«Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes | Bible urbaine

Sorties_Cirque

«Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes

«Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes

De beaux numéros propres et lyriques qui ne sortent pas des sentiers connus

Publié le 15 novembre 2018 par Julia Leroux

Crédit photo : Mathieu Pothier

Le Cirque Éloise nous présentait, en grande première canadienne, son spectacle Hotel, soulignant avec élégance ses vingt-cinq ans d’existence, en plus de rendre hommage à ses allées et venues au sein de multiples gites d’hébergement. Cet évènement, coprésenté par la Place des Arts et la TOHU, nous a plongé dans une salle remplie à pleine capacité d’un public varié venu découvrir cette quinzième œuvre d'un regroupement bien connu et respecté des Québécois.

D’emblée, le spectateur est plongé dans un décor sobre et feutré aux accents électro-swing. L’ambiance proposée s’éloigne du visuel coloré souvent présent lors de spectacles de ce genre. Malgré la grande taille de la salle, l’atmosphère s’inspire d’un hall d’hôtel cozy plutôt que d’un chapiteau coloré et éclaté. C’est donc dans une texture intimiste qu’on nous a dévoilé une suite de numéros qui laissaient place à différentes disciplines, autant à la danse, au chant qu’aux prestations acrobatiques.

En guise d’introduction, la chanteuse Sabrina Halde, ex-membre du groupe Groenland, a lancé les festivités avec une prestation vocale live de toute beauté. Sa voix sublime est d’ailleurs venue appuyer parfaitement le rythme de l’œuvre, et ce, tout au long de la prestation. Les autres personnages nous ont été présentés, par la suite, dans une série de numéros qui ont servi à revisiter les grands classiques des arts du cirque.

À travers cette histoire de visiteurs intrigants et rigolos, parcourant le lobby de l’hôtel à leur manière, et portant chacun leurs histoires (la star, le maître d’hôtel, l’homme d’affaires), nous avons ici assisté à des performances au sol autant qu’en hauteur, qui exploitaient au maximum l’espace souhaité.

Que ce soit avec le numéro de roue Cyr, qui fut présenté par un acrobate (alors qu’un DJ faisait à la fois tourner la grande roue que ses disques), qui nous a vite rappelé le niveau de professionnalisme des interprètes du Cirque Éloize. Puis, le public a pu assister à des duos de main à main particulièrement époustouflants, autant de la part de la gent masculine que de la gente féminine. Et que dire des acrobaties aériennes, qui s’articulaient sur un fil d’équilibre et à travers des prouesses de sangles suspendues! Puis, on nous a offert des performances collectives de hula-hoop, de clown-valise, de langoureuses contorsions et de fils suspendu, comme si ce n’était pas assez.

Nous avons été particulièrement impressionnés par le numéro (trop bref) de jonglerie. Onze balles. Lancées simultanément. Le tout entrecoupé de chansons lives et de petites incursions humoristiques. Et c’est finalement sur un impressionnant, disons le, numéro de mât chinois, à travers des envolés d’humains partant du ciel et finissant leur course folle au sol, et mettant en scène la plupart des acrobates du show, qu’Hotel s’est clôturé.

Flammèches de spectacle: on a grandement apprécié ces circassiens qui jouaient de la trompette et du tuba, de même que les interludes humoristiques qui mettaient en scène un chien-carpette, et les numéros incluant tous les acrobates simultanément. Tout cela a servi à mettre du piquant dans cette prestation acrobatique de haut niveau.

Toutefois, il faut avouer que, malgré l’exécution parfaite des numéros et la présence bien appuyée du volet musical (dirigé par Éloi Painchaud), nous avons comme l’impression d’être restés sur notre faim. Comme si ce spectacle, au goût de velours rouge, s’avérait un peu trop bien cadré, présentant de beaux numéros propres et lyriques, mais sans jamais vraiment sortir des sentiers connus.

Reste qu’Hotel est un show parfaitement destiné au grand public qui saura, quant à lui, y trouver aisément son compte. Nous, on a cherché, en vain, cette petite note qui aurait mis du pétillant à notre appréciation globale. Une prochaine fois!

«Hotel» du Cirque Éloize en 37 photos

  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes
  • «Hotel» du Cirque Éloize: une dose de sages folies circassiennes

Par Mathieu Pothier

L'avis


de la rédaction

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début