Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire | Bible urbaine

Sorties_Humour

Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire

Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire

Un spectacle que nous ne reverrons pas deux fois!

Publié le 17 juillet 2019 par Virginie Chauvette

Crédit photo : Mathieu Pothier

Depuis 2009, les Wonder-Trois-Quatre, groupe d’improvisation musicale, se produisent mensuellement au Café Campus ainsi que dans différentes salles et évènements à travers le Québec. Cet été, dans le cadre de l'édition 2019 du Festival Juste pour rire, le groupe, accompagné de ses invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau, présentait un nouveau spectacle que nous ne reverrons pas deux fois!

Avant le début du spectacle, le public a été invité à inventer des titres de chansons et des noms de groupes, et de leur attribuer un style musical. Sur scène, le groupe, composé de neuf musiciens et chanteurs, et dirigé par l’impressionnant Éric Desranleau (LNI et Mes Aïeux), a créé devant nos yeux des chansons improvisées à partir des «demandes spéciales» des spectateurs.

Sur scène, on a aussi retrouvé François Lachapelle, animateur de C’est risqué FM, une fausse émission de radio à travers laquelle le spectacle a pris forme. L’animateur, choisissant parmi les demandes spéciales préalablement données par le public, a donné les commandes au groupe en annonçant les prochaines chansons qui seraient «jouées sur les ondes». Un titre, un style musical et parfois même une contrainte (danser tout au long de la chanson, chanter avec une voix enrhumée, mimer un des refrains, etc.) ont été imposés aux musiciens-improvisateurs et ont constitué le point de départ de leur création imminente.

L’improvisation pouvait maintenant débuter. Les yeux rivés sur Éric Desranleau, l’orchestre, composé du guitariste Sylvain Pohu, du bassiste Eric Bégin, du batteur Jean-Sébastien Nicol, du claviériste Gaëtan Troutet, du claviériste et tromboniste Benoît Rocheleau ainsi que des chanteurs Sophie Caron et Christian Laporte, a créé devant nous des chansons fictives en se laissant guider par les indications de leur chef d’orchestre expérimenté.

La cinquantaine de signes exécutés par Desranleau indiquaient des notes, des vitesses, des rythmes et des textures que les musiciens devaient suivre à la lettre et sur lesquels les deux chanteurs ont eu pour tâche d’inventer une mélodie et des paroles. Un travail d’écoute et de concentration incroyable que les membres du groupe, tous maîtres absolus de leurs instruments, ont effectué avec brio.

Après quelques chansons, l’animateur a fait entrer Arnaud Soly, le premier invité de la soirée. Présenté comme un ancien chanteur, on l’a reçu en studio afin qu’il interprète quelques-uns de ses plus grands succès. L’humoriste, qu’on connaît aussi pour son grand talent d’improvisateur, nous a offert des moments savoureux tels qu’un solo jazz de flûte à bec totalement maîtrisé ainsi qu’un opéra rap absolument hilarant.

La deuxième invitée, Sylvie Moreau, comédienne et improvisatrice d’expérience, nous a également offert une impressionnante prestation. Celle qui a fait un bon nombre d’impros chantées lors de ses années à la LNI s’est livrée au jeu avec aplomb et assurance. Deux candidats de choix, qui ont terminé le spectacle avec un duo de reggaeton, un incontestable moment fort de la soirée.

En près de deux heures, jamais le même style musical n’a été interprété. On nous a offert des improvisations à saveur jazz, disco, gospel et swing, en passant par des genres plus marginaux tels que le rock industriel, l’expérimental et j’en passe. Impossible de se lasser ou de rester indifférent devant tant de créativité et de talent.

Le plaisir sur scène était contagieux. On percevait clairement la fierté des membres du groupe et de leurs invités après leurs bons coups; on assistait parfois à certaines hésitations tout à fait attachantes, on les apercevait en train de se surprendre et de se faire rire entre eux. En tant que public, on se sentait privilégié d’assister à ces moments d’humour et de complicité naissants de cette impressionnante création dans laquelle tout le monde se lançait sans savoir comment elle aboutira.

Le mélange d’humour et d’improvisation, exécuté par ces virtuoses de la musique, était absolument fascinant. Le spectacle des Wonder-Trois-Quatre est une expérience unique et franchement impressionnante à vivre au moins une fois dans sa vie!

Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités en images

  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire
  • Les Wonder-Trois-Quatre et leurs invités Arnaud Soly et Sylvie Moreau à Juste pour rire

Par Mathieu Pothier

L'avis


de la rédaction

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début