Jorane en noir et blanc au Savoy du Métropolis | Bible urbaine

Sorties_Festivals

Jorane en noir et blanc au Savoy du Métropolis

Jorane en noir et blanc au Savoy du Métropolis

Fée enchanteresse et public téméraire

Publié le 27 juin 2015 par Isabelle Lareau

Crédit photo : Mathieu Pothier

Hier soir avait lieu le premier de deux concerts de Jorane au Savoy dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal. Cette soirée a permis à la violoncelliste une belle exploration musicale, grâce à son laboratoire en noir et blanc, qui avait pour but de l'aider à compléter son nouvel album, prévu pour 2016. Accompagnée de ses deux musiciens, Stephan Schneider à la batterie et Nicolas Caloia à la contrebasse, l’artiste a su ensorceler les spectateurs.

Le Savoy du Métropolis est une salle petite et chaleureuse, ce qui convenait parfaitement pour ce laboratoire musical. La chanteuse et violoncelliste pouvait échanger avec le public et observer leurs réactions. Mais surtout, la proximité entre les spectateurs et les musiciens offrait un caractère intimiste à cette soirée, où il était possible de se rapprocher de l’univers onirique de Jorane. D’ailleurs, le public était obnubilé par ses chansons; il y avait un instant de silence entre la fin d’une pièce et les applaudissements, comme s’il était transporté par l’intensité du moment.

L’idée de ce spectacle était de permettre à Jorane d’expérimenter ses nouvelles pièces sur scène (elle a admis être téméraire) devant le public («Vous êtes téméraires!», a-t-elle également affirmé). Malgré le fait que ce concept peut sembler, a priori, très expérimental, le public a eu droit à un concert bien ficelé où l’improvisation musicale était la bienvenue sans que cela soit une session de jam pour autant. Jorane a cependant spécifié que les titres des chansons sont provisoires, certains changeront peut-être d’ici la parution du disque.

Après une ouverture spectaculaire grâce à un morceau qui a débuté lentement pour se métamorphoser en crescendo puissant, le ton était donné. Le trio a enchaîné avec un nouvel extrait, intitulé «Study», un titre qui a définitivement charmé le public. Bien que ce titre fasse référence aux réflexions que Jorane a eues pendant ses études, nous avions l’impression d’entendre, de façon poétique, les échos du grondement du tonnerre. Ils ont ensuite interprété la pièce «Film VI», ce qui a grandement ravi le public, tout comme «Pillow».

Jorane-Savoy-Metropolis-de-Montreal-Festival-International-de-Jazz-26-Juin-2015_01

Par la suite, ils ont offert «Réalité et rêve», une chanson pour laquelle Jorane a invité le trompettiste Frédéric Demers à les rejoindre sur scène. Petit fait cocasse, la musicienne a reconnu que c’était la première fois qu’ils se rencontraient en personne.

Jorane semblait très heureuse d’être sur la scène. Elle a amplement échangé avec le public, racontant des anecdotes et expliquant l’histoire derrière certaines de ses chansons et même certains de ses albums. De plus, elle est particulièrement rigolote et son visage est des plus expressif, c’était un vrai délice que de la voir et l’entendre. Le public pour sa part était subjugué par cette fée à la voix enchanteresse. Si ce laboratoire est un présage pour la prochaine offrande, 35 mm, c’est très prometteur.

Vous pouvez assister au deuxième concert de Jorane dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal, au Savoy du Métropolis de Montréal ce soir dès 19h. Ce spectacle sera l’occasion pour la musicienne d’expérimenter avec son laboratoire en couleur. Cette formule est, en fait, un quintette; Jesse Mac Cormack (guitare) et Tom Mennier (piano) seront donc présents pour accompagner Jorane et ses musiciens. Les billets sont offerts sur le site de Ticketmaster et se chiffrent entre 42 $ et 47,55 $ (taxes et frais de service sont inclus).

L'avis


de la rédaction

Grille des chansons

1. Ouverture

2. Study

3. Film 6

4. Contr cello pizz

5. Canyen

6. Pillow

7. Réalité et rêve

8. In Motion

9. Jam de la fin

10. Film 9 - chant

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début