L'exposition «Hergé à Québec» au Musée de la civilisation | Bible urbaine

Sorties_Expositions

L’exposition «Hergé à Québec» au Musée de la civilisation

L’exposition «Hergé à Québec» au Musée de la civilisation

Une expo parfaite pour les 7 à 77 ans

Publié le 23 juin 2017 par Marie-Eve Linck

Crédit photo : Marie-Josée Turcotte

Qui ne connait pas Tintin? Ce rouquin à la houppe, journaliste à la grande curiosité… Ce personnage de BD a plongé des millions de jeunes (et moins jeunes) dans ses palpitantes aventures à travers le monde. Si Tintin et ses comparses sont connus par plusieurs générations maintenant, leur créateur l’est peut-être moins. Et c’est la mission de l’exposition Hergé à Québec que celle de nous faire découvrir cet artiste aux multiples talents.

Hergé, de son vrai nom Georges Remi, était un dessinateur prolifique ayant débuté sa carrière alors qu’il n’avait même pas vingt ans. Comme il est amateur d’art, son œuvre est teintée des courants artistiques qui sont passés ou restés au cours de sa vie. Son dessin est caractérisé par la «ligne claire», cette ligne noire qui trace les contours de tous ses personnages et paysages. Et malgré qu’il ait lui-même peu voyagé, plusieurs de ses bandes dessinées se passent à l’étranger, cela demandant à l’auteur une grande recherche.

Ainsi, l’exposition sur Hergé sise cet été au magnifique Musée de la civilisation de Québec se veut une incursion dans la vie de l’homme et de son travail. L’expo a été créée et élaborée par et pour le Musée Hergé en Belgique et, depuis, elle est chaque fois adaptée pour pouvoir se balader en Europe et enfin traverser l’Atlantique cette année pour se retrouver à Québec du 21 juin au 22 octobre 2017. C’est à travers quelque 300 objets dispersés dans neuf salles que l’on découvrira un peu plus qui était Hergé et les différentes facettes de sa carrière et de son œuvre.

Fait inusité, l’exposition est présentée en rétrochronologie, c’est-à-dire que l’on commence par les dernières années de sa vie pour terminer avec sa jeunesse. Cette façon originale de présenter l’artiste donne un angle de vue pertinent nous permettant de retracer une bonne partie du vingtième siècle en dessins. On découvre d’abord l’œuvre picturale du dessinateur belge, qui s’est mis à la peinture dans les années 1960, puis d’une partie de sa collection d’œuvres art.

Ensuite, on entre dans le cœur de l’exposition qui se concentre sur son personnage mythique, Tintin. On y découvre l’importance des Studios Hergé, nés dans les années 1950, et le processus de création du bédéiste. Puis on comprend les difficultés vécues durant la Seconde Guerre mondiale, les transformations qu’a subies le 9e art pendant cette période, et l’on se tourne vers certains personnages, surtout ceux de Tintin, mais aussi ceux de Quick et Flupke et Jo, Zette et Jocko. Les maquettes sont très présentes dans l’expo: on peut ainsi admirer, entre autres, un bout de la fusée qui a aidé Hergé à réaliser les albums Objectif Lune et On a marché sur la Lune, et d’autres qu’on vous laisse découvrir.

Plus loin dans l’exposition, on quitte le monde de Tintin pour entrer dans l’univers de la publicité, car Hergé était non seulement un immense bédéiste, mais aussi un graphiste de talent. Le contenu de cette salle est surprenant et permet de voir tout le savoir-faire de ce dessinateur. Ensuite on voyage: d’abord en Chine, où l’on rappelle l’importante rencontre d’Hergé avec Tchang, puis en Union soviétique avec Tintin aux pays des Soviets, le premier album du fameux personnage. On explore aussi la naissance du protagoniste et de son prédécesseur, Totor. L’expo se termine avec le jeune d’Hergé, qui griffonnait déjà à l’âge de sept ans et qui, dès l’adolescence, a commencé à écrire des histoires.

Hergé à Québec permet de mieux connaître l’auteur de Tintin et son univers à travers toutes sortes de documents, planches, vidéos et autres objets. La mise en place des différentes salles est très bien faite, colorée et attirante.

L’exposition demande pas mal de lecture, mais ça ne devient jamais lourd, c’est toujours très convivial. C’est une expo vraiment intéressante qui, même si elle s’adresse davantage aux ados et aux adultes, pourra plaire aux enfants d’âge primaire lors des visites en famille, commentées et offertes trois fois par jour, à tous les jours.

Et tant qu’à être au Musée de la civilisation de Québec, allez jeter un œil à la fascinante exposition Cerveau à la folie, présentée jusqu’en 2018. Une belle excuse pour aller passer une journée ou deux à Québec!

L'événement en photos

Par Marie-Josée Turcotte

  • L’exposition «Hergé à Québec» au Musée de la civilisation
  • L’exposition «Hergé à Québec» au Musée de la civilisation
  • L’exposition «Hergé à Québec» au Musée de la civilisation
  • L’exposition «Hergé à Québec» au Musée de la civilisation
  • L’exposition «Hergé à Québec» au Musée de la civilisation
  • L’exposition «Hergé à Québec» au Musée de la civilisation
  • L’exposition «Hergé à Québec» au Musée de la civilisation
  • L’exposition «Hergé à Québec» au Musée de la civilisation
  • L’exposition «Hergé à Québec» au Musée de la civilisation

L'avis


de la rédaction

Nos recommandations:

Romans étrangers Critique-Tintin et les forces obscures - Historia et Éditions La Presse

«Tintin et les forces obscures»

Vos commentaires

Revenir au début