Montréal en Lumière 2019: de la bonne bouffe, du cidre et du plaisir nom de Dieu! | Bible urbaine

Sorties_Gastronomie

Montréal en Lumière 2019: de la bonne bouffe, du cidre et du plaisir nom de Dieu!

Montréal en Lumière 2019: de la bonne bouffe, du cidre et du plaisir nom de Dieu!

Une 20e édition qui réchauffe tous les sens

Publié le 4 mars 2019 par Julia Leroux

Crédit photo : Benoit Rousseau (photo à la une)

Montréal en Lumière fêtait cette année ses 20 ans! Prenant fièrement place au cœur du Quartier des spectacles, cet évènement annuel présentait, pour l’occasion, une impressionnante programmation. En effet, afin de briser la déprime hivernale, le public avait accès à une série d’activités culinaires, à des conférences offertes par des grands de la gastronomie et à des animations extérieures festives et gratuites. Sans oublier une panoplie d’activités culturellement éclatées lors de la fameuse Nuit blanche. Voici donc mon topo d’une journée au cœur de ce vent de folie hivernale!

Premier arrêt: le restaurant Le Quartier Général

Le chef Benoit Breton y offrait, ce soir-là, un menu spécial proposant une cuisine inspirée de la Louisiane. Mon invitée et moi avons dit «oui!» sans hésiter, question de mettre un peu de piquant dans ce mois de février. Nous étions donc bien contentes de nous attabler au QG, bien rempli en ce midi de semaine, en plein coeur du Plateau Mont-Royal.

www.facebook.com/lequartiergeneral.ca

Et notre contentement ne s’est pas évanoui lors de la lecture du menu créé spécialement pour l’occasion: quatre choix, de l’entrée au dessert, revisitant des classiques de cette cuisine aux inspirations cajuns, créoles et espagnoles. Nous avons opté, en entrée, pour le boudin blanc, accompagné d’une salade de choux et vinaigrette cajun maison, ainsi que d’un crabcake vinaigrette jalapenos.

Nous avons été agréablement surprises par un boudin parfumé, loin d’être farineux, et par ce crabcake croustillant à la friture goûteuse et pas trop grasse. Une belle mise en bouche suivie, en plat principal, d’un espadon blackened absolument délicieux et épicé à souhait, et d’un plat typique, le jambalaya, offrant de généreuses crevettes juteuses et parfaitement cuites.

www.facebook.com/lequartiergeneral.ca

Nous avons toutefois été déçues par les accompagnements proposés; le riz semblait en effet gorgé d’eau, et les haricots étaient plutôt fades. Déception qui s’est vite estompée lors de l’arrivée des desserts: une crème brulée à la patate douce et cannelle, et un brownie au chocolat noir avec ganache de chocolat blanc. Ode à cette crème brulée rafraîchissante, par son goût riche et original, mettant de l’avant ce tubercule versatile.

Bref, nous avons été accueillies de manière chaleureuse et satisfaisante lors de ce midi louisianais, charmées par un service plus qu’attentionné et des plats de qualité. Quelle bonne idée de proposer ces repas thématiques à prix abordable, et ce, à travers plusieurs établissements culinaires montréalais!

Victor Diaz Lamich

Le Mondial des cidres SAQ

Un bref détour sur le site extérieur du festival, situé au Quartier des spectacles, nous a permis de constater l’ampleur des installations éphémères. Food trucks, feu de camp, kiosques de dégustation et tour de tyrolienne! Nous n’avons toutefois pas traîné, car nous étions trop emballées par une autre activité prenant place durant festival: le Mondial des cidres SAQ.

Première constatation: il est bien révolu le temps du cidre sirupeux, jugé comme un alcool de moindre qualité. Se définissant comme l’évènement annuel regroupant le plus grand nombre de cidreries québécoises, le Mondial des cidres SAQ est venu rendre justice à ce délice en mettant de l’avant, par le fait même, de nombreux producteurs locaux. Il était émouvant de voir tous ces exposants (plus d’une vingtaine) réunis au même endroit, parlant avec fougue et passion de leurs produits majoritairement issus de processus artisanaux.

Victor Diaz Lamich

Dégustations, animations, musique et tapis rouge étaient donc au rendez-vous, et ce, dans une ambiance chaleureuse et accessible. Il était même possible d’y déguster une tranche de jambon serrano, coupée à même la cuisse, gracieuseté du restaurant L’Empreinte. Tout pour rendre heureux!

Nos coups de cœur: le mousseux brut du Domaine Hébert, résultant d’un mélange de vingt-deux pommes et de leur miel de framboisier; le cidre mousseux La croisée, présenté par la Cidrerie du Minot, offrant un mélange de cidre de pomme et de cidre de glace; et les produits de la Cidrerie Le Somnambule, représentant bien la nouvelle génération de jeunes trentenaires venant faire hommage de manière funky à la culture de la pomme!

Bref, nous avons été totalement charmées par cette journée aux saveurs des valeurs de Montréal en Lumière; gastronomie accessible, mise en vedette de producteurs locaux et célébrations culturelles.

Quoi demander de plus avant l’arrivée du printemps?

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début