«Dans la peau de...» les animateurs du podcast 3 Bières | Bible urbaine

Sorties_

«Dans la peau de…» les animateurs du podcast 3 Bières

«Dans la peau de…» les animateurs du podcast 3 Bières

Le balado de l'heure!

Publié le 25 août 2017 par Michelle Paquet

Crédit photo : Michel Grenier

Chaque semaine, tous les vendredis, Bible urbaine pose 5 questions à un artiste ou à un artisan de la culture afin d’en connaître un peu plus sur la personne interviewée et de permettre au lecteur d’être dans sa peau, l’espace d’un instant. Cette semaine, nous avons interviewé les animateurs du podcast (baladodiffusion) 3 Bières: Yannick, Pierre-Luc et Gabrielle.

1. Selon la légende, le podcast aurait commencé avec Pierre-Luc et Yannick qui jasaient dans une taverne de Pointe-Saint-Charles. Pour ceux qui ne la connaissent pas déjà, pouvez-vous nous raconter cette histoire ainsi que l’arrivée de Gab dans le projet?

«Pierre-Luc et Yannick se connaissaient un peu grâce à Twitter et lorsque Pierre-Luc a déménagé à Verdun, il a demandé à Yannick de lui faire visiter les bars du coin. Ils ont visité tous les endroits de St-Henri et de Pointe-Saint-Charles, mais la Chic Régal est vraiment l’endroit qui les a marqués. À force de discuter, les deux comedy nerds ont constaté que leurs discussions saugrenues pourraient faire un bon podcast. C’est ainsi que 3 Bières est né!»

«Rapidement, Pierre-Luc et Yannick ont voulu donner une dimension humoristique au projet. C’est à se moment que Pierre-Luc a contacté Gabrielle (qui est humoriste) par Twitter pour l’inviter, et finalement, ils l’ont réinvitée et réinvitée. On dit à la blague que Gabrielle est une invitée qui n’est jamais partie! #GabEstNice»

2. À chaque épisode, les conversations tournent autour de sujets ou de questions envoyés par les auditeurs. Quel est le plus grand défi pour vous avec cette façon de faire?

«Le plus difficile est de ne pas décider ou savoir de quoi nous allons parler. Il faut fouiller dans toutes nos connaissances et dans tous nos souvenirs afin de vraiment dire, non seulement tout ce qu’on a à dire sur le sujet, mais de faire du mieux qu’on peut avec. Rien n’est plus frustrant que de réaliser quatre minutes dans un autre sujet qu’on avait LA meilleure anecdote sur le sujet précédent!»

«Ça nous arrive aussi parfois de piger un sujet super riche, mais qui aurait demandé de la préparation. Dans ces cas-là, c’est deux ou trois jours plus tard qu’on se réveille avec la meilleure réponse.»

3.  Pouvez-vous nous raconter ce moment où vous avez réalisé qu’il y avait un public qui écoutait 3 Bières chaque semaine?

«Même dans nos années en bas de mille auditeurs par semaine, notre communauté a toujours été active, mais au début, les sujets nous venaient souvent des mêmes personnes. On a commencé à avoir une montée remarquable à la fin de l’année 2015 lorsqu’on a eu de la couverture médiatique due à quelques histoires, comme Fred St-Gelais qui call-out Nathalie Petrowski pendant notre émission.»

«Depuis, on voit des nouveaux visages dans nos interactions sur Internet et dans les différentes villes qu’on visite. On est très choyé d’avoir des auditeurs aussi gentils.»

4. Si vous aviez chacun à choisir un invité qui ayant été mémorable pour vous, qui serait-ce et pourquoi?

«Yannick: Alex Perron! On l’associe souvent à un produit plus doux que ce qu’on fait à 3 Bières, mais il a été un invité hors pair. Nous avons découvert un gentleman ouvert à tous les sujets avec une répartie de feu!»

«Pierre-Luc: Je n’ai pas le choix d’y aller avec Fred St-Gelais. Cet homme est si gentil et plaisant à côtoyer. Je l’ai invité juste en le croisant à l’aéroport, je ne savais pas encore à quel point il était adorable. Adorable!»

«Gabrielle: Pour ma part, je vais dire Alexandre Despatie. Si on écoute 3 Bières, on peut rapidement entendre mon désintérêt pour les Jeux olympiques. À l’émission, j’ai découvert une personne tellement gentille, ouverte et drôle que j’en suis encore marquée positivement! Ça a tellement cliqué avec lui que des auditeurs nous ont demandé si on était amis dans la vie!»

«Il faut aussi mentionner Jean-François Provençal de la formation humoristique Les Appendices qui est devenu notre ami dans la vraie vie suite à ses passages à l’émission.»

5. On se permet de rêver le temps d’une minute. Si vous aviez tous les moyens et le temps à investir dans l’évolution de 3 Bières, qu’est-ce que vous aimeriez accomplir de fou avec ce projet?

«Dans un monde idéal, on pourrait en vivre! Ça serait vraiment impressionnant. On aimerait aussi aller visiter des parties éloignées du Québec dans lesquelles nous avons des bassins d’auditeurs engagés, comme la Gaspésie.»

Pour consulter nos précédentes chroniques «Dans la peau de…», visitez le www.labibleurbaine.com/Dans+la+peau+de…

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début