«Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction | Bible urbaine

Sorties_Cirque

«Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction

«Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction

En amour, le silence tend, les mots divisent et la musique unit

Publié le 13 juillet 2018 par Gabrielle Lebeau

Crédit photo : Mathieu Pothier

Dans le cadre du festival Montréal Complètement Cirque, Poyo Rojo est présenté du 5 au 14 juillet au Théâtre Centaur. Avec un talent immense, le trio argentin, formé des performeurs Alfonso Barón et Luciano Rosso, et du directeur Hermes Gaido, a exploré pour nous la guerre que chacun mène à soi-même en amour.

Sur la scène noire, trois casiers de gymnase bleus, un banc de bois et une radio à antenne. En trame sonore, le rythme entraînant et les notes joyeuses d’une cumbia argentine. Pendant que les spectateurs s’installent, les deux performeurs, vêtus de capris noirs et de débardeurs gris, étirent leurs muscles affinés, bondissent, tournent et échangent quelques mots, dos au public. Tandis que Luciano masse sa mâchoire, Alfonso ajuste le cordon de son pantalon. La définition des triceps et des mollets, des pieds et des dos, présagent des habiletés de danseurs de ballet.

Or, ce que l’on pouvait s’imaginer ne sera en rien comparable à ce qu’offriront Luciano et Alfonso. Du langage des signes au mime grotesque du poyo rojo, «coq rouge», de la technique de ballet au waacking en passant par le contemporain, du sport de combat à la fusion de deux corps amoureux, sans oublier les nombreuses portées, les deux danseurs-acrobates-acteurs regorgent de talents. Usant de chaque parcelle et des possibilités infinies de leurs corps – Luciano possède un visage, un torse et des bras à la malléabilité effarante –, ils expriment l’éventail des facéties de la séduction, où séduction rime avec: occulter, nier, protéger, refuser, rejeter. Les deux sexes, indépendamment de leur orientation, s’y reconnaîtront et s’esclafferont.

L’heure s’écoule rapidement, découpée en de multiples séquences par Alfonso qui change incessamment la station radiophonique. Ainsi, on note comment le silence crée une tension, la musique rapproche, les mots divisent et la nudité attire… et, au fil du temps, la fatigue épuisant la retenue, la noirceur unit enfin les corps.

Poyo Rojo, grâce au talent inné du trio, à la technique précise et à la profondeur du message, sera certainement parmi les pièces les plus appréciées du festival Montréal Complètement Cirque.

Après les chaleureux applaudissements, Luciano et Alfonso discutent avec le public. Luciano nous invite à suivre @unpoyorojo sur Instagram et Alfonso apporte quelques précisions: «1. Chaque fois c’est différent, car la radio est en live. Et 2. Nous ne sommes pas un couple». Tous éclatent de rire.

Concernant le point 1., Alfonso explique, lors de la rencontre avec les artistes, que la radio est un moyen de se rapprocher des publics dans chaque pays où ils jouent. En effet, par ce moyen, notre interprétation de la pièce s’est inscrite directement dans l’imaginaire québécois. Ce soir-là, nous avons capté des reportages au sujet d’un pipeline traversant un territoire des Premières Nations, de la maladie mentale et du hockey. En effet, les mots marquent la division. Et étonnamment – ou pas? – la plupart des chansons captées en étaient d’amour, dont «Someone Like You».

Avant le salut final, Luciano reprend place sur le banc au milieu de la scène pour mimer, en bonus, la célèbre chanson El Pollito Pío. Inutile de décrire ce spectacle, visionnez-le directement sur la chaîne YouTube de Luciano. Vous saisirez l’immensité du talent.

«Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque en photos

  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction
  • «Poyo Rojo» à Montréal Complètement Cirque: le combat de la séduction

Par Mathieu Pothier

L'avis


de la rédaction

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début