J’ai vécu l’expérience P!nk à Montréal pour la première fois de ma vie | Bible urbaine

Sorties_Concerts

J’ai vécu l’expérience P!nk à Montréal pour la première fois de ma vie

J’ai vécu l’expérience P!nk à Montréal pour la première fois de ma vie

Un Beautiful Trauma World Tour 2019 époustouflant

Publié le 18 mai 2019 par Mathilde Recly

Crédit photo : Tous droits réservés

Ce 17 mai au Centre Bell, la chanteuse américaine P!nk a retrouvé ses 18 400 fans pour leur offrir des tubes pop-rock débordants d’énergie! Par la même occasion, elle les a conviés à un véritable moment d’«entertainment» qui en mettait plein les yeux. On m’avait assuré que je vivrais toute une expérience en assistant à son concert, pourtant je suis venue sans trop d’attentes et j’ai bien fait: l’effet de surprise m’a véritablement emportée dans un tourbillon de joie et de plaisir. Voici pourquoi!

Alecia Beth Moore, un concentré de talent

Pendant les deux heures que dure son concert, P!nk ne cesse d’impressionner par la multidisciplinarité de son talent artistique. Aussi bien dotée d’une technique vocale irréprochable, sa performance en tant qu’acrobate et danseuse est tout aussi incroyable. Suspendue dans les airs (on pense notamment à «So What» où elle a parcouru le Centre Bell d’un bout à l’autre en hauteur), elle était tantôt accrochée à un lustre ou même à un athlète musclé. P!nk n’a peur de rien et se donne entièrement pour nous donner le vertige.

Au-delà de sa maîtrise de la scène, l’artiste tout en énergie et en peps est également excellente auteure-compositrice. Par exemple, c’est elle qui a composé ses récents hits radio «Beautiful Trauma» et «Secrets» – qu’elle a d’ailleurs interprétés hier soir –, en plus d’avoir co-créé l’incontournable «So What» de l’album Funhouse (2008).

Aimer la folie des grandeurs 

Tout au long du spectacle, le Centre Bell, en plus d’avoir été entièrement électrisé par une musique rythmée et efficace, s’est vu projeter des couleurs et des effets visuels à n’en plus finir.

Entre des feux d’artifice et autres effets pyrotechniques lancés sur scène à des moments bien choisis, d’immenses projections venaient installer des tableaux à chaque chanson pour évoluer comme une longue histoire. Les costumes et les chorégraphies pailletés, colorés et diversifiés finissaient d’installer des personnages et des ambiances de fête foraine creepy («Revenge»), de forêt enchantée («Try») ou de ville sous la pluie («Walk Me Home»).

Une personnalité inspirante et au grand coeur

Juste avant la chanson «What About Us», une vidéo projetée expliquait l’engagement de P!nk pour le féminisme («Women Are Strong»), qui a d’ailleurs fait frissonner et réagir la salle en réponse à l’actualité américaine régressive et la pénalisation sévère de l’avortement en Alabama qui a été votée cette semaine.

Plus tard, on a eu la chance de voir des extraits de son périple en tant que porte-parole de l’UNICEF, où elle dansait avec de jeunes enfants africains. Enfin, sa projection vidéo intitulée «My Daughter Is Beautiful» lui a permis de faire passer un important message d’acceptation de soi et d’authenticité, en plus d’un magnifique message d’amour pour sa fille.

Une dernière anecdote? P!nk, découvrant une pancarte d’une fan lui disant qu’elle lui avait «sauvée la vie», est descendue dans le parterre pour la serrer dans ses bras et lui faire une avalanche de compliments. Tout le monde a assisté à ce petit moment de tendresse et d’humanité sincèrement émouvant.

Julia Michaels et DJ KidCutUp pour ouvrir le bal 

À 20 h précisément, la jeune auteure-compositrice-interprète Julia Michaels est montée sur scène pour assurer une première partie de trente-cinq minutes. Elle a fait preuve d’une belle présence, accompagnée de ses quatre musiciens avec lesquels la synergie était parfaite.

On sentait que la mise en scène avait été travaillée jusque dans les moindres détails, notamment avec une petite chorégraphie orchestrée où elle et ses musiciens s’alignaient pour partager de bonnes ondes. Vêtue d’une belle robe bleu intense à motifs blancs et d’une petite veste en jean clair, elle a fait ses chansons les plus populaires, dont «Issues», «Worst In Me» et «Uh Huh».

Ensuite, DJ KidCutUp a pris le relais et a fini de faire lever l’ambiance avec une playlist comportant notamment du Queen, Oasis et Blackstreet. On sentait son penchant pour le rock même s’il a aussi bien mixé des tubes pop que rock. Il a aussi fait faire des petits «échauffements vocaux» au public pour qu’ils s’apprêtent à chanter à pleins poumons sur la musique de P!nk.

Le mot de la fin? Il vous reste ce soir, samedi 18 mai 2019, pour assister à la deuxième représentation montréalaise de P!nk lors de son Beautiful Trauma World Tour 2019. N’hésitez pas et filez acheter vos billets (s’il en reste!) si ce n’est pas déjà fait: plus qu’un concert, c’est une expérience de vie et de scène que l’artiste vous proposera dès 20 h au Centre Bell.

Le concert de P!nk en images

Par Tous droits réservés

  • J’ai vécu l’expérience P!nk à Montréal pour la première fois de ma vie
  • J’ai vécu l’expérience P!nk à Montréal pour la première fois de ma vie
  • J’ai vécu l’expérience P!nk à Montréal pour la première fois de ma vie
  • J’ai vécu l’expérience P!nk à Montréal pour la première fois de ma vie
  • J’ai vécu l’expérience P!nk à Montréal pour la première fois de ma vie
  • J’ai vécu l’expérience P!nk à Montréal pour la première fois de ma vie
  • J’ai vécu l’expérience P!nk à Montréal pour la première fois de ma vie
  • J’ai vécu l’expérience P!nk à Montréal pour la première fois de ma vie

L'avis


de la rédaction

Grille des chansons

1. Get the Party Started

2. Beautiful Trauma

3. Just Like a Pill

4. Who Knew

5. Revenge

6. Funhouse / Just a Girl

7. Hustle

8. Secrets

9. Try

10. Just Give Me a Reason

11. Walk Me Home

12. Just Like Fire

13. What About Us

14. For Now

15. Barbies

16. I Am Here

17. F**kin' Perfect

18. Raise Your Glass

19. Blow Me (One Last Kiss)

Rappel

20. So What

21. Glitter in the Air

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début