«Dans la peau de...» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine | Bible urbaine

Musique_

«Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine

«Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine

«Le Quai des Brumes est rapidement devenu mon deuxième salon»

Publié le 22 janvier 2016 par Éric Dumais

Crédit photo : Marie-Claude Dequoy (affiches) Maude Touchette (photos live)

Chaque semaine, tous les vendredis, Bible urbaine pose 5 questions à un artiste ou un artisan de la culture afin d’en connaître un peu plus sur la personne interviewée et de permettre au lecteur d’être dans sa peau, l’espace d’un instant. Cette semaine, nous avons interviewé Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine, une équipe de passionnés qui vivent et vibrent au son de la musique et de la culture émergente.

1. D’où est partie cette idée originale de présenter les soirées Janime Jeanine en collaboration avec le Quai des Brumes?

«Les gens qui me connaissent savent que depuis l’été 2008 (dès mon arrivée à Montréal), le Quai des Brumes est rapidement devenu mon deuxième salon. Petit à petit, j’ai rencontré tout le staff, qui est devenu une deuxième famille. Un soir, en 2013, pendant que Valérie Campbell fermait sa caisse, je lui ai proposé de mettre une playlist d’ambiance de fermeture du bar avec mon iPod. Je tripais et je faisais semblant d’être DJ. Puis elle m’a demandé si je serais intéressé à l’idée de faire une soirée DJ une fois par mois pendant ses shifts du jeudi avec Dom Spénard. J’y ai pensé un peu et, finalement, j’ai j’accepté.»

«Mais l’idée de faire ça seule quand j’ai jamais été DJ m’angoissait un peu, donc j’ai cherché dans mes amis, pour voir avec qui j’aimerais organiser tout ça, et suis tombé sur la perle rare: Corinne Crane! Donc, on a fait mijoter tout ça, le nom de la soirée, Janime Jeanine, est arrivé spontanément lors de nos délires. On se disait que tout le monde a un côté Jeanine en soi (un peu matante mais cool, qui aime voyager et découvrir de nouveaux horizons, dans ce cas-ci, musical), et que tout le monde a besoin d’être animé, de danser, de se sentir en vacances une fois de temps en temps, même si on est jeudi et que demain tu travailles… Voilà!»

2. Comment sélectionnez-vous les groupes ou les artistes qui prennent part à vos soirées découvertes?

«C’est assez instinctif pour la sélection des groupes. La plupart de ceux qui participent aux Janime Jeanine sont émergents, ils vont te mettre un sourire dans la face et, idéalement, ils vont te faire danser. Encore PLUS idéalement, ce sont des êtres humains hyper gentils que tu vas avoir envie de connaître. La base, c’est pas mal ça. Aussi, le but est souvent de mélanger les crowds de deux groupes qui ne se connaissent pas afin de faire découvrir les groupes à un maximum de gens.»

«Au commencement, les soirées Janime Jeanine étaient uniquement des soirées de DJ, mais il manquait quelque chose pour faire LEVER la soirée. Alors, on à pensé à inviter des bands, en partant la machine avec Olivier Bélisle, puis Afrodizz, puis Maxime Gervais, Benoit Paradis Trio, Felp, Chienvoler, SUN! POW!, La Guillaumansour Expérience, Gino Laser, Kostar Poprop, BEAT SEXÜ, et ainsi de suite!»

3. Peux-tu nous parler en quelques mots de votre programmation d’hiver et surtout convaincre nos lecteurs d’aller se réchauffer les os avec vous au Quai dès le 28 janvier?

«Cet hiver, on a une SUPER BELLE programmation! Les premiers à entamer 2016, c’est en fait un groupe de Montréal, Landisles, dont j’ai eu la chance de partager la scène l’été dernier avec SUN! POW! au Divan Orange. Leur musique est riche et de qualité: c’est comme Prince qui rencontre Michael Jackson, mais dans le futur. Ça vaut vraiment la peine de venir les découvrir! Ensuite, l’hiver s’enchaîne avec Les Fleurs (de la famille Pantoum de Québec) et YOKOFEU, Coyote Bill, BEAT SEXÜ et Harryplustonio et, finalement, SUN! POW! et Hologramme.»

Soirees-Janime-Jeanine-hiver-2016-Bible-urbaine-01

4. Qui sont les passionnés de l’arrière-scène qui se cachent derrière votre mini organisation? On veut vous connaître!

«Ma principale co-organisatrice des soirées est Corinne Crane comme je l’ai mentionnée plus tôt! Corinne, on se connaît principalement à cause des Guerres D’l’Amour, à l’époque où elle dansait dans le band. Elle a une formation en danse contemporaine, mais surtout c’est une boule d’énergie sans fin. Souvent, j’ai tendance à tout prendre en charge, faire la programmation, les affiches, les communiqués de presse, etc., et parfois je manque d’inspiration et d’énergie. Corinne est comme le baromètre de l’enthousiasme et de la spontanéité. À travers tout ça, elle vient y ajouter le SPARKLE qui manque pour que tout devienne magique et son apport est grandiose!»

«Ensuite, depuis un an maintenant, Maude Touchette est la photographe officielle de nos soirées! Maude, de son œil de félin, capte des moments uniques. Que ce soit Jean-Michel de BEAT SEXÜ qui pointe son manche de guitare à la foule tel un sniper du son, ou bien une personne seule qui danse et qui semble heureuse dans un super bel éclairage, Maude capte tous ces moments qui font en sorte que lorsque l’on regarde les photos des soirées, on a l’impression de les revivre!»

«L’équipe de Janime Jeanine se complète avec les deux super barmans de la soirée, Valérie Campbell et Dom Spénard. Ensemble, on travaille sur les shooters de la soirée, qu’on essaie de varier chaque mois. Ça, c’est le côté «délicieux» de la soirée. Chaque shooter vient avec une mini bouchée, comme, par exemple, le mini-bloody-bacon ou le vodka-saumon fumée-câpron, etc. Val et Dom sont de bons guides culinaires, parce que même si, parfois, je suis une pas pire cook, j’ai des idées bizarres (comme avec des bananes), et heureusement qu’ils sont là pour «m’enligner» dans le droit chemin du pas dégueulasse!»

«Aussi, c’est important de mentionner l’aide apportée par Marie-Claude Dequoy dans la première année des Janime Jeanine! Marie-Claude, c’est une SUPER graphiste talentueuse; le logo de Jeanine, ça vient d’elle! Elle a même été jusqu’à faire une planche de surf avec 3 shooters collés dessus pour une de nos soirées. C’est aussi grâce à elle que nos affiches s’améliorent d’année en année (parce que c’est notre prof de Photoshop, haha).»

5. Projetons-nous dans le futur (et dans ce qu’il y a de plus fou): qu’aurais-tu envie de mettre sur pied comme projet pour continuer de donner un coup de main à la scène musicale bien de chez nous?

«Les idées ne manquent pas! On pourrait faire un FESTIVAL AMBULANT de Janime Jeanine qui fait le tour du Québec avec plein de bands et de DJ set. Mais idéalement, on aurait un jour assez de budgets pour faire venir des groupes émergents des États-Unis, d’Europe et de partout ailleurs!»

Pour consultez nos chroniques «Dans la peau de…», suivez le www.labibleurbaine.com/Dans+la+peau+de…

L'événement en photos

  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine
  • «Dans la peau de…» Julia Blais, cofondatrice de Janime Jeanine

Par Maude Touchette

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début