom de scène Fred Cliché, une jeune auteure-compositrice-interprète qui vient tout juste de lever le voile sur son premier EP intitulé Lonely Days. Rencontre avec une artiste sincère qui se laisse inspirer par ses expériences pour créer un son et un monde bien à elle!

Frédérique, tu viens tout juste de lancer ton premier EP Lonely Days sous ton nom d’artiste Fred Cliché. Félicitations! Toi qui as étudié auparavant en chant jazz au Cégep Notre-Dame-de-Foy et à l’Université Laval, on est curieux de savoir: d’où t’est venue la piqûre pour la musique et le chant?

«Oh la la! Ça remonte à très loin… Ma mère m’a toujours dit que j’ai chanté bien avant de parler! Quand j’étais toute petite, je chantais tout le temps et partout. J’étais toujours celle qu’on mettait à l’avant dans les spectacles à l’école, puisque les professeurs savaient que j’aimais chanter et surtout que je chantais juste! Un atout majeur!»

«Ma mère faisait toujours jouer beaucoup de musique des années 70 à 90 à la maison. J’ai toujours été fascinée et intéressée par ce que j’entendais. L’intérêt pour la voix s’est donc manifesté très jeune! Puis, au secondaire, j’ai commencé à m’intéresser davantage à l’instrument en tant que tel. J’ai suivi des cours de chant avec une enseignante avec laquelle j’ai travaillé pendant plus de cinq ans. Elle m’a ensuite poussé à continuer mon cheminement en musique. J’ai donc fini par étudier en interprétation pop et jazz au cégep et à l’université.»

Ton nom d’artiste, Fred Cliché, est un clin d’œil non seulement à ton vrai nom, mais aussi aux sujets que tu abordes et que tu qualifies toi-même de «clichés», comme la nostalgie, le chagrin, les rêves, etc. Peux-tu nous expliquer brièvement ce qui t’inspire le plus à travers ces «clichés»?

«Oui! C’est assez drôle parce que mon vrai nom c’est «Cliche». Mais d’aussi loin que je me souvienne, personne n’a jamais compris mon vrai nom et, partout où je vais, je me fais toujours rebaptiser «Cliché», surtout en voyage ou par mes amis anglophones!»

«Le nom Cliché opère un beau parallèle avec les sujets que j’aborde également dans ma musique. Ce qui m’inspire, avec ces clichés, c’est qu’on en parle depuis la nuit des temps et qu’on en parle encore aujourd’hui!»

«Je crois que ces sujets sont peut-être trop «évidents» pour certains, mais ils touchent tellement de gens, c’est pourquoi la musique est aussi universelle et que chacun peut avoir l’impression que la chanson a été composée pour lui; le tout devient très personnalisé.»

Tu sembles déjà avoir trouvé un univers bien à toi, un son qui s’accorde à merveille avec tes paroles et ta voix. D’ailleurs, tu qualifies ton art de dream pop music. Qu’est-ce qui t’a donné envie d’aller dans cette direction sonore en tant qu’auteure-compositrice-interprète?

«En fait, à force d’écrire et de composer, j’ai pris conscience de ce qui ressortait, de ce qui me collait le plus à la peau, et de ce qui me faisait le plus vibrer: les ballades. J’ai une personnalité plus bubbly, je suis sociable et pleine d’énergie, mais en ce qui concerne ma musique, j’aime explorer et exprimer les côtés de moi qui sont plus cachés, plus vulnérables, des facettes que j’ai moins la chance de montrer dans le day-to-day et que je me permets moins de démontrer. C’est pourquoi j’ai beaucoup exploité ces différents aspects dans mes chansons, ça s’est fait naturellement.»

«Au niveau de ma palette sonore, j’ai toujours aimé les ambiances planantes, la musique qui t’élève, les voix feutrées et super airy. Il y a quelques années, j’ai découvert l’auteur-compositeur-interprète canadien Rhye et j’ai eu un véritable coup de foudre pour sa musique, pour les ambiances qu’il transmet et pour sa voix. C’est une grande inspiration pour moi.»

En 2019, tu as sorti ton premier single intitulé «Sun Kissed Flowers» pour officialiser ton entrée sur la scène musicale. Peux-tu nous en dire plus sur ce choix de chansons, et on aimerait savoir: quelles émotions as-tu cherché à véhiculer à travers les textes et les arrangements?

«J’ai choisi de sortir «Sun Kissed Flowers» en premier, parce qu’elle représente l’union de toutes les chansons du EP. Je l’ai sorti également au printemps dernier et, comme je l’avais composée lors de cette saison, je trouvais que le moment était bien choisi pour préserver l’essence de la chanson.»

«J’ai composé ce morceau sur mon balcon, lors d’une journée de printemps ensoleillée. Lorsque je l’ai écrite, j’étais dans un état d’esprit plutôt serein vis-à-vis une rupture difficile qui s’était passée quelques mois plus tôt. Je me suis sentie prisonnière de mon corps et de ma tête durant des mois, puisque j’étais prise dans la douleur de la séparation. Pour moi, cette chanson se traduit comme un second souffle. Elle exprime la poussière qui est enfin retombée et le temps qui a finalement bien fait les choses. Et de nous remémorer les bons moments passés à deux, en souhaitant le meilleur à l’autre pour la suite des choses.»

dans-la-peau-fred-cliché-sun-kissed-flowers-Bible-urbaine

Photo: Fred Cliché

Finalement, si tu avais à faire un featuring avec un ou des artiste.s que tu admires, à qui proposerais-tu l’opportunité, et pourquoi? Lâche-toi lousse, on jase là!

«C’est tellement difficile pour moi de faire un seul choix! J’aimerais beaucoup faire un featuring avec plusieurs artistes! J’adore le travail de Jesse Mac Cormack (Salut Jessy!); autant pour sa propre musique que celle qu’il crée et développe avec d’autres artistes.»

«J’adorerais également faire un featuring avec Daniel Bélanger. C’est mon préféré! Je l’admire depuis que je suis toute petite! Je crois que nos voix iraient bien ensemble!»

«J’aime beaucoup le travail de CRi aussi! Ses ambiances sont incroyables et j’aimerais beaucoup avoir la chance de collaborer avec lui et d’entendre ma voix sur l’une de ses chansons.»

Vous pouvez écouter l’intégralité du EP Lonely Days de Fred Cliché ci-dessous. Pour découvrir nos précédentes chroniques «Dans la peau de…», visitez le www.labibleurbaine.com/nos-series/dans-la-peau-de.

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début