Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans | Bible urbaine

Sorties_Festivals

Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans

Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans

Le cofondateur Alain Chartrand nous ouvre les tiroirs de ses classeurs

Publié le 25 octobre 2016 par Alice Côté Dupuis

Crédit photo : Jean-François LeBlanc

Proposer une programmation qui est environ à 75% émergente et faire circuler des artistes de langue française partout sur le territoire canadien jusqu’à toutes les communautés francophones aussi petites soient-elles: voilà le mandat que se sont donné Alain Chartrand et ses comparses en créant le Coup de cœur francophone il y a 30 ans. Un mandat qui n’a jamais été remis en question et qui a fait la renommée de l’évènement, mais qui n’a pas toujours bénéficié d’aussi bonnes conditions pour être respecté! Le cofondateur et directeur général et artistique nous ouvre les tiroirs de ses classeurs d’archives et repasse avec nous les 30 ans d’histoire du festival.

«Au départ, il y avait une revue: la revue Chansons, qui a été publiée de 1984 à 1996, dans une période difficile où, après les années 70 où la chanson francophone faisait écho à l’identité nationale, le changement de génération des années 80 a fait naître énormément de nouveaux groupes de musique qui chantaient en anglais!», se rappelle Alain Chartrand, qui s’est retrouvé à diriger cette revue avec un groupe d’amis qui aimait la chanson francophone, grâce à Laurent Legault, un ancien de CIBL qui est arrivé à l’Office des communications sociales, qui avait ce projet de publication.

Des gens comme Marie-Christine Blais, Laurent Saulnier et Sylvain Cormier y ont fait leurs premières armes de journalistes, et la revue est rapidement devenue une référence, si bien qu’en 1986, Pierre Larivière de la Maison de la culture Maisonneuve les approche. «Il nous a dit: ‘’Vous avez cette expertise-là, moi j’ai l’encadrement pour la production’’, donc c’est comme ça qu’est né le Coup de cœur francophone. C’était dans le cadre des activités de la Maison de la culture, donc c’étaient des spectacles gratuits, et nous, notre travail était au niveau de la programmation». C’est ainsi qu’en 1987, sur la scène du Cégep Maisonneuve – puisque la Maison de la culture n’avait pas de salle de spectacle à l’époque! -, l’auteure-compositrice-interprète Sylvie Paquette devînt la première artiste à fouler les planches de l’évènement.

Dès le départ, l’intention de Coup de cœur francophone est de mettre les projecteurs sur des artistes moins connus, mais aussi de faire découvrir au public canadien des artistes de l’Europe francophone, qui n’avaient pas à ce moment-là de circuit au niveau de la diffusion traditionnelle afin de percer notre marché. Des artistes comme Arthur H, Dominique A, Juliette et M se sont produits au Québec pour la toute première fois grâce au festival, mais dès la première année, c’est le Français Louis Arti et le Belge Pascal Charpentier qui brisaient la glace.

«Pascal Charpentier était en plateau double avec Dan Bigras, et Bigras, à ce moment-là, il faisait son show de bar. Mais nous on avait entendu parler qu’il s’intéressait à vouloir faire du répertoire francophone. Il avait fait un 45 tours avec une chanson de Michel Rivard, alors nous, on l’entend à CIBL et on l’invite, mais finalement, il a fait les trois quarts de son show en anglais!», se rappelle en riant Alain Chartrand, biologiste de formation, qui a appris son métier dans l’industrie musicale au fil du temps, grâce à beaucoup d’essais et quelques erreurs, comme celle-ci.

En cette année 1987, c’est uniquement quatre soirées de spectacle qui forment le Coup de cœur francophone, présentant tour à tour Dan Bigras, Jim Corcoran, Pierre Flynn, Sylvie Paquette et Marie Philippe, mais aussi Louis Arti et Pascal Charpentier, au niveau des Européens. L’année suivante, ce seront Hubert-Félix Thiéfaine, Lucid Beausonge et Isabelle Mayereau qui visiteront le Québec pour partager leurs chansons, et qui découvriront en même temps que tout le monde un nouveau venu sur la scène québécoise, pour qui il s’agissait de la première prestation solo dans une salle de 600 personnes: Richard Desjardins. En 1989, ce sera Jean Leloup qui, même s’il avait déjà fait le Festival international de la chanson de Granby, se fera découvrir et signer par Spectra à la suite de son passage au Coup de cœur.

Des moments charnières comme ceux-là dans les carrières des artistes, il y en a beaucoup qui sont liés au festival, mais le Coup de cœur francophone a aussi quelques évènements à marquer d’une pierre blanche qui lui ont permis de se développer et de faciliter sa tâche afin de respecter son mandat. Le développement du réseau à travers le Canada, par exemple, qui a débuté en 1992 en Acadie, où il y a eu un premier Coup de cœur à l’extérieur du Québec: à Moncton. «En 1994, c’est au tour du Centre francophone de Toronto de nous approcher. Et c’est à partir de ce trio infernal, Toronto-Moncton-Montréal, qu’on a poussé la réflexion jusqu’à en faire un évènement où on regrouperait toutes les communautés francophones».

entrevue-alain-chartrand-30-ans-coup-de-coeur-francophone-bible-urbaine

Lisez la suite de notre dossier nostalgie à la page suivante!

L'événement en photos

Par Jean-François LeBlanc

  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Richard Desjardins, 1988
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Luc De Larochellière, 1989
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Claude Léveillée, 1990
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Laurence Jalbert, 1991
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Pierre Flynn, 1992
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Robert Charlebois, 1993
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Zébulon, 1994
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Alain Bashung, 1995
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Carmen Campagne, 1995
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Gilles Vigneault, 1996
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Noir silence, 1996
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Lambert Wilson, 1997
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Diane Dufresne, 1998
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    M, 1998
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Michel Rivard, 1999
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Les soeurs McGarrigle, 2000
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Chloé Sainte-Marie et Gilles Carle, 2001
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Yann Perreau, 2002
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Loco Locass, 2002
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Lhasa De Sela, 2006
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Le Husky, 2007
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Alexandre Désilets, 2008
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Lisa Leblanc, 2010
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Philippe B, 2011
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    La Grande Sophie, 2012
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Keith Kouna, 2012
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Louis-Jean Cormier, 2013
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Joseph Edgar, 2014
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Fanny Bloom, 2015
  • Coup d’œil dans les archives de Coup de cœur francophone pour ses 30 ans
    Bernard Adamus, 2015

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début