5 raisons de courir voir «Parlami d'Amore» des Grands Ballets jusqu'au 25 mai 2019 | Bible urbaine

Sorties_Danse

5 raisons de courir voir «Parlami d’Amore» des Grands Ballets jusqu’au 25 mai 2019

5 raisons de courir voir «Parlami d’Amore» des Grands Ballets jusqu’au 25 mai 2019

Vivez l'amour dans tous ses états!

Publié le 14 mai 2019 par Mathilde Recly

Crédit photo : Sasha Onyshchenko

Du 16 au 25 mai 2019, Les Grands Ballets vont à nouveau enchanter les amateurs de danse avec le superbe spectacle Parlami d’Amore. Très prometteuse, cette production est un incontournable du printemps culturel à Montréal. Je vous donne cinq raisons de vous précipiter au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts pour vivre l'amour dans tous ses états. À vos agendas!

Pour la pluralité des chorégraphes et de leurs horizons

Divisé en sept tableaux, Parlami d’Amore propose de s’immiscer dans la création artistique de sept chorégraphes aux parcours et aux influences variés.

Tous européens, ceux-ci ont grandi et développé leur passion dans des villes riches d’Histoire et de diversité culturelle. En effet, Marwik Schmitt est originaire de Francfort-sur-le-Main (Allemagne), Tetyana Martyanova d’Odessa (Ukraine), Vanesa G.R. Montoya de Madrid et Marcos Morau de Valence (Espagne), Jérémy Galdeano de Nîmes (France), Věra Kvarčáková d’Ostrava (République tchèque) et, enfin, Douglas Lee de Londres (Angleterre).

Par la suite, chacun d’entre eux a fait briller son talent et nourri son amour pour la danse au sein de compagnies prestigieuses et connues internationalement. Dans Parlami d’Amore, leurs visions et leurs univers se réunissent sur les mêmes planches du Théâtre Maisonneuve pour vous offrir un somptueux voyage d’environ deux heures.

Pour la programmation musicale (et le plaisir de vos tympans!)

Comme leurs racines sont variées, les choix musicaux prônés par les chorégraphes offrent un tour d’horizon assez complet des grands noms de la musique, tous styles confondus. De Brian Eno, avec sa musique expérimentale à la blue-eyed soul de The Righteous Brothers, en passant par une pièce pour violoncelle contemplative de Jami Sieber, ou même le flamenco endiablé de Paco de Lucía: voici un aperçu des pièces sur lesquelles les corps se mettent en mouvement dans Parlami d’Amore, assurant ainsi aux spectateurs un plaisir visuel et auditif.

Pour la thématique intemporelle de l’amour

On pourra dire ce qu’on voudra, l’amour est un si vaste sujet qu’il ne se démodera jamais et on ne pourra jamais en avoir fait le tour. Dans Parlami d’Amore, les chorégraphes s’amusent à dépeindre la passion, la sensualité, la tension et même la douleur. Ils nous plongent dans ses archétypes et sa représentation à travers la mythologique grecque avec le Dieu de l’amour, Éros.

À travers les chorégraphies, la grâce des danseurs et leurs corps mis en mouvement, les créateurs explorent tous les recoins de l’amour et de l’âme en évoquant des situations et des ressentis impossibles à retranscrire avec des mots.

Pour le tourbillon de sentiments intenses que vous vivrez

En plus d’un sujet déjà intense émotionnellement, Parlami d’Amore promet de jouer avec vos émotions et de faire vibrer vos cœurs! Des yeux qui se remplissent de larmes dans Your Self (de Tetyana Martyanova) à la sécurité et au bonheur promis dans Doma / Home (par Jérémy Galdeano et Věra Kvarčáková), préparez-vous à en voir de toutes les couleurs, au gré des humeurs et des sensations transmises dans chacune des chorégraphies proposées!

Pour vivre l’expérience prestigieuse et de haute voltige des Grands Ballets

 On ne le dira jamais assez, Les Grands Ballets et leurs spectacles sont la garantie d’un grand moment de danse et de qualité artistique.

Ivan Cavallari, directeur artistique de la compagnie depuis 2017, possède une feuille de route inestimable. Après avoir été formé à l’école du Ballet de la Scala de Milan, puis à l’école du Bolchoï Ballet de Moscou, il est devenu danseur étoile au Ballet de Stuttgart avant de proposer des œuvres de création chorégraphique au Royal Ballet du Covent Garden de Londres, à La Scala de Milan et au Ballet national tchèque à Prague, notamment. À partir de 2007, il est devenu directeur artistique du West Australian Ballet, puis du Ballet de l’Opéra national du Rhin.

Son œil affûté et sa connaissance pointue de la danse sont donc un précieux atout pour la compagnie canadienne, qui se distingue grâce à l’excellence de sa programmation, de ses chorégraphes et de ses danseurs tout au long des saisons culturelles montréalaises.

Laissez-vous bercer par la grâce et l’amour en vous procurant vos billets sur le site des Grands Ballets au www.grandsballets.com/parlami-damore. Le spectacle est présenté à la Place des Arts du 16 au 25 mai. Il y a fort à parier que les dernières places disponibles vont s’envoler sous peu!

*Cet article a été produit en collaboration avec Les Grands Ballets.

«Parlami d'Amore» des Grands Ballets en images

Par Sasha Onyshchenko et Bérenger Zyla

  • 5 raisons de courir voir «Parlami d’Amore» des Grands Ballets jusqu’au 25 mai 2019
  • 5 raisons de courir voir «Parlami d’Amore» des Grands Ballets jusqu’au 25 mai 2019
  • 5 raisons de courir voir «Parlami d’Amore» des Grands Ballets jusqu’au 25 mai 2019
  • 5 raisons de courir voir «Parlami d’Amore» des Grands Ballets jusqu’au 25 mai 2019
  • 5 raisons de courir voir «Parlami d’Amore» des Grands Ballets jusqu’au 25 mai 2019
  • 5 raisons de courir voir «Parlami d’Amore» des Grands Ballets jusqu’au 25 mai 2019
  • 5 raisons de courir voir «Parlami d’Amore» des Grands Ballets jusqu’au 25 mai 2019
  • 5 raisons de courir voir «Parlami d’Amore» des Grands Ballets jusqu’au 25 mai 2019

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début