Balado «L’envers des corps»: Kyana Lyne, une artiste autochtone qui puise dans ses origines pour créer | Bible urbaine

Sorties_Danse

Balado «L’envers des corps»: Kyana Lyne, une artiste autochtone qui puise dans ses origines pour créer

Balado «L’envers des corps»: Kyana Lyne, une artiste autochtone qui puise dans ses origines pour créer

Une voix, une démarche et un style unique

Publié le 14 octobre 2020 par Vincent Gauthier

Crédit photo : Olivia Kopec

Bible urbaine est fier de s'associer au projet de balado L'envers des corps, animé par la danseuse professionnelle et chorégraphe Morgane Le Tiec, qui vise à permettre aux artistes de la danse de s’exprimer pleinement et de partager leurs réflexions sur leur métier. L’envers des corps est un balado créé pour vous inspirer, vous outiller et vous plonger au coeur de ce monde passionnant pour en découvrir tous les secrets. Cette semaine, on vous invite à découvrir Kyana Lyne, une jeune artiste passionnée par la recherche du corps!

Jeune artiste de 24 ans aux origines autochtone et québécoise, Kyana Lyne est arrivée à Montréal il y a seulement deux ans. Née à Gatineau, elle est partie vivre en Colombie-Britannique, puis elle s’est inscrite à la Ryerson University de Toronto, où elle a étudié la danse. Entre ses études et son arrivée dans la métropole, Kyana s’est accordée l’espace nécessaire pour se chercher et pour creuser en elle afin de mieux rejaillir. Une créatrice plus qu’une interprète est ressortie de ce moment de pause.

Le contraste entre le peu d’expérience de Kyana et la maturité de son travail est vraiment saisissant! Déjà, on peut sentir une voix, une démarche, un style qui lui est propre, ainsi qu’une profonde recherche du corps. Après avoir découvert son plus récent court métrage, intitulé Jontae, lors du Festival Quartiers Danses en septembre dernier, Morgane a voulu connaître davantage cette créatrice en herbe assez discrète qui déjà, nous offre des créations fortes, matures et sensibles.

Dans ce onzième épisode, Morgane Le Tiec discute avec Kyana de ses études et de son questionnement par rapport à son rôle d’interprète, de sa passion pour la collaboration, de la recherche et du partage en général. L’invitée nous parle de son désir puissant de se reconnecter avec ses origines autochtones, et plus particulièrement avec les valeurs qui lui sont propres. Bonne écoute!

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début