Une rencontre du troisième type avec Uubbuurruu | Bible urbaine

Musique_Entrevues

Une rencontre du troisième type avec Uubbuurruu

Une rencontre du troisième type avec Uubbuurruu

Entrevue avec Joey Napoleon et Maxime Hébert

Publié le 18 septembre 2015 par Morgane De Capèle

Crédit photo : John Londono

C’est l’histoire de cinq gars interpellés par ce qu’il se passe dans l’espace et curieux d’y établir un contact.

Au diable la méditation de groupe, il s’agit maintenant d’émettre des ondes concrètes. Voilà ce que m’ont expliqué Maxime Hébert et Joey Napoleon au comptoir de L’Esco; voilà l’histoire de Swamp Ritual, premier EP d’Uubbuurruu, une production psychédélique trempée dans les décennies 60 et 70, s’offrant des petits crochets temporels à travers le siècle.

Mais l’histoire derrière l’histoire est celle de deux amis de longue date que vous auriez pu croiser çà et là: Joey, avec son projet solo El Napoleon, derrière les platines de L’Esco ou celles de La Rockette, au sein de feu Final Flash, formation partagée avec Max, jamais très loin non plus, mais aussi derrière la batterie des Breastfeeders et de Beat Cops. Eux deux, rejoins par Sean Cary Barnard (guitare), Sam Gemme (guitare, clavier) et Vick Trigger (basse), ont travaillé fort pour passer d’une version démo à cet EP, «un processus long et intéressant avec une bonne cohésion de groupe», résument-ils.

Swamp Ritual - Design: Laurence Eulalie

Entre les deux enregistrements, ils ont croisé Kapuano Records à Toronto pendant le festival NXNE et les choses se sont passées naturellement. Ils évoquent même le premier album d’Uubbuurruu, actuellement en préparation, et leur traversée des mers avec la sortie du vinyle en Allemagne, chez Merlin’s Nose Records.

Si les deux garçons parlent de rencontres du troisième type un sourire en coin, les thèmes de l’espace et les phénomènes astrologiques sous-tendent cette première production, «des questions d’ordres générales confrontées à ce qui se passe dans la réalité», explique Joey, «bien que la musique vienne en premier, sans vraiment de formule». Ce premier EP surfe sur une belle vague hallucinogène avec quelques virages stoners, marquant un beau départ pour ce band au nom curieux et incarné par une masse de cheveux à lunettes, affublée d’un troisième œil.

Bon voyage!

Le lancement du EP Swamp Ritual aura lieu le 18 septembre Bar Le Ritz P.D.B.

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début