Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans | Bible urbaine

Sorties_Concerts

Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans

Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans

Infatigables guerriers pacifiques

Publié le 17 septembre 2016 par Elise Lagacé

Crédit photo : Francis L'Écuyer

Rarement aura-t-on vu le Club Soda aussi bondé qu’hier soir pour le spectacle-lancement du dernier né d’Alaclair Ensemble. Les frères cueilleurs ont attiré une foule monstre dont un bon paquet se verra refuser l’entrée, faute de place. Dans la salle, l’entièreté du parterre deviendra vite un mosh pit dense et fébrile que le DJ Walla P. de Voyage Funktastique se chargera de réchauffer avant l’arrivée du groupe de rappeurs. Puis les six troubadours du Québec moderne sont arrivés sur scène pour offrir une performance monumentale, un spectacle qui allait entrer dans la légende.

Il y a déjà 6 ans qu’Alaclair Ensemble a fait exploser les cadres musicaux avec leur dénomination méta de «post-rigodon bas canadien». Il n’en avait pas fallu davantage que cet adjectif à teneur historico-politique pour intriguer puis rallier tous les enfants des nationalistes en déroute et la génération Y.

Ces presque trentenaires tous politiquement désabusés, amateurs d’absurde par défaut, se sont jetés corps et âme dans l’univers musical de ces galettes volantes non identifiées. Décalages politique et musical efficaces, c’était du rap, du pop, du hip-hop, de l’électro, bref, ça ne voulait rien et tout dire à la fois, ça volait très haut et ça tombait très bas. Ça tirait partout, c’était jouissif et inattendu. Et ça faisait du bien. Une discrète saveur d’immaturité, volontaire et sophistiquée. Ça donnait le goût d’être débile pour un instant et de plonger tête première dans ce surréalisme rigolard.

Ils sont entrés dans le paysage musical québécois pour le transformer radicalement et, hier soir, pour le lancement de leur album Les frères cueilleurs, une performance à la hauteur de l’expérience acquise au fil des ans.

C’est Voyage Funktastique qui assurait l’ambiance avant l’arrivée du sextuor. Un nom à retenir pour tout amateur de beats. Walla P. puise avec agilité dans les sources du funk qu’il actualise avec un électro moderne et des beats riches mais aériens. À l’image de ses confrères, Walla P. maîtrise aussi bien son art que son rapport avec cette foule qui se déversait devant lui, gonflée à bloc et fraternelle. Il a fallu un peu de patience au public avant que les héros de la soirée ne s’avancent devant le rideau rouge qu’on avait théâtralement fait tomber.

Ils se sont discrètement approchés sur le devant de la scène pour livrer une saynète drôlatique où un groupe de «blokes» frappe à la porte et qui se termine sur une sentence prophétique: «The madness is about to begin». À ce point, la foule frôlait l’hystérie et s’est soudainement tue lorsque le rideau s’est levé sur un quatuor à cordes qui a exécuté avec sérieux un impeccable adagio alors que de nombreux spectateurs calmaient leurs ardeurs. En quelques secondes, un silence respectueux régnait. C’était mal connaître le public d’Alaclair Ensemble que de penser qu’il en serait autrement. Le quatuor a quitté la scène sous des salves d’applaudissements et les rappeurs ont bondi sur scène sous un tonnerre de cris.

Le groupe a déballé une à une les pièces de son dernier album. Les skits et les verses ont pris formes et mouvements, dans l’espace et dans la foule elle-même. Les deux semaines depuis la parution des frères cueilleurs étaient suffisantes pour que leurs fans en apprennent toutes les paroles, ou du moins les plus punchées, et chanter avec eux. Ce lingo qui leur est spécifique, avec tous ses néologismes et sa grammaire idoine que les spectateurs comprennent avec aisance.

Ainsi, le concert est vite devenu une extraordinaire messe trash pour French Canadians apostasiés. C’était là une puissante démonstration de toute la force d’Alaclair Ensemble, qui possède une habileté remarquable à rallier les gens de tous les horizons, avec leur attitude et leur énergie pour responsables.

Les gars sont là pour triper et faire triper, et c’est avec une générosité et une vigueur sans borne qu’ils s’éclatent avec le public.

Les interactions avec lui sont fluides, et nombreuses, et les rappeurs acceptent avec grâce les offrandes de la foule et le leur rendent bien leur tour venu. On se passe ces présents et les corps surfent en rond sur la masse compacte des danseurs et l’atmosphère reste toujours très pacifique et solidaire dans cette tempête festive.

Dans la deuxième heure du spectacle, qui allait se poursuivre par un after-party à la mode d’Alaclair, le groupe a puisé dans ses albums précédents avant d’inviter sur scène danseurs et amis. À leur habitude, ils ont fendu les eaux de la masse dansante pour s’y plonger. En multipliant les allées et venues dans la salle, ils se sont amusés avec la projection d’une vidéo, tournée avant leur prestation, pour revenir par l’arrière vêtus de leurs jerseys de basketball.

Les analogies avec le sport sont effectivement nombreuses lorsque l’on assiste à un spectacle d’Alaclair puisqu’on se trouve devant un effort olympique. Chaque joueur a son rôle dans cette équipe solidaire que rien ne semble pouvoir dissoudre. La fraternité et le respect qui infusent leur esprit d’équipe s’allient à une énergie inépuisable qui donne à leurs performances des allures de marathon.

Ce n’est qu’à la toute fin, après deux heures passées, quand George Brassens s’est invité dans le mosh pit, que la tension a lâché, au point où l’émotion a eu le dessus sur un Maybe Watson étranglé. Les spectateurs, qui s’étaient épuisés bien avant les rappeurs, venaient d’assister à la fin d’un évènement historique et à une autre remarquable prestation de ces infatigables guerriers pacifiques.

L'événement en photos

Par Francis L'Écuyer

  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans
  • Alaclair Ensemble présente «Les Frères cueilleurs» dans un Club Soda bondé de fans

L'avis


de la rédaction

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début