La chanteuse et compositrice LP en trois temps | Bible urbaine

Sorties_Concerts

La chanteuse et compositrice LP en trois temps

La chanteuse et compositrice LP en trois temps

Celle qui a une dégaine très rock n' roll ne laisse personne indifférent

Publié le 19 novembre 2018 par Pierre-Alexandre Buisson
On connaît LP (Laura Pergolizzi) principalement pour son succès «Lost On You», qui a brièvement eu la distinction d’être l’une des chansons les plus «shazamées» au monde. Le clip de la chanson cumule 223 millions de vues sur son canal YouTube, et cette complainte qui raconte à son ex ce qu’elle a perdu a permis à une artiste qui trime dur depuis presque vingt ans de voir sa reconnaissance significativement exploser.

*Cet article a été commandité par evenko.

Une (pas si) nouvelle venue

Même si elle prétend ne pas être issue d’une famille particulièrement musicale, LP a quand même été conçue par une chanteuse d’opéra. Née et élevée à New York, elle habite maintenant Los Angeles, et est la première surprise par cette relocalisation, même si elle avoue se sentir plutôt emballée par le nombre de studios d’enregistrement que comporte la mégapole.

Son premier album, Heart-Shaped Scar, date de 2001, et il fut suivi de près par Suburban Sprawl & Alcohol en 2004. Il aura fallu attendre jusqu’à 2014, dix ans plus tard, pour une œuvre beaucoup plus maîtrisée et personnelle, l’album Forever for Now, qui comprenait la chanson Tokyo Sunrise.

Écrire pour les autres

Qu’est-ce qui explique ce long silence? Figurez-vous donc que Laura a connu énormément de succès… par personnes interposées. En effet, elle excelle dans la composition de chansons pour d’autres artistes: elle est fort versatile, elle est à l’aise avec à peu près n’importe quel style, et elle a écrit et co-écrit des succès pour Rihanna, Backstreet Boys, Christina Aguilera, Rita Ora, Heidi Montag, The Kooks, Spoon, Greyson Chance, Cher, The Veronicas, et Ella Henderson, entre autres.

Cette «école» lui a permis d’en apprendre beaucoup sur l’industrie musicale, et de parallèlement développer son propre son, caractérisé par une immense ouverture, sa voix – qu’on compare parfois à celle de Gwen Stefani – franche et chaude, et des sifflements retentissants.

Faire sa place

Celle qui a vu sa chanson «Muddy Waters» (tirée de son album de 2016, Lost On You) être choisie pour la fameuse finale de la saison 4 de la télésérie Orange is the New black commence à peine à faire sa marque sur l’industrie musicale, mais on ne l’oublie pas facilement une fois qu’on l’a aperçue: sa chevelure aux boucles luxuriantes, et les lunettes de soleil qui ornent perpétuellement son visage, lui donnent l’air d’un Bob Dylan androgyne. Ouvertement gaie, souvent munie de son ukulélé, elle a une dégaine très rock n’ roll.

Elle a fait tourner bien des têtes lors de son passage à Osheaga cet été, et a aussi su gagner plusieurs nouveaux fans. Son nouvel album, Heart to Mouth, sortira le 7 décembre prochain.

Les billets mis en vente pour son concert montréalais du 14 février au MTELUS sont disparus en peu de temps – en effet, qui résisterait à l’idée de passer sa Saint-Valentin avec elle? – mais n’ayez crainte, une supplémentaire a été annoncée pour le 11 février et vous pouvez vous procurer des billets ici. Faites vite!

Vos commentaires

Revenir au début