«Dans la peau de...» l'auteure-compositrice-interprète Safia Nolin | Bible urbaine

Musique_Général

«Dans la peau de…» l’auteure-compositrice-interprète Safia Nolin

«Dans la peau de…» l’auteure-compositrice-interprète Safia Nolin

«L'épaulard c'est mon animal pref. Y'a pas d'hésitation pour moi, c'est comme la plus belle chose de l'univers»

Publié le 3 juillet 2015 par Éric Dumais

Crédit photo : LePetitRusse

Chaque semaine, tous les vendredis, Bible urbaine pose 5 questions à un artiste afin d’en connaître un peu plus sur lui et de permettre à ses admirateurs de se glisser dans sa peau, en 5 étapes faciles. Cette semaine, nous avons interviewé l'auteure-compositrice-interprète Safia Nolin, qui nous a avoué avoir un solide penchant pour les épaulards, d'où le concept de couverture de son premier album à venir, et pour le duo gagnant Jelly Beans et Tetris!

1- On sait que tu as fait ta première entrée dans l’univers de la musique alors que tu étais haute comme… deux pommes! Quel a été le premier texte que tu as composé et de quoi parlait-il?

«Je pense que le premier texte que j’ai composé c’était une histoire à propos d’une petite fille pis d’un chien de Noël. Je suis pas mal certaine que je l’ai encore chez ma mère. J’avais même fait genre une couverture pis des affaires de même. Je ne me souviens absolument pas du storyline, mais ça devait ressembler à: Safia est une petite fille, elle veut un chien pour Noël, elle obtient un chien parce qu’elle a été sage (pas pantoute).»

2- Si tu avais à rendre hommage à un artiste québécois en chantant une reprise de l’une de ses chansons phares, qui choisirais-tu et pourquoi?

«J’ai beaucoup, beaucoup écouté Karkwa. Faque, je pense que mon choix s’arrêterait sur leur toune Red Light mettons.»

3- Le 11 septembre prochain, c’est le jour J: ton premier album, intitulé Limoilou, sortira enfin au grand bonheur de tes fans. Dans tes mots, comment décrirais-tu l’ambiance générale du disque?

«Une ambiance triste et quand même deep avec pas de joie pantoute ni de ballounes, de fanfares, de clown ou de petits chatons mignons. Y’avait quand même un beau criss de chat blanc qui s’appelle Busky pis j’espère quand même que le fun qu’on a eu en studio et le niveau d’intimité (if you know what I mean) va se sentir et que les gens vont catcher a quel point y’a pas de bullshit dans l’album.»

4- Peux-tu nous expliquer le concept de la pochette de l’album, qui présente un épaulard nageant dans des eaux claires, et du titre Limoilou?

«L’épaulard c’est mon animal pref. Y’a pas d’hésitation pour moi, c’est comme la plus belle chose de l’univers. C’est vraiment (fucking) intelligent et merveilleux et, en plus, vraiment beau. C’est pas mal le seul concept qu’y’a, genre, c’est quoi le truc qui me représente le mieux? Mon animal pref. Pour le titre, c’est un peu la même chose, sauf que j’ai vraiment commencé à faire de la musique quand j’ai emménagé à Limoilou. Ça a commencé là, en fait.»

5- À part la musique, les concerts et les festivals, à quoi Safia Nolin occupe-t-elle ses temps libres? As-tu d’autres talents cachés?

«Je fais le ménage, je lis Harry Potter pis je me fais à manger. J’aime vraiment ça aller à la fruiterie à côté de chez nous. Sinon, j’aime ça manger des Jelly Beans pis jouer à Tetris.»

Pour consulter nos précédentes chroniques, suivez le www.labibleurbaine.com/Dans+la+peau+de…

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début