«Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs | Bible urbaine

Sorties_Dans la peau de

«Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs

«Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs

L'intuition, la fluidité et les émotions comme moteur de créativité!

Publié le 15 janvier 2021 par Vincent Gauthier

Crédit photo : Emmanuel Crombez

Chaque semaine, tous les vendredis, Bible urbaine pose 5 questions à un artiste ou à un artisan de la culture afin d’en connaître un peu plus sur la personne interviewée et de permettre au lecteur d’être dans sa peau, l’espace d’un instant. Cette semaine, nous avons interviewé Zoé Boivin, une artiste-peintre au style contemporain et abstrait. Son approche, qui est d'explorer plus en profondeur les émotions – et divers aspects de l'être humain –, lui permet ainsi de contribuer la création d'un monde plus vrai et surtout plus sain!

Zoé, tu es une artiste-peintre qui utilise un large éventail de techniques picturales ou de médiums pour exprimer diverses émotions (comme la liberté et le bien-être), et ce, depuis de nombreuses années. Qu’est-ce qui t’a motivée à te lancer, tête baissée, dans le monde de l’art? Parle-nous de ton parcours!

«J’ai l’impression que mon chemin dans le monde de l’art a toujours été présent et «planifié» en quelque sorte, même avant que je ne le réalise pleinement, en exposant mes premières œuvres en 2016.»

«Depuis que je suis toute petite, j’ai toujours créé, avec une variété de médiums (danse, théâtre, installation, cinéma, sculpture, écriture, costume, dessin, peinture, etc.) L’art a toujours été omniprésent, très naturel et instinctif pour moi, comme respirer, je dirais! Je dessinais même sur les murs de la maison étant enfant; mes premières murales!»

«En ce sens, quand je ne crée pas durant un certain temps, je ressens une sorte de vide. L’expression, par l’art, est donc totalement vitale pour ma personne et pour l’expression totale de mon être.»

«En grandissant, je me suis éloignée de ma vraie nature, et par conséquent, de l’appel de la création, pour suivre un modèle de vie qui n’était pas véritablement aligné avec le mien, et ce, durant de nombreuses années.»

«Plus tard, suite à de grands changements au niveau de ma vie personnelle, je n’ai pas eu d’autres choix que de revenir à l’essence de mon être et de suivre la voie suggérée par mon cœur; celle de la création. Je dirais donc que ce n’est pas tant que j’ai choisi le monde de l’art, mais plutôt que l’art m’avait choisi depuis le début. J’ai simplement décidé de suivre son appel.»

Dans-la-peau-Zoé-Boivin-Bible-urbaine

Tous droits réservés: Zoé Boivin

Pourrais-tu expliquer à nos lecteurs le défi que ça représente d’être une artiste-peintre de nos jours? Tu peux également brosser un portrait de ton quotidien et de tes tâches, on est curieux de connaître les rouages de ton art!

«Pour mieux répondre à cette question, j’ai envie d’aborder le sujet des réseaux sociaux, qui font partie de la nouvelle réalité d’un artiste-peintre aujourd’hui et pour lesquels il y a définitivement deux côtés de la médaille.»

«Je suis très reconnaissante pour tous les aspects positifs que ce médium apporte. Je pense à la liberté de pouvoir partager des œuvres en un clic avec un grand nombre de personnes, à la chance de pouvoir toucher des gens de partout en même temps, sans oublier la possibilité de pouvoir s’inspirer en observant les coulisses des studios d’un grand nombre d’artistes talentueux, et de pouvoir communiquer et partager rapidement avec la communauté.»

«Par contre, il est facile de succomber au désir de vouloir plaire, d’une certaine façon, en créant et en partageant ce qu’on pense que les gens qui nous suivent aimeront, plutôt que ce qu’on a réellement envie de créer et/ou de partager. Ainsi, quand on crée pour les autres avec des attentes en tête, ou encore pour reproduire ce qui a été un «succès» dans le passé, le processus est bloqué en quelque sorte. En se laissant trop influencer par le monde externe, l’œuvre ne peut pas émerger avec toute sa force et sa vérité.»

«Il faut donc rester très solide et prendre un certain recul quand on se dévoile publiquement sur les réseaux sociaux, en revenant toujours à son essence et à la raison du pourquoi on crée depuis le début. La clé est d’être satisfait personnellement de ce que l’on crée et partage, tout simplement. Peu importe la réception de nos œuvres, il faut faire confiance à cette voie intérieure qui nous guide.»

«En ce qui concerne mon quotidien, celui-ci n’est jamais exactement le même, puisque mon désir et mon énergie m’amènent à exécuter différentes tâches, à différents moments. J’ai un atelier dans lequel je vais créer plusieurs fois par semaine, presque à tous les jours, et c’est important pour moi de travailler avec la lumière du soleil plutôt qu’avec un éclairage artificiel, car j’y perçois ainsi mieux ma palette de couleurs, les contrastes et les différentes teintes.»

«Présentement, mes tâches varient entre les communications avec les galeries, l’emballage, la livraison et le vernis des œuvres, la mise à jour du site web, l’achat de matériaux, le marketing, les suivis avec les collectionneurs, le développement de ma pratique, etc.»

«En définitive, il est essentiel que je m’écoute profondément dans l’exécution de mon travail et des tâches qui y sont associées, car on ne peut pas faire du 9 à 5 avec la création! Ce sont comme des vagues qui viennent et qui repartent…  Parfois, le fait de ne pas aller à l’atelier et d’aller marcher en pleine nature est plus bénéfique que d’aller créer, et m’écouter de la sorte contribue grandement à mon inspiration.»

Dans ta bio Instagram, tu soutiens l’importance d’explorer l’humanité en déclarant «I paint emotions». Pourrais-tu développer davantage sur cette omniprésence d’humanité et d’émotions à travers tes œuvres?

«Selon ma vision des choses, en tant qu’âmes incarnées sur la Terre, nous sommes constamment guidés par nos émotions et par notre cœur. Cette écoute intuitive de qui nous sommes nous permet de nous réaliser pleinement en tant qu’êtres humains, et ainsi de générer un monde plus harmonieux collectivement.»

«Malheureusement, nous vivons présentement dans une société où plusieurs âmes se sont éloignées de leur véritable nature. Les gens sont de moins en moins à l’écoute de leurs émotions, et par le fait même, de leur guidance interne. Cela est problématique à plusieurs niveaux, car des êtres qui sont loin d’eux-mêmes, qui ne s’écoutent pas, prennent parfois des décisions allant à l’encontre de qui ils sont véritablement, ce qui n’est pas nécessairement bénéfique pour le grand Tout.»

«En ce sens, je dirais donc que ma principale mission est que la médecine de lumière que j’infuse dans mon processus créatif se fasse ressentir émotionnellement et spirituellement par les gens qui entrent en contact avec mes œuvres. Ainsi, si un simple regard avec l’une de mes créations peut aider à éveiller le cœur et l’esprit d’une personne, même de façon très minimale, ma mission s’accomplit, un pas à la fois, une peinture à la fois.»

«En résumé, I paint emotions explique ce processus».

«Dans chacune de mes créations, j’exprime de la manière la plus authentique qui soit, en étant guidée par les forces universelles, les émotions que je vis, ainsi que l’essence de mon âme, afin que ces vibrations se fassent ressentir pleinement, et que cela fasse écho au processus interne des gens qui entrent en contact avec mon travail.»

«J’ai comme souhait que mes œuvres soient comme des petites parcelles de miroirs pour l’âme afin de contribuer à la création d’un monde plus beau.»

Dans-la-peau-Zoé-Boivin-Bible-urbaine-01

Tous droits réservés: Zoé Boivin

Tes tableaux explorent beaucoup les jeux de couleurs et les contrastes avec des tons très colorés! Parle-nous brièvement de l’importance d’utiliser des couleurs vives dans ton approche contemporaine abstraite!

«En effet, j’adore la couleur! J’ai parfois même envie de manger certaines de mes palettes de couleur, comme de la crème glacée! Cependant, mes jeux de couleurs et de teintes ne sont pas des choix rationnels. Ces choix se font de manière plus ou moins inconsciente.»

«Je débute toujours mes œuvres avec une couleur qui me parle intuitivement au moment de la création, et ensuite, une couleur en amène une autre, et ainsi de suite, de manière rapide et non réfléchie.»

«Je laisse simplement mes mains et mes yeux me guider dans le processus. Si j’essaie de débuter une œuvre avec une couleur en tête, par exemple, “cette œuvre sera dans les teintes de bleus”, le processus ne fonctionnera pas avec toute sa force.»

«Je dirais que mes palettes de couleurs sont finalement le reflet de mon être, dans les vibrations et émotions exprimées au moment de la création. Tout ce qui m’entoure, incluant les paysages qui changent avec les saisons, est aussi en lien avec mes palettes de couleurs. Encore une fois, cela ne se fait pas de manière consciente, c’est plutôt un phénomène naturel que j’ai observé avec le temps.»

«Je remarque aussi cette influence quand je reviens d’un voyage où la culture et la nature sont très différentes. En ce sens, je peux penser à mes expériences de voyage au Maroc, au Japon et au Portugal ces dernières années, qui ont définitivement eu un impact sur les œuvres conçues à mon retour, au niveau des couleurs, des textures et des compositions.»

«Il est intéressant de mentionner que j’ajoute du blanc dans presque toutes mes couleurs. J’ai toujours été attirée par les teintes plus délicates produisant un effet de transparence. Encore une fois, je suis convaincue que cela est un reflet de mon être. Les thèmes de la féminité, de la nature, de la douceur, de la poésie, de la spiritualité, de l’intuition, de l’amour et de la lumière sont omniprésents dans mon expression artistique, car ils font partie de ma personne.»

Comme tu es une artiste accomplie qui participe à plusieurs vernissages et expositions chaque année, tu es probablement très bien placée pour nous recommander des œuvres inspirantes! Qu’aurais-tu envie de nous proposer, comme œuvres ou artistes, toutes pratiques confondues, dont tu admires le travail et qui t’inspirent grandement ces jours-ci?

«Ces jours-ci j’aime découvrir de nouveaux artistes sur Pinterest; c’est fou comment une découverte en amène une autre sur cette plateforme!»

«Voici quelques-uns de mes plus récents coups de cœur. L’artiste visuelle Malin Gabriella Nordin propose des œuvres puissantes et son univers est à la fois mystérieux et féminin… j’adore! J’ai aussi découvert les travaux de Bassmi Ibrahim récemment. Il crée de magnifiques œuvres d’où émanent justement cet aspect de fluidité et de transparence qui m’anime beaucoup en ce moment.»

«Il y en a tellement d’autres, mais pour terminer, je dirais les illustrations ludiques, colorées et minimalistes d’Angie Rozelaar. Elles me font rire et me donnent envie de jouer avec la matière avec légèreté. Pour nommer une autre pratique artistique, j’ai récemment écouté le film Howl’s Moving Castle du réalisateur Hayao Miyazaki. J’ai adoré l’œuvre, qui contient une poésie riche, des métaphores puissantes et des images qui donnent envie de rêver et qui stimulent l’imaginaire avec beaucoup d’originalité. Je le recommande fortement!»

Pour découvrir nos précédentes chroniques «Dans la peau de…», visitez le www.labibleurbaine.com/nos-series/dans-la-peau-de

Les oeuvres de Zoé Boivin en images

Par Tous droits réservés @ Zoé Boivin

  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin
  • «Dans la peau de…» Zoé Boivin, une artiste-peintre de paysages abstraits et introspectifs
    Tous droits réservés @ Zoé Boivin

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début