«L’un l’autre» de Sylvain Lafortune et Esther Rousseau-Morin à la Place des Arts | Bible urbaine

Sorties_Danse

«L’un l’autre» de Sylvain Lafortune et Esther Rousseau-Morin à la Place des Arts

«L’un l’autre» de Sylvain Lafortune et Esther Rousseau-Morin à la Place des Arts

L’un qui se métamorphose en nous

Publié le 18 octobre 2018 par Olivia Gomez

Crédit photo : Robin Pineda Gould et David Wong

Une fusion de deux corps en mouvement qui reflètent la naissance de l’un; cette partie de l’être humain existante qui a toujours besoin d’un autre composant pour se transformer, pour se nourrir et pour se recréer.

Un duo; un festin de mouvement, d’interaction et de partage de forces

La Cinquième Salle de Place des Arts nous propose un endroit intime et circulaire dans lequel on peut découvrir la création de Sylvain Lafortune et d’Esther Rousseau-Morin, qui vise l’exploration du travail de partenaire. Au tout début, on aperçoit un noir imposant, Cependant, petit à petit, les lumières s’allument  dans la scène et elles nous montrent les merveilleuses silhouettes athlétiques de ces deux protagonistes.

On est ainsi témoins d’une relation humaine, de deux corps qui échangent une force et une énergie cyclique qui est une sorte d’hypnose pour le spectateur.

Leur performance est remplie de couleurs, d’accents et d’une liberté responsable du mouvement. Ils n’arrêtent jamais leur danse et il y a toujours une respiration et une connexion entre eux deux qui agit comme le va-et-vient d’une balançoire. Ils nous montrent les différentes facettes de ce travail de partenaire qui, dans leur cas, s’expose dans une scène qui n’est pas si différente de la réalité.

La passion et le travail commun de Sylvain Lafontaine et d’Esther Rousseau-Morin nous montrent la possibilité de former une entité indissociable. Nous pouvons remarquer une relation de support et de confiance dans leur création qui évolue en harmonie avec la musique d’Antoine Berthiaume, et qui aide à créer une danse fluide et puissante qui ne nous laissera pas indifférents.

Fusion et transformation

L’un l’autre est une démystification des relations humaines entre partenaires qui est exposée à travers deux corps en constant mouvement. On y voit une fluidité de portes et de métaphores construites dans leurs corps. On y voit aussi une relation qui exige de l’écoute, de l’empathie, de la sensibilité, du travail, mais qui n’est pas dysharmonie.

Ils nous font ressentir une énergie magique que l’être humain possède; se faire confiance et faire confiance à l’autre pour se laisser aller et ainsi construire un seul élément.

On y voit la fragilité, car un faux mouvement peut nuire à cette fluidité cyclique, mais grâce au contrôle et aux connaissances de leur corps, il n’existe pas de crainte et ils nous donnent des possibilités à croire aux désirs de fusionner et transformer deux êtres humains en un.

Interprété et chorégraphié par Esther Rousseau-Morin et Sylvain Lafortune, L’un l’autre est présenté à la Cinquième Salle de la Place des Arts dans le cadre de la programmation de Danse Danse jusqu’au 20 octobre 2018 dès 20 h.

«L’un l’autre» de Danse Danse en photos

Par Robin Pineda Gould et David Wong

  • «L’un l’autre» de Sylvain Lafortune et Esther Rousseau-Morin à la Place des Arts
  • «L’un l’autre» de Sylvain Lafortune et Esther Rousseau-Morin à la Place des Arts
  • «L’un l’autre» de Sylvain Lafortune et Esther Rousseau-Morin à la Place des Arts
  • «L’un l’autre» de Sylvain Lafortune et Esther Rousseau-Morin à la Place des Arts
  • «L’un l’autre» de Sylvain Lafortune et Esther Rousseau-Morin à la Place des Arts
  • «L’un l’autre» de Sylvain Lafortune et Esther Rousseau-Morin à la Place des Arts

L'avis


de la rédaction

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début