Stéphanie Harvey, gameuse et animatrice de «La Symphonie du jeu vidéo de Montréal» | Bible urbaine

Sorties_

Stéphanie Harvey, gameuse et animatrice de «La Symphonie du jeu vidéo de Montréal»

Stéphanie Harvey, gameuse et animatrice de «La Symphonie du jeu vidéo de Montréal»

Un concert de l'Orchestre Métropolitain pour célébrer l'univers du gaming!

Publié le 22 septembre 2017 par Michelle Paquet

Crédit photo : Aurélie Bellacicco (photo à la une)

Qu’on ait été (ou soit encore!) des grands fans de Link, de Mario ou même de Duck Hunt, les jeux vidéo ont marqué notre imaginaire collectif. On y pense parfois moins, mais la musique fait partie intégrante de l’expérience de jeu et des souvenirs qu’on y rattache. Montréal étant l’une des villes les plus impliquées dans le domaine, l’Orchestre Métropolitain a décidé de rendre hommage à cet art numérique avec un concert mettant en vedette des jeux vidéo créés ici même! Pour en discuter, nous avons rencontré l’une des animatrices de cette soirée, Stéphanie Harvey, qui est également gameuse professionnelle.

Le 29 septembre prochain, la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts se transformera en paradis du geek à l’occasion du concert «La Symphonie du jeu vidéo de Montréal» de l’Orchestre Métropolitain. Mené par la chef d’orchestre Dina Gilbert et conçu par Maxime Goulet, l’évènement mettra en vedette des pièces tirées de jeux vidéo conçus à Montréal, comme Assassin’s Creed, Mass Effect, Lara Croft, Outlast, RollerCoaster Tycoon et plusieurs autres.

À l’animation, nous aurons droit à des interventions de Jasmin Hains de Radio-classique et Stéphanie Harvey, gameuse professionnelle. «Ça sera nouveau pour moi de faire de l’animation à l’âge adulte (rires). Ça fait depuis le secondaire que je n’ai pas fait ça!», nous confie cette dernière. En plus de jouer aux jeux vidéo professionnellement, Stéphanie a longtemps évolué dans le domaine. «J’ai travaillé environ sept ans en tant que développeuse avec Ubisoft, j’ai pris une pause pendant un moment, et maintenant je me consacre à temps plein à ma carrière d’influenceuse et de pro gamer dans les ESports», raconte-t-elle. C’est cette connaissance de ces deux aspects des jeux, la conception et le game play, qui lui permettra de donner un caractère plus vivant aux présentations des pièces lors du concert. «Ce qui est le fun, c’est que je connais des gens impliqués dans la création de plusieurs des jeux qui font partie du concert. Ça me touche beaucoup de pouvoir parler de leur musique et de leurs jeux sur scène. Je vais essayer d’intégrer des petites anecdotes personnelles à l’animation pour leur rendre hommage

sorties-symphonie-jeu-vidéo-concert-stéphanie-harvey-bible-urbaine

Quand on pense aux jeux vidéo, c’est Mario et ses courses de voitures qui nous viennent souvent en tête, mais il y a aussi tout un monde de jeux qui se rapproche de l’univers cinématographique et pour qui la musique est d’autant plus importante. «La musique est vraiment essentielle aux jeux, ça ajoute énormément à l’expérience du joueur, explique Stéphanie. Les développeurs travaillent pour faire vivre une expérience au joueur, et la musique vient appuyer ces efforts. Par exemple, dans un moment très fort, la musique va venir intensifier le tout, un peu comme dans un film.» C’est particulièrement vrai pour des jeux comme Assassin’s Creed où les bandes-annonces ressemblent à s’y méprendre à celles des blockbusters américains.

La musique peut également avoir un effet nostalgique, nous ramenant en un instant à l’enfance ou à l’adolescence. Certains jeux ayant carrément marqué des générations. «Quand tu réentends ces morceaux, c’est comme si tu avais joué au jeu hier. Pour moi, il y a Mario ou The Sims qui me font ça. Dès que j’entends les premières notes, j’y retourne instantanément», se souvient la gameuse.

Pour une communauté plus ouverte

Stéphanie compare son travail à celui des joueurs de hockey, avec une équipe, une routine, des pratiques, des entrevues, et, bien sûr, des fans. «Je suis une influenceuse dans le domaine. J’ai ma communauté qui me suit quand je stream en ligne et qui vient me rencontrer lorsqu’on a des évènements.» Sa chaîne YouTube, missharvey, a présentement presque 20 000 abonnés et continue de grandir grâce à la belle visibilité dont Stéphanie jouit. Elle a participé (et gagné!) la troisième saison du concours «Canada’s Smartest Person» sur les ondes de CBC, a été nommée dans la prestigieuse liste des «30 under 30» du magazine Forbes et dans celle des «top 100 influential and inspirational women for 2016» chez BBC.

Loin de s’asseoir sur ses lauriers, la jeune femme profite de l’attention qu’on lui porte pour promouvoir la diversité et l’inclusivité dans le monde du gaming. «Je travaille très fort pour que les femmes soient plus représentées dans le domaine et pour que l’on soit plus égales en général», raconte-t-elle. Il y a environ quatre ans, elle a mis au monde, avec d’autres femmes du milieu, une plateforme en ligne, misscliks, qui vise à offrir un safe space dans le monde des jeux vidéo. «Il y a encore beaucoup de préjugés dans l’univers geek, et les femmes sont très sous-représentées. En créant misscliks, le but était de créer un environnement safe où tout le monde peut s’exprimer, continue Stéphanie. Depuis, on continue de promouvoir la diversité dans le jeu et d’organiser des évènements en ligne pour rassembler des gens avec des intérêts communs.»

symphonie-du-jeu-video-de-montreal_04_credit_Nadia_Zheng

Photo: Nadia Zheng

Les amateurs de jeux vidéo de la métropole pourront se rassembler le 29 septembre prochain pour «La Symphonie du jeu vidéo de Montréal» en compagnie de Stéphanie et de Jasmin Hains! Vous pouvez acheter vos billets dès maintenant au coût de 20 $ à 50 $ en cliquant ici.

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début