«Dans la peau de...» l'auteure-compositrice-interprète Charlotte Cardin | Bible urbaine

Musique_

«Dans la peau de…» l’auteure-compositrice-interprète Charlotte Cardin

«Dans la peau de…» l’auteure-compositrice-interprète Charlotte Cardin

«Quand j'écris, je ne me censure jamais»

Publié le 24 juin 2016 par Elise Lagacé

Crédit photo : Alexandre Auray (Faufile), John Londono (Big Boy EP) et Jean Malek

Chaque semaine, tous les vendredis, Bible urbaine pose 5 questions à un artiste ou à un artisan de la culture afin d’en connaître un peu plus sur la personne interviewée et de permettre au lecteur de se glisser dans sa peau, l’espace d’un instant. Cette semaine, nous avons interviewé Charlotte Cardin, qui a commencé à faire sa place dans notre paysage musical depuis son passage à la populaire émission «La Voix». On en profite pour vous partager son récent single, une ballade douce-amère où les mots s'amusent pour former une chanson en laisse.

1- Te souviens-tu du premier ou de la première artiste qui t’a donné envie de faire ce métier?

«Céline Dion! J’ai toujours écouté sa musique. Ma soeur et moi chantions et dansions sur ses hits quand on était toutes petites et ça a toujours été notre idole ultime. Par la suite, c’est Radiohead qui m’a inspirée à écrire mes propres chansons.»

2- En août prochain, tu participeras à la grande messe rock Osheaga 2016. Comment envisages-tu ta participation à ce grand festival au parc Jean-Drapeau?

«Je capote! Je suis tellement fière et excitée de participer au festival. Ça fait plusieurs années que j’y vais en tant que spectatrice et j’adore découvrir des nouveaux artistes dans cette ambiance-là. Ça va être malade d’être sur scène cette fois-ci!»

 

3- Fais-tu une différence entre ce que tu es dans la vie en tant que personne et ce que tu dévoiles en tant qu’artiste?

«Non. En tout cas, le moins possible. Évidemment il faut se garder une petite gène en tant qu’artiste; on ne peut pas se permettre de tout dire ou tout exprimer. Toutefois, quand j’écris, je ne me censure jamais. Puisque c’est ma façon à moi de confronter mes tristesses, mes joies, mes mélancolies, je reste fidèle à mes pensées et à la façon dont je parle. C’est pour ça qu’il y a quelques mauvais mots dans certaines chansons. ;)»

4- Qu’est-ce qui t’inspire, quel est ton contexte de création idéal?

«J’écris surtout à propos de relations interpersonnelles. Pas toujours amoureuses et pas toujours les miennes, mais les relations humaines sont d’une complexité qui m’intrigue vraiment. J’écris surtout chez moi. Le matin ou l’après-midi. Je m’installe à mon piano ou avec ma guitare et j’essaye toujours de finir les chansons que je commence le même jour parce que sinon je deviens paresseuse des fois.»

5- Avec tes projets à venir pour 2016, comment perçois-tu ta place dans le paysage musical québécois?

«J’ai plusieurs shows à venir en 2016 et d’autres extraits qui sortiront. J’aime l’idée de faire découvrir ma musique aux gens de plein de façons. J’aime croire qu’il y a une place pour le genre de musique que je fais, même si j’utilise des sons un peu plus « audacieux » par ci et par là. Pour l’instant, en tout cas, mon band et moi on tripe à fond à faire découvrir notre style aux gens et on se trouve vraiment chanceux de pouvoir le faire!»

Pour consulter nos chroniques «Dans la peau de…», suivez le www.labibleurbaine.com/Dans+la+peau+de…

L'événement en photos

Par Alexandre Auray (Faufile), John Londono (Big Boy EP) et Jean Malek

  • «Dans la peau de…» l’auteure-compositrice-interprète Charlotte Cardin
  • «Dans la peau de…» l’auteure-compositrice-interprète Charlotte Cardin
  • «Dans la peau de…» l’auteure-compositrice-interprète Charlotte Cardin

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début