«En vogue avec…» Gabrielle Desmarais, joaillière et créatrice de la gamme de bijoux éponyme | Bible urbaine

Sorties_En vogue avec

«En vogue avec…» Gabrielle Desmarais, joaillière et créatrice de la gamme de bijoux éponyme

«En vogue avec…» Gabrielle Desmarais, joaillière et créatrice de la gamme de bijoux éponyme

Célébrer la féminité dans toute sa force, sa singularité, son originalité et son indépendance

Publié le 26 novembre 2020 par Vincent Gauthier

Crédit photo : Tous droits réservés @ Gabrielle Desmarais

Dans le cadre de cette série, Bible urbaine s’entretient avec une personne qui évolue dans le milieu de la mode ou de la beauté à Montréal ou aux alentours, afin de lui poser 6 questions sur sa marque ou sur son métier. Créateurs de mode ou d’accessoires, designers de produits de beauté ou de parfums locaux, tatoueurs ou maquilleurs professionnels: tous se prêtent au jeu de vous faire découvrir les multiples facettes de leurs univers créatifs. Cette semaine, nous avons discuté avec la joaillière et créatrice Gabrielle Desmarais de la marque de bijoux du même nom, qui se donne comme mission de mettre de l'avant la femme dans toute sa beauté... et sa complexité!

Gabrielle, parle-nous de ton parcours! Quand as-tu commencé à t’intéresser à la création de bijoux et d’où t’est venue l’idée de lancer L’Atelier Gabrielle Desmarais?

«Ma passion pour le bijou s’est manifestée vers l’âge de 19 ans. Ma tante m’avait offert des billes en verre multicolores que mon arrière-grand-mère (Gabrielle Desmarais!) utilisait pour la confection de chapelets à l’église du village. J’ai commencé par jouer, puis déconstruire, assembler et réassembler ces billes-là et à les vendre dans une petite friperie du coin, et ça a déboulé par la suite.»

«J’ai également participé à un atelier de fabrication d’un jonc en argent au Centre des arts visuels de Montréal et je suis tombée follement amoureuse de ce métier. Après, j’ai fait un DEC en joaillerie à l’École de joaillerie de Montréal, des formations à l’étranger et des résidences artistiques à l’international (pour explorer et repousser les limites un peu!)»

«La mise en place de L’Atelier comme compagnie s’est imposée par elle-même: un nombre grandissant de points de vente et une croissance continue des commandes et des clients m’ont emmené à devoir structurer ma vision d’entreprise et à agrandir doucement l’équipe, année après année.»

Peux-tu nous résumer la mission et les valeurs de ton entreprise?

«Fortement inspirée par les arts visuels et l’architecture associés au mouvement Bauhaus, j’adhère grandement à ce courant tout en cherchant à favoriser le rapprochement entre l’art et l’artisanat. Je mise donc sur la création de bijoux fonctionnels et originaux qui allient les métiers d’art, la mode et le design.»

«Les bijoux que je propose ont à coeur de célébrer la féminité dans toute sa force, sa singularité, son unicité, son originalité et son indépendance.»

«Je veux un design qui soit simple, mais qui soit wow.  Du surprenant, mais tout en étant élégant. De l’original, mais qui dure longtemps. Je veux que celles qui portent mes bijoux sentent que ça leur donne le guts, le feu et le raffinement qu’elles méritent.»

Horizontale1

Photo: Dominic Poirier

Peux-tu nous en dire plus sur les bijoux que tu fabriques et sur ton processus de création en tant que tel?

«En misant sur des matériaux de qualité, un bon design, une revalorisation du savoir-faire artisanal et la durabilité, mon processus créatif s’inspire beaucoup de l’esprit même du slow made (où la qualité prime sur la quantité). J’aime prendre mon temps et proposer uniquement une collection par année, ou seulement quand j’ai vraiment quelque chose à dire. Tant qu’à avoir une voix,  j’ai envie qu’elle soit utilisée à bon escient.»

«Je prends un certain plaisir à être là où on ne m’attend pas: je saute aisément du métal au bois, du bijou à la sculpture… Ma plus précieuse ligne directrice à l’Atelier: restez libre artistiquement.»

Comment élabores-tu tes photos de campagnes promotionnelles pour chaque collection, et avec quels autres intervenants collabores-tu?

«Étonnamment , je travaille souvent «à l’envers»: je réfléchis au shoot que j’ai envie de faire, je trouve les photographes qui répondent le mieux à la direction artistique que j’ai vaguement en tête et on travaille vraiment en collaboration pour faire du beau. En fait, la collaboration est mon leitmotiv principal quand vient le temps d’élaborer une campagne. C’est super important pour moi que l’on fasse une oeuvre ensemble. Je ne veux pas simplement avoir une équipe à mon service: je veux qu’on invente et que tout le monde prenne son pied!»

«Et c’est souvent et seulement quand les premières idées pour les photos sont déterminées que le design des bijoux prend forme. Je dessine sur les sketchs de photos et m’inspire grandement de notre travail collaboratif pour choisir les pièces qui constitueront la nouvelle collection.»

Qu’est-ce qui te rend fière en tant que créatrice et fondatrice de ton propre atelier, et quels projets rêves-tu de réaliser avec ta marque?

«Je suis extrêmement touchée que les femmes se retrouvent dans les designs que je conçois, qu’elles portent mes bijoux avec fierté et que ceux-ci, malgré leur fonction «accessoire», jouent un rôle d’une grande importance au moment où ça compte le plus. Je suis aussi très heureuse que l’Atelier puisse contribuer à la valorisation du fait main, du design québécois et à l’essor du commerce local.»

«D’ailleurs, l’économie locale est vraiment au coeur de notre mission. J’aime constater que la croissance de mon entreprise a un impact positif et direct sur mon équipe, bien sûr, mais aussi sur mes fournisseurs, et par extension leurs employés, tous basés entre Chambly et Montréal.»

«Finalement, depuis cette année, on est en mesure de verser 10% de tous nos profits au Centre des femmes de Montréal et à l’organisme Ainsi Soit-elle de Chambly et ça, ça me rend très, très fière!»

Est-ce que tu as une nouvelle gamme de produits qui s’ajoute à ta collection prochainement? Dis-nous en plus sur ce qui est à venir pour toi et ta compagnie!

«Une nouvelle collection, Capsule, a vu le jour le 26 octobre dernier. Cette étrange période que nous traversons tous m’a donné envie de revenir à la source et à l’authenticité de la ligne dessinée à main levée, franche, pure et intuitive. Sans flafla. J’avais envie de célébrer le grandiose de la beauté naturelle et l’irrévérence de la simplicité. Elle est disponible sur notre toute nouvelle boutique en ligne et dans certains de nos points de vente. Pour le reste, c’est la folie des fêtes et l’avenir reste imprévisible. On y va un jour à la fois, comme dit l’adage!»

«Pour les projets à venir, ma belle équipe travaille à vous offrir, dès décembre, une première infolettre mensuelle. Celle-ci se veut douce, inspirante et inspirée. J’y partagerai mes coups de coeur design, des entrevues avec les femmes qui m’inspirent, ainsi que les dessous de l’Atelier. Gardez l’oeil ouvert!»

Pour découvrir nos précédentes chroniques «En vogue avec…», visitez le www.labibleurbaine.com/En+vogue+avec…

Les créations de Gabrielle Desmarais en images

Par Dominic Poirier

  • «En vogue avec…» Gabrielle Desmarais, joaillière et créatrice de la gamme de bijoux éponyme
  • «En vogue avec…» Gabrielle Desmarais, joaillière et créatrice de la gamme de bijoux éponyme
  • «En vogue avec…» Gabrielle Desmarais, joaillière et créatrice de la gamme de bijoux éponyme
  • «En vogue avec…» Gabrielle Desmarais, joaillière et créatrice de la gamme de bijoux éponyme
  • «En vogue avec…» Gabrielle Desmarais, joaillière et créatrice de la gamme de bijoux éponyme
  • «En vogue avec…» Gabrielle Desmarais, joaillière et créatrice de la gamme de bijoux éponyme
  • «En vogue avec…» Gabrielle Desmarais, joaillière et créatrice de la gamme de bijoux éponyme
  • «En vogue avec…» Gabrielle Desmarais, joaillière et créatrice de la gamme de bijoux éponyme
  • «En vogue avec…» Gabrielle Desmarais, joaillière et créatrice de la gamme de bijoux éponyme
  • «En vogue avec…» Gabrielle Desmarais, joaillière et créatrice de la gamme de bijoux éponyme

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début