La nordicité à l’honneur lors du «Printemps nordique» à la Place des Arts du 4 au 29 avril 2018 | Bible urbaine

Sorties_Festivals

La nordicité à l’honneur lors du «Printemps nordique» à la Place des Arts du 4 au 29 avril 2018

La nordicité à l’honneur lors du «Printemps nordique» à la Place des Arts du 4 au 29 avril 2018

Une manifestation artistique pour faire le pont entre les cultures

Publié le 26 octobre 2017 par Éric Dumais

Crédit photo : Knotan. Photo à la une: Ane Brun

C’est lors d’une conférence de presse intime au Salon urbain de la Place des Arts que nous avons découvert, en grande primeur, l’arsenal artistique qui sera présenté à l’occasion de l’évènement multidisciplinaire Printemps nordique du 4 au 29 avril 2018. Ce projet d’envergure vise à faire découvrir aux Montréalais le talent nordique, et ce en plein cœur du Quartier des spectacles, par le biais d’une variété de performances et d’activités d’artistes en provenance de la Norvège, de la Suède, du Danemark, de l’Islande et de la Finlande. Préparez-vous à ouvrir vos horizons lors d’un printemps sous le signe de la nordicité!

La Place des Arts: à la rencontre des cultures

«Plus grand complexe culturel des arts de la scène au Canada, la Place des Arts accueille, produit et coproduit une grande quantité de projets artistiques dont nous sommes très fiers», a lancé d’emblée Marc Blondeau, PDG de la Place des Arts, assis aux côtés de Clothilde Cardinal, directrice de la programmation de la Place des Arts et instigatrice de cette manifestation artistique qu’est le Printemps nordique. Cette dernière nous a d’ailleurs mis l’eau à la bouche en nous présentant un survol de cette programmation riche et éclectique de laquelle nous vous parlerons dans quelques instants. Mais avant toute chose: quelques mots sur la genèse du projet.

Le Printemps nordique est le prétexte pour révéler aux Montréalais davantage de diversité des cultures et sert aussi de lieu de rencontres. «C’est une incursion pluridisciplinaire dans les arts de la scène des cultures nordiques, notamment de la Norvège, de la Finlande, du Danemark, de la Suède et de l’Islande», nous explique Clothilde Cardinal, qui chapeaute ce projet d’envergure depuis deux ans. Et comme «la Place des Arts se donne comme mission de soutenir la création et d’ouvrir des horizons nouveaux», l’occasion était parfaite pour aller à la rencontre de cette nordicité que nous connaissons nous aussi en tant que québécois.

Avec, en main, une copie du livre jeunesse Un hiver dans la vallée de Moumine de Tove Jansson, une romancière, illustratrice et artiste d’origine finlandaise hautement estimée, en plus d’un bagage culturel accumulé à la suite de nombreux voyages dans les pays nordiques, Clothide Cardinal s’est dite prête à présenter des choses nouvelles, tout en ayant en tête la notion de «découvrabilité», propre au Printemps nordique. Voici sans plus tarder un aperçu de ce qui vous attend lors de cette grande célébration de la nordicité dès avril 2018.

Coup d’œil sur une programmation en salle osée et variée

La Place des Arts accueillera en son enceinte dix productions internationales pour un total de vingt-trois représentations payantes ainsi qu’un volet gratuit à définir prochainement à l’occasion du Printemps nordique. Ces manifestations artistiques célèbreront l’esprit de nordicité, de coopération et d’humanisme propres à ces pays nordiques.

C’est donc un départ canon, quelques jours après Pâques, avec la danse contemporaine à l’honneur au cœur du spectacle Again de la compagnie norvégienne Zero Visibility, une ode alliant puissance des émotions et musique, jeux d’ombres et mouvements au sol, présentée au Théâtre Maisonneuve en collaboration avec Danse Danse.

NeoArtic

NeoArtic

Avec cette perspective «qu’il faut agir et se mobiliser face aux changements climatiques», la même salle accueillera aussi le laboratoire danois en arts visuels et en performance Hotel Pro Forma avec le spectacle NeoArtic de Kirsten Dehlholm. Vous y retrouverez des textes de l’écrivain et poète islandais Sjón, connu notamment pour avoir été parolier pour plusieurs chansons de Björk, en plus de frissonner aux résonances du chœur de douze chanteurs Latvian Radio Choir. Entre chant classique et musique électronique, laquelle est signée par Andy Scott, producteur britannique révélé par MUTEK en 2015, vous voyagerez au cœur de divers paysages visuels à couper le souffle!

Ane Brun

Ane Brun

Puis c’est à la Maison symphonique que vous avez rendez-vous, le 28 avril, pour une soirée envoûtante et céleste en compagnie de la Norvégienne Ane Brun, qui interprètera, pour l’occasion, son vaste répertoire pop-folk et les délicieuses reprises de son septième album, allant de Nick Cave, Bob Dylan, Radiohead, Joni Mitchel à Sade, Foreigner et Mariah Carey. Celle qui a accompagné en tournée le grand Peter Gabriel promet d’émerveiller tous vos sens avec sa voix d’une grande douceur et ses mélodies minimalistes qui rappellent par moments Agnes Obel. Ce concert est une présentation du Festival Immersif de Kultur et d’Art Scandinave FIKA(S).

Il y a fort à parier que, si Ane Brun vous a conquis, vous serez tout aussi émerveillé par la synergie du tandem norvégien Arvvas. Retrouvez, le 9 avril, la chanteuse sâme Sara Marielle Gaug et son contrebassiste Steinar Raknes dans l’intimité de la Salle Claude-Léveillée pour une soirée unique en compagnie d’invités que vous ne reverrez pas de sitôt!

Arvaas

Arvvas

Prouvant ainsi que les pays nordiques sont tout aussi ouverts que nous à l’ouverture aux cultures étrangères, découvrez les jumeaux Luis et Pedro Sartori do Vale, des Brésiliens résidant en Finlande, au cœur de Dois, un spectacle de cirque pas piqué des vers et présenté en partenariat avec La TOHU. Du 12 au 15 avril, pénétrez dans la bulle du duo qui vous en fera vivre de toutes les couleurs, entre moments de complicité, d’intimité, de Fraternité, de rivalité, le tout dosé d’humour, de beaucoup d’humour.

Pour les amateurs du septième art et de littérature de genre, les 26 et 27 avril, il y a un rendez-vous unique à ne pas manquer pour tout l’or du monde! Et en plus, c’est de la grande et rare visite qui vient nous entretenir de cinéma et de littérature, soit Linn Ullmann, la fille du cinéaste Ingmar Bergman et son épouse Liv Ullman à la Cinquième Salle, puis Ragnar Jonasson, le célèbre auteur de polars islandais, que vous pourrez rencontrer à la Salle Claude-Léveillée. Ces deux entretiens devant public sont une présentation du Festival littéraire international Métropolis Bleu.

Et un volet gratuit à ne pas manquer!

Soyez à l’affût, car plusieurs activités gratuites, et d’autres qui seront dévoilées plus tard cet hiver, seront offertes à l’occasion du Printemps nordique dans les différentes salles de la Place des Arts. Du 5 au 29 avril, il y a déjà une exposition à retenir, à savoir Aigematki – Tidsreise – Time Travel – Voyage dans le temps de l’Association d’artistes sâmes, une nation peuplant l’extrême Nord de la Norvège, de la Finlande et de la Suède. Elle sera présentée à la salle d’exposition de l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme à laquelle vous pouvez facilement accéder sur la rue Sainte-Catherine.

Et puis il y aura également des rencontres sur le livre, sa diffusion, une classe de maître sur l’écriture de séries policières, en plus d’une rétrospective de l’œuvre de l’inestimable scénariste et réalisateur suédois Ingmar Bergman du 6 au 30 avril à la Cinémathèque québécoise.

Le Printemps nordique est un évènement multidisciplinaire à ne pas manquer. Venez comme nous à la rencontre des cultures nordiques, histoire d’étirer jusqu’au printemps cette nordicité que nous connaissons bien ici au Québec! Pour plus d’information ou pour réserver vos billets, visitez le www.placedesarts.com/printemps-nordique.

*Cet article a été produit en collaboration avec la Place des Arts.

Nos recommandations :

Vos commentaires

Revenir au début