«Dans la peau de…» Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation des Jardins Gamelin | Bible urbaine

Sorties_Général

«Dans la peau de…» Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation des Jardins Gamelin

«Dans la peau de…» Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation des Jardins Gamelin

Préparez-vous à vivre un été culturellement riche!

Publié le 14 juin 2019 par Mathilde Recly

Crédit photo : Elias Touil

Chaque semaine, tous les vendredis, Bible urbaine pose 5 questions à un artiste ou à un artisan de la culture afin d’en connaître un peu plus sur la personne interviewée et de permettre au lecteur d’être dans sa peau, l’espace d’un instant. Cette semaine, nous avons interviewé Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation au Partenariat du Quartier des spectacles, qui a pour rôle de superviser l'animation des Jardins Gamelin. Pleins feux sur les nombreuses activités présentées tout au long de l'été à la place Émilie-Gamelin!

Frédéric, tu es conseiller à la programmation au Partenariat du Quartier des spectacles. Peux-tu nous parler de tes défis au quotidien et de ton implication au sein de l’équipe?

«Notre mandat est, entre autres, d’animer les espaces publics du Quartier des spectacles en dehors de la saison estivale, qui est déjà fortement occupée. Au quotidien, notre défi à la programmation est donc de faire vivre au public des expériences hors-normes qui changent leur rapport à la ville.»

«Cela se traduit par la diffusion d’œuvres et d’expériences originales conçues pour les espaces publics. Celles-ci doivent interpeller les visiteurs, les solliciter ou les étonner, les faire participer ou les faire réfléchir…Tout en gardant en tête que notre objectif est d’offrir une expérience complémentaire aux personnes venant par exemple voir des spectacles ou souhaitant vivre diverses activités culturelles.»

«De mon côté, en tant que conseiller à la programmation, je m’implique tout particulièrement, depuis deux ans, sur les Jardins Gamelin. C’est une grande initiative de réappropriation de l’espace public à la place Émilie-Gamelin, mise en place depuis cinq ans maintenant.»

Le 30 mai dernier, justement, vous inauguriez le lancement de cette 5saison des Jardins Gamelin dans une ambiance festive et décontractée. Au menu: casse-croûte, animations diversifiées et spectacles musicaux. D’ailleurs, cela est très à l’image de ce qui y est prévu jusqu’à la fin du mois de septembre. À quoi ressemble le reste de la programmation à venir pour l’édition 2019?

«Effectivement, la soirée de lancement du 30 mai a donné le ton à l’ensemble de la programmation qui se veut, cette année, 100% Montréal. À travers cette thématique, on a cherché à offrir le reflet du Montréal artistique, avec une offre très diversifiée pour différents types de publics. Il y en a pour tous les âges et pour tous les goûts!»

«Il y a des activités gratuites tous les jours, donc un calendrier hebdomadaire bien rempli! Par exemple, on propose un important volet musical avec 8 séries musicales: 70 concerts sont prévus et plus de 25 DJ seront présentés au fil de la saison dans différents styles de musique. Aussi, toute la semaine, il y a du karaoké, des [email protected] festifs, des animations de jeu avec notre partenaire Randolph, et même des ateliers et des conférences sur l’agriculture urbaine avec Sentier Urbain. Il est également possible de bouger ou de danser aux Jardins Gamelin avec les Bals de l’été et les Soirées Salsafolies!»

«Et puis, le jeune public n’est pas en reste, puisqu’une des activités phares est la Maison jaune, un espace spécialement conçu pour les enfants sous forme de ludothèque ouverte pour les accueillir, avec leurs familles. Des activités de sensibilisation à l’art et à la culture, offertes pour les jeunes de 0 à 12 ans, sont aussi présentées les dimanches en collaboration avec Petits bonheurs.»

Dans-peau-de-Frederic-Kervadec-Jardins-Gamelin-corps-texte-2-Crédit-Elias-Touil

Photo: Elias Touil

Peux-tu nous en dire plus sur ton mandat aux Jardins Gamelin: avec quels autres intervenants de la culture es-tu amené à travailler, et de quelle façon?

«On s’associe avec beaucoup de partenaires culturels afin de proposer une programmation dense et diversifiée. En tissant des liens étroits avec eux, on peut ainsi créer des rendez-vous qui se stabilisent d’année en année et qui remportent beaucoup de succès. Parmi nos partenaires, on compte, par exemple, Petits bonheurs – spécialisés en activités jeune public –, Sentier Urbain pour tout le verdissement, ou encore le festival MONTRÉAL COMPLÈTEMENT CIRQUE qui revient chaque année avec un spectacle gratuit aux Jardins.»

«La clé du succès est de collaborer avec ces intervenants afin de proposer différents styles d’activités. On bénéficie ainsi de leur expertise et de leur réseau, tout en répondant à nos objectifs de toucher un public très vaste. Tout seuls, on ne pourrait pas faire autant de chose.»

«Dans le projet des Jardins Gamelin, il y a également un grand volet social. L’initiative est réalisée par le Partenariat du Quartier des spectacles, d’après un concept initial de Pépinière & Co. C’est un projet possible grâce au soutien de l’arrondissement de Ville-Marie, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et de nombreux partenaires dont Sentier Urbain ainsi que la Société de développement social et Cactus, des organismes de médiation sociale qui contribuent à faire de cette place un lieu important et une destination privilégiée où tout le monde se sent bien et en sécurité.»

Entre les conférences et les ateliers de Sentier Urbain, les mercredis yoga, les soirées Salsafolie, les séries musicales et les Matinées familiales avec Petits bonheurs , on voit que les propositions d’activités sont très variées, avec une volonté d’impliquer tout le monde et que chacun y trouve son plaisir. Sur quels critères avez-vous élaboré cet agenda éclectique et rassembleur?

«L’un des critères premiers, c’est de mettre en avant les talents locaux, la scène artistique montréalaise qu’on met à l’honneur.»

«Ensuite, on propose des activités qui provoquent la rencontre et qui ont comme objectif de mettre en relation les différents publics. C’est ce qui fait la beauté des Jardins Gamelin, puisqu’on touche aussi bien les touristes, les travailleurs et les jeunes publics que les habitués de la place Émilie-Gamelin… Et il est important, pour nous, de représenter le pouls de notre ville tout en permettant une réelle cohabitation!»

«On veut que les activités soient originales et rassembleuses. On cherche à créer des rendez-vous inclusifs et participatifs où le public est au cœur de la programmation; le tout, dans un cadre où tout le monde peut venir et apprécier l’environnement culturel que l’on présente, avec un mobilier chaleureux qui invite à la convivialité et la présence de l’agriculture urbaine.»

Photo: Bruno Destombes

Sans aucun doute, le Quartier des spectacles est un pôle central du centre-ville de Montréal. Quelles autres activités en plein air seront proposées aux Montréalais et aux touristes cet été, pour profiter pleinement de la saison et du cœur vibrant de la métropole?

«L’été est très occupé dans le Quartier des spectacles! D’abord, il y a tous les festivals qui commencent en juin avec Les Francos de Montréal, puis avec le Festival International de Jazz de Montréal, le festival Juste pour Rire, Nuits d’Afrique, ou encore Présence autochtone, début août.»

«Une autre activité que je recommande fortement est la visite guidée du Quartier des spectacles, proposée en anglais ou en français tout au long de l’été. Pendant deux heures, vous aurez ainsi l’occasion de découvrir le Quartier autrement sous un angle historique, tout en découvrant ses lieux culturels emblématiques. En plus, c’est gratuit!»

«Enfin, une expérience participative et innovante va revenir au mois d’août sur le parvis du métro Saint-Laurent: Instrument à vent. C’est une œuvre monumentale composée de six tuyaux allant jusqu’à 28 pieds de haut, permettant de s’interroger sur les paysages sonores de la ville qui nous entoure.»

Rendez-vous sur le site officiel des Jardins Gamelin pour connaître la programmation estivale au www.jardinsgamelin.com! Pour découvrir nos précédentes chroniques «Dans la peau de…», visitez le www.labibleurbaine.com/Dans+la+peau+de…

*Cet article a été produit en collaboration avec le Partenariat du Quartier des spectacles.

Les Jardins Gamelin en images

Par Elias Touil et Bruno Destombes

  • «Dans la peau de…» Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation des Jardins Gamelin
  • «Dans la peau de…» Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation des Jardins Gamelin
  • «Dans la peau de…» Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation des Jardins Gamelin
  • «Dans la peau de…» Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation des Jardins Gamelin
  • «Dans la peau de…» Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation des Jardins Gamelin
  • «Dans la peau de…» Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation des Jardins Gamelin
  • «Dans la peau de…» Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation des Jardins Gamelin
  • «Dans la peau de…» Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation des Jardins Gamelin
  • «Dans la peau de…» Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation des Jardins Gamelin
  • «Dans la peau de…» Frédéric Kervadec, conseiller à la programmation des Jardins Gamelin

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début