Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies | Bible urbaine

Sorties_Festivals

Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies

Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies

On va l'avoir notre 10e édition. À la tienne, Pouzza!

Publié le 11 mai 2020 par Bible urbaine

Crédit photo : Emmanuel Gagné

C'est ce week-end que devait se réunir la grande famille punk québécoise pour célébrer le 10e anniversaire du Pouzza Fest. Malheureusement, l'évènement a été l'un des premiers à mordre la poussière en raison de la pandémie de coronavirus, et l'organisation a dû prendre la difficile décision de reporter son édition annuelle à 2021. Nous souhaitons souligner cet anniversaire à notre manière en nous remémorant à quel point nous sommes choyés d'être l'hôte de cette belle histoire d'amour entre artistes et passionnés anticonformistes! On laisse la parole à Emmanuel Gagné, notre photographe et éternel punker!

J’exerce la photographie de concerts depuis un peu plus de 5 ans maintenant! Depuis 4 ans, j’ai été mandaté par Bible urbaine pour couvrir le festival, et honnêtement, je dois dire que c’est sans contredit mon week-end préféré de l’année.

Bien sûr, en tant que média, notre expérience est légèrement différente de celle des autres spectateurs. Nous pouvons passer jusqu’à 12 heures sur le site à courir à droite et à gauche, avec un sentiment d’urgence, celui de vouloir immortaliser le plus de souvenirs possible, que ce soit la multitude de groupes qui se déchaînent sur scène, ou les nombreuses familles et amateurs qui assistent aux performances.

Partout où l’on regarde à Pouzza, il y a une raison de sourire et d’appuyer sur le déclencheur.

Le concept de ses fondateurs, Hugo Mudie et Hélène McKoy, est plutôt simple: une grande scène extérieure (gratuite!) installée en plein centre-ville, près de quatre ou cinq salles situées à distance de marche où près de 150 groupes, tous styles confondus (punk, ska, hardcore, métal, etc.) défilent simultanément de 13 heures à 2 heures du matin, sur 3 jours. Juste le fait d’écrire ces lignes, j’en ai des frissons! Car oui, je suis un amateur, et je peux vous garantir que, pour un punk, c’est comme être un enfant qui s’apprête à fêter Noël pendant 72 heures d’affilée.

Au niveau de la programmation, ce n’est que de la qualité mur à mur, si bien que le seul côté négatif que j’y trouve chaque année, c’est que je dois faire des choix crève-cœur et rater des groupes que j’aime pour… d’autres groupes que j’aime! Mais qui n’a pas vécu ce sentiment de se sentir soudainement au bon endroit, au bon moment, et de se dire «Wow! Ce band est trop malade!» Et hop!, un chandail, un CD, un autocollant et une poignée de main.

C’est ça, le Pouzza. On connecte, on se rencontre, on se découvre, et qu’on vienne du Québec, de l’Europe ou du Japon, on se rend compte qu’on fait tous partie d’une belle et grande famille.

Au-delà des groupes à découvrir, il y a ceux qui ont rempli des salles à pleine capacité, comme Against Me!, Anti-Flag, Lagwagon, Pup, Less Than Jake, Sick Of It All, The Suicide Machines, Strung Out, Municipale Waste, The Muffs, Dillinger Four, Mad Caddies, MxPx, Hot Water Music, Poison Idea et The Queers. Il y a aussi ceux qu’on pourrait appeler «les extras». Les réunions d’un soir, les groupes qui jouent un album au complet, les chanteuses et chanteurs qui se retrouvent en solo le temps d’un petit set acoustique pendant un barbecue d’après-midi aux Foufs, ou encore les fameux shows secrets, qui sont annoncés durant la journée et dont le mot se répand à la vitesse d’une toune de DRI à travers tout le quadrilatère punk.

C’est de loin l’un des aspects qui suscite le plus d’enthousiasme chez les guerriers du festival!

En plus de sa programmation de feu, le Pouzza Fest est aussi une expérience en soi à forte saveur montréalaise. Pour le festif en nous, c’est l’occasion de visiter le centre-ville, de prendre une bière à un bar différent à chaque show, de déguster une bonne poutine ou une pizza (ça vaut la peine d’essayer les deux ensemble!) à l’un des food trucks installés sur place, ou encore d’essayer l’un des nombreux restaurants aux alentours.

Pour les familles, c’est aussi le moment idéal pour sortir les grandes couvertures et les coquilles pour les enfants en bas âges, et d’initier toute sa progéniture à une magnifique culture alternative: faux tatouages, petits mohawks, high five à une tortue Ninja, jeux gonflables, tout ça, gratuitement, dans le cadre du fameux Pouzza Bambino. Est-ce que j’ai parlé des matchs de baseball caritatifs aussi? Ou des sessions de yoga en plein air? Ou des soirées d’humour?

Bref, c’est une expérience bien de chez nous qui va au-delà des idées préconçues sur la culture punk.

Le Pouzza Fest fait preuve d’une conscience sociale et a mis son pied à terre par rapport à un grand débat chez les promoteurs de festivals: la place des femmes… derrière et sur une scène! Sa position là-dessus est claire: les quotas sont importants, voire impératifs. C’est l’un des seuls festivals au Québec où il est presque impossible de voir deux groupes d’affilés où il n’y a pas de femmes dans ses rangs. Le festival offre également une table ronde sur la place des femmes dans le milieu. D’ailleurs, je tiens à applaudir haut et fort le Pouzza pour cette belle initiative, qui démontre que, malgré le fait que l’industrie soit dominée par l’homme, la scène punk a à cœur l’égalité des genres et ne reculera devant rien pour défendre son inclusivité.

Voilà. Trois jours plus tard, j’ai toujours les pieds morts, je n’ai plus de voix, j’ai seulement accumulé 12 heures de sommeil dans le corps, et bien sûr, j’ai 489 529 487 photos à éditer. Heureusement, le Pouzza pense à tout: le lundi, c’est férié. Je peux donc récupérer tranquillement et repasser en revue tous mes souvenirs. J’ai toujours un sourire accroché aux lèvres en revoyant tout ça. Je sais que j’ai eu du plaisir, mais je suis toujours étonné à quel point j’en ai eu. La musique, la bonne bouffe, la bière, les amis, les nouveaux amis, le soleil, la pluie, chaque année je voudrais que ça dure plus longtemps, et ce, même si le retour à la réalité est brutal.

C’est pourquoi, cette année, mes pensées vont à l’équipe du Pouzza Fest, car je sais qu’il nous préparaient tout un party. D’ailleurs, si vous avez déjà acheté votre passe, gardez-la précieusement, car c’est garanti que le festival reviendra l’an prochain.

On va l’avoir notre 10e édition. À la tienne, Pouzza!

Le Pouzza Fest en 100 photos souvenirs

Par Emmanuel Gagné

  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies
  • Hommage au festival punk Pouzza Fest en 100 photographies

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début