Le grand comeback de Paramore au Théâtre St-Denis de Montréal le 12 octobre 2017 | Bible urbaine

Musique_Général

Le grand comeback de Paramore au Théâtre St-Denis de Montréal le 12 octobre 2017

Le grand comeback de Paramore au Théâtre St-Denis de Montréal le 12 octobre 2017

Plongée en 5 clips dans l'univers d’Hayley Williams et ses acolytes

Publié le 2 juin 2017 par Michelle Paquet

Crédit photo : Lindsey Byrnes

Ils ont terminé de nous faire languir les musiciens de la formation Paramore, puisqu'ils nous reviennent enfin et en force avec un cinquième album, After Laughter, paru le 12 mai dernier. Près de quatre ans après la sortie de son album homonyme, le groupe annonce un virage pop, un peu 80’s sur les bords, qui s’éloigne de leur passé d’emblème du pop-punk emo. Les Montréalais auront la chance de voir la bande d’Hayley Williams et leur nouveau spectacle le 12 octobre prochain au Théâtre St-Denis. En passant, il ne reste que très peu de billets au balcon, hâtez-vous! En attendant le jour J, on se replonge dans leur discographie?

«All We Know Is Falling» (2005)

All We Know Is Falling s’est fait en quelques semaines seulement après le départ de l’un des membres du groupe, et les textes de l’album reflètent parfaitement l’ambiance dans laquelle baignait le groupe. Particulièrement le teenage anthem sur «Pressure»: «Some things I’ll never know, and I had to let them go. But I’m sitting all alone. Feeling empty». Sans le succès de Riot! deux ans plus tard, on aurait pu ne jamais connaître ce premier effort de Paramore dans la foulée d’artistes comme Fall Out Boy, Avril Lavigne et My Chemical Romance, qui ont fait paraître des albums du même genre au même moment.

«Riot!» (2007)

Indéniablement le plus grand succès de Paramore, Riot! a été un exutoire pour une génération au grand complet qui s’est défoulée en chantant «Crushcrushcrush» devant le miroir. Hayley Williams avait alors à peine 18 ans et tout cet adolescent angst a donné un album parfaitement pop-punk avec une énergie à tout casser. On l’écoute maintenant de façon nostalgique en se rappelant les belles années du Vans Warped Tour, les cheveux orange d’Hayley Williams et la mode de la frange sur le côté.

«Brand New Eyes» (2009)

Un album plus mature, Brand New Eyes s’éloigne un peu des préoccupations de jeunesse des deux premiers opus. Le ton est plus cynique, et les textes, mordants, surtout quand Williams chante «Next time you point a finger, I might have to bend it back, and break it, break it off» avec un sourire en coin, on la prend soudainement plus au sérieux. Brand New Eyes est également le dernier album auquel ont contribué les frères Farro (guitare et batterie), membres fondateurs du band avant le retour de Zac, en 2017. Le groupe a d’ailleurs été nommé aux Grammys pour «The Only Exception», une ballade qui met en valeur la voix de Williams. 

«Paramore» (2013)

Un quatrième album homonyme? C’est ce que Paramore nous a offert en 2013. Avec le départ des frères Farro, le groupe désirait en quelque sorte «officialiser» sa nouvelle formation. Ce départ a laissé plus de contrôle créatif au guitariste Taylor York, et on sentait déjà le changement de ton à venir sur quelques morceaux. L’une des pièces phares de l’album, «Still Into You», l’illustre bien avec son vidéoclip très bonbon et ses sonorités plus pop qui en ont fait un succès commercial.

«After Laughter» (2017)

Et le petit dernier lui, After Laughter? On explore un nouveau son, encore plus pop et très inspiré des années 1980. Cette influence vient majoritairement de York, qui a réalisé l’album et écrit la plupart des morceaux. Même si les sujets abordés sont sombres, notamment la dépression et l’anxiété, le son, lui, est ensoleillé et ne perd rien de l’énergie un peu rebelle des premiers albums. Les fans de la première heure risque d’être légèrement déstabilisés lors d’une première écoute, mais on s’habitue bien vite à ce nouveau virage, vous verrez!

À voir le visuel éclaté accompagnant After Laughter, on a déjà hâte de voir ce que le groupe nous prépare pour son passage au Théâtre St-Denis. En attendant, on écoute l’album en boucle sous le soleil et on achète nos billets pour les voir (de près!), car même au balcon, vous aurez une superbe vue d’ensemble!

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début