Balado «L’envers des corps»: Annie Gagnon, une vision de la danse sous sa forme la plus sacrée | Bible urbaine

Sorties_Danse

Balado «L’envers des corps»: Annie Gagnon, une vision de la danse sous sa forme la plus sacrée

Balado «L’envers des corps»: Annie Gagnon, une vision de la danse sous sa forme la plus sacrée

Un accès privilégié dans l'univers d'une artiste talentueuse

Publié le 21 septembre 2020 par Vincent Gauthier

Crédit photo : Marjorie Guindon

Bible urbaine est fier de s'associer au projet de balado L'envers des corps, animé par la danseuse professionnelle et chorégraphe Morgane Le Tiec, qui vise à permettre aux artistes de la danse de s’exprimer pleinement et de partager leurs réflexions sur leur métier. L’envers des corps est un balado créé pour vous inspirer, vous outiller et vous plonger au coeur de ce monde passionnant pour en découvrir tous les secrets. Cette semaine, on vous invite à découvrir Annie Gagnon, une artiste qui évolue dans le monde de la danse depuis une vingtaine d'années.

Dans ce dixième épisode du balado L’envers des corps, Morgane Le Tiec s’est entretenue avec la danseuse-interprète, chorégraphe et répétitrice Annie Gagnon, afin de parler de sa carrière pour le moins prolifique. En effet, l’artiste, tout au long de son parcours, a côtoyé Marie Chouinard, Alan Lake et Estelle Clarton, pour ne nommer que ceux-ci.

Morgane a discuté avec son invitée de plusieurs sujets intéressants tels que l’ego, l’alignement, la quête, l’utopie et le sacré. L’artiste partage également ses réflexions sur la difficulté d’obtenir du financement pour créer et sur la façon dont ces épreuves peuvent influencer sa confiance en elle-même et en son travail. Vous aurez un accès privilégié à l’univers d’Annie Gagnon, qui met toujours de l’avant l’importance de développer des liens précieux avec les personnes avec qui elle travaille. Bonne écoute!

Pour découvrir la série de balados sur votre plateforme d’écoute préféré, rendez-vous sur les plateformes Spotify et Apple Podcasts. Bonne écoute!

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début