Séances de remue-méninges avec Mélanie Venditti, Shawn Jobin et Antoine Lachance pour les Francouvertes 2017 | Bible urbaine

Musique_

Séances de remue-méninges avec Mélanie Venditti, Shawn Jobin et Antoine Lachance pour les Francouvertes 2017

Séances de remue-méninges avec Mélanie Venditti, Shawn Jobin et Antoine Lachance pour les Francouvertes 2017

La lutte sera chaude

Publié le 16 février 2017 par Éric Dumais

Crédit photo : Les Francouvertes

Les Francouvertes battent leur plein tous les lundis à 20h au Cabaret Lion d’Or et Bible urbaine, en collaboration avec Le Canal Auditif et Sors-tu.ca, vous présentent chaque semaine les 21 participants de la cuvée 2017. Aujourd'hui, on découvre en formule trio Mélanie Venditti, Shawn Jobin et Antoine Lachance, lesquels ont chacun écouté un morceau choisi d’un concurrent pour nous partager, avec le plus grand sérieux du monde, leurs précieux commentaires. Comme on dit, «quand y’a de la gêne y’a pas de plaisir»!

Le lundi 20 février prochain, la lutte sera chaude dans le ring des préliminaires, puisque trois candidats aux horizons bien à eux y présenteront leurs chansons originales devant public et, il faut l’admettre, chacun des candidats du premier soir arrive à bien se démarquer, avec ses couleurs et son originalité. Et si on allait voir ce que les auteurs-compositeurs-interprètes ont pensé du matériel d’un de leur concurrent? C’est parti!

Séance no1: Mélanie Venditti en séance de remue-méninges sur… «Fou» de Shawn Jobin

Mélanie Venditti a déjà foulé à maintes reprises la scène, et certes pas aux côtés de n’importe qui! Elle a entre autres effleuré les cordes de son violon alto en compagnie de Klô Pelgag, Philippe Brach, Caltâr-Bateau et Mathieu Bérubé. Depuis, elle propose une musique rock empreinte de poésie, où les mots qu’elle chante tournoient autour de thèmes tels que la maladie, le deuil et les relations amoureuses qui dérapent. Pour l’exercice, on a demandé à Venditti de porter une oreille attentive à la chanson «Fou» de Shawn Jobin. Vous l’écoutez aussi?

«J’aimerais ça être capable, comme Shawn, de chanter autant de paroles dans une même chanson sans me tromper. Il faudrait que je porte des lunettes de soleil sur scène et que je place un iPad devant moi pour voir les paroles défiler sans que personne ne le remarque. Merci à Shawn de m’avoir fait vérifier le mot “épigraphe”, car je n’étais plus sûre de sa définition. Yeah».

Séance no2: Shawn Jobin en séance de remue-méninges sur… «Bar Excel» d’Antoine Lachance

Celui qui rock la casquette à palette droite est lui aussi un habitué de la scène, ayant offert plus d’une centaine de représentations, notamment aux FrancoFolies de Montréal et à Coup de cœur francophone, de même qu’en France, où il a présenté son matériel à l’occasion du festival Pause Guitare et aux Francofolies de Spa. Avec son spectacle Éléphant, Jobin jongle habilement entre le hip-hop et l’électro, et manie à un bon débit la langue de Molière. On lui a imposé la chanson «Bar Excel» d’Antoine Lachance, et ça ne semble pas avoir été un supplice!

«Le débit chanté est très intéressant dès les premières paroles et ensorcelle bien l’auditeur pour venir faciliter l’entrée dans l’univers d’Antoine Lachance. La texture musicale de Bar Excel est très bien réussie avec un beau mélange de guitare électrique, piano et lap steel (qui ajoute une jolie touche) et pour boucler le tout: des voix/sons atmosphériques planants appuyés par un rythme de percussions qui donne le goût de bouger. Donc, oui, Antoine est un franc adversaire qui promet une première soirée bien intéressante et riche en qualité. J’ai hâte de le découvrir en live. Salut Antoine!»

Séance no3: Antoine Lachance en séance de remue-méninges sur… «Sous la loupe» de Mélanie Venditti

Antoine Lachance s’est fait connaître dans les rangs d’On a créé un monstre et cela fait plus de 10 ans qu’il roule sa bosse comme multi-instrumentiste. 2016 fut une année charnière pour lui, gagnant Ma première Place des Arts quelque temps après la sortie de Cimetière d’avions. L’artiste propose un rock feutré teinté d’une douce mélancolie, le tout agrémenté d’une orchestration très, très bien rythmée. Pour sa part, on l’a initié à l’univers de Mélanie Venditti avec la pièce «Sous la loupe».

«Mes trois pensées à l’écoute de cette chanson: 1- C’est comme du Mathieu Bérubé, mais en plus sexy. 2- Est-ce une hallucination, ou on entend du theremine???? Ça fait dix ans que j’en veux un! 3- Le changement de beat à la fin est vraiment réussi! C’est une idée de forme de chanson qu’on va entendre de plus en plus, j’espère!»

Vous avez la piqûre? On se donne rendez-vous au Cabaret Lion d’Or lundi prochain pour une soirée éclectique qui promet de belles découvertes! Inscrivez-vous au premier soir des préliminaires sur l’évènement Facebook des Francouvertes au www.facebook.com/soir-1-des-preliminaires.

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début