Les 6 incontournables à ajouter à ton agenda lors du festival Osheaga 2014 | Bible urbaine

Sorties_Festivals

Les 6 incontournables à ajouter à ton agenda lors du festival Osheaga 2014

Les 6 incontournables à ajouter à ton agenda lors du festival Osheaga 2014

Publié le 31 juillet 2014 par Éric Dumais

Crédit photo : Vanessa Heins

Du choix, ce n’est pas ce qu’il manque cette année à Osheaga 2014! Et pour vous aider à vous y retrouver et à éviter toutes formes de regrets au lendemain du festival, notre équipe éditoriale a pris quelques minutes de son temps pour vous préparer une liste des 6 artistes et groupes incontournables, tous styles confondus, à ne pas rater.

London Grammar

La formation anglaise London Grammar est définitivement l’un des groupes à ne pas rater dès demain. Ceux qui apprécient particulièrement le coffre de Florence Welsh, beauté aux cheveux de feu du groupe Florence + the Machine, tomberont à coup sûr en amour avec la voix puissante et chaude d’Hannah Reid. Avec des lignes de guitares qui rappellent ici et là les Britanniques de Daughter, London Grammar offre une charmante pop indie, ponctuée d’une avalanche d’émotions et de rythmes enchanteurs. De retour au Club Soda de Montréal le 18 novembre prochain.

Horaire: 17h55 à 18h45 le vendredi 1er août sur la scène Verte

Mozart’s Sister

En remplacement de Wake Owl, Mozart’s Sister vient à la rescousse pour présenter les titres de son premier album complet, Being, à paraître le 5 août sous l’étiquette Paper Bag. Fruits des efforts de l’artiste montréalaise Caila Thompson-Hannant, qui a réalisé, enregistré et composé l’album en solo de A à Z, Mozart’s Sister reste une belle découverte pour qui aime la pop électro auréolée d’un élan artistique et expérimental, qui confère une belle liberté à ses mélodies. Pour les fans de Grimes.

Horaire: 13h15 à 13h55 le dimanche 3 août sur la scène Verte

Phantogram

Belle découverte électro-pop aussi éclatée qu’un pop-corn oublié dans le micro-ondes, le tandem new-yorkais Phantogram, signé sous Indica, est décidément l’un des beaux ajouts au sein de la plus récente programmation d’Osheaga. Avec ses mélodies dark mais toujours dansantes, le groupe arrive à créer une atmosphère pop sans toutefois jamais tomber dans le pastiche. Avec un élan créatif digne de Data Romance, Phantogram détonne et impressionne à la fois. Pour les amateurs de claviers qui ont du mordant!

Horaire: 16h55 à 17h40 le samedi 2 août sur la scène Verte

Basia Bulat

Après Heart of My Own, l’auteure-compositrice-interprète canadienne d’origine polonaise Basia Bulat a définitivement fait tourner les têtes avec Tall Tall Shadow, sorti en 2013 sous l’étiquette Secret City. Avec son chant qui rappelle Alejandra Ribera dans les moments d’intensité et Regina Spektor après la tempête, l’artiste nous invite dans un univers ouaté où la folk est à l’honneur, toujours dans des mélodies enlevantes qui nous font découvrir une voix qui a du coffre et des mélodies intimistes, qui varient entre la ballade romantique et le morceau qui a de l’énergie à revendre.

Horaire: 18h20 à 19h20 le samedi 2 août sur la scène Verte

Joywave

Originaire de Rochester dans l’État de New York, l’éclectique trio Joywave arrive à point avec un nouvel EP en poche. En effet, How Do You Feel?, paru le 11 mars dernier sous l’étiquette Hollywood, propose quatre titres tout neufs comme nos défunts sous noirs, à travers lesquels on reconnaît leurs divers attachements: de la house à la pop, de la synth-pop au hip-hop, Joywave pige dans ses influences afin de redéfinir ses envies au goût du jour. Leur musique est rythmée, mélodieuse, dansante et c’est définitivement le cocktail parfait pour les festivaliers!

Horaire: 15h45 à 16h25 le dimanche 3 août sur la scène De la vallée

Vance Joy

Avec un album complet à paraître le 9 septembre prochain, les fans de la folk enchanteresse de Vance Joy pourront enfin calmer leurs ardeurs et se régaler les tympans avec les treize titres que promet déjà Dream Your Life Away. Découverte en première partie des excellents Young the Giant le 6 mars dernier au Métropolis de Montréal, la formation de l’Australien James Keogh a tout pour plaire: des textes touchants qui parlent d’amour, des mélodies folk-rock soyeuses et entraînantes, le cocktail est donc à point pour vous désaltérer un bon coup. Pour les fans de Bear’s Den, James Vincent McMorrow et Mumford And Sons.

Horaire: 15h00 à 15h45 le dimanche 3 août sur la scène Des arbres

N’hésitez pas à nous faire part de vos artistes et groupes incontournables, car nous aussi on a envie de se laisser aller à la découverte. Bon festival à tous!

Vos commentaires

Revenir au début