Une leçon de rock'n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell | Bible urbaine

Sorties_Concerts

Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell

Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell

Plus de trois heures de nostalgie sur scène

Publié le 8 août 2018 par Édouard Guay

Crédit photo : Emmanuel Gagné

Voilà près de dix-huit ans que la formation originale de The Smashing Pumpkins, groupe phare des années 1990 avec des chefs-d'oeuvre comme Siamese Dream ou Mellon Collie and the Infinite Sadness, ne s'était pas retrouvée sur scène ensemble. La tournée Shiny and Oh So Bright a permis au groupe mené par Billy Corgan de reprendre la route et de livrer à leurs nombreux fans, pour la plupart quarantenaires, le meilleur de ses cinq premiers albums. Seule la bassiste D'arcy Wretzky, évincée du groupe peu de temps avant le début de la tournée, manquait à l'appel.

Au total, The Smashing Pumpkins a offert plus de trois heures de nostalgie sur scène.  Et on a constaté bien rapidement à quel point ses amateurs sont restés attachés. À l’ouverture du concert, à 20h15, on nous présentait en animation les principaux albums du groupe sur un écran géant, et il n’a pas fallu longtemps à la foule pour reconnaître et acclamer ces œuvres qui ont bercé leur adolescence.

Billy Corgan a fait son apparition, seul, pour interpréter «Disarm», accompagné de photos et vidéos de son enfance. Les fans l’ont vite acclamé comme un demi-dieu (ce qui n’a sûrement pas aidé à dégonfler son énorme ego!) Par la suite, l’écran s’est scindé en deux, dévoilant l’arsenal musical du groupe.

James Iha (guitare) et Jimmy Chamberlain (batterie) de la formation originale, ont rejoint les nouveaux venus Jeff Schroeder (guitare) et James Bates (basse). Un véritable récital de vieux classiques se mettait alors en branle! De nombreuses images d’époque du groupe accompagnaient plusieurs pièces pour ajouter à la nostalgie.

Rapidement, on a compris à quel point The Smashing Pumpkins est inspiré avec cette nouvelle tournée. Le groupe américain semblait vouloir racheter ses années de vache maigre en offrant un dernier tour de piste à ses fans. Et quel succès ce fut! Le groupe a offert une véritable leçon de rock aux amateurs. Un vrai concert rock qui fait ciller les tympans! Espérons que la nouvelle génération a pris des notes.

Billy Corgan était tout en voix et particulièrement énergique, passant allègrement de la guitare au piano (notamment lors du magnifique doublé «To Sheila» / «For Martha» de l’album Adore). Les musiciens avaient une très belle cohésion et on sentait que le spectacle avait été rodé au quart de tour tant les morceaux étaient bien exécutés. Le visuel était également particulièrement réussi.

Parmi les moments glorieux de cette soirée bien spéciale, soulignons le fantastique solo de «Siva», l’interprétation sans faute de «Zero» et la frénésie des fans lors de «1979». Le groupe a également su piocher dans des morceaux plus obscurs de son répertoire (notamment «Blew Away» ou «Drown») et dans des reprises telles que «Space Oddity» de David Bowie, «Landslide» de Fleetwood Mac ou «Stairway to Heaven» de Led Zeppelin pour compléter ce concert bien spécial.

Bien que réussies, on pouvait se demander si de telles reprises étaient bien nécessaires, alors que le concert dure 3h15 et que le groupe jouit déjà d’un vaste catalogue pour meubler le spectacle adéquatement. Le rappel, composé d’une nouvelle chanson («Solara») composée spécifiquement pour la tournée et d’une autre reprise, n’était pas vraiment essentiel non plus.

On ne reprochera pas au groupe, toutefois, de vouloir nous en donner pour notre argent! Au final, ces 195 minutes de musique auront été un vrai bonheur pour les amateurs, qui pourront dire «j’étais là».  On peut véritablement dire que cette (dernière?) tournée était mémorable.

Le groupe aura ainsi fait taire les gens qui redoutaient cette tournée et voyaient en elle une autre tentative de faire du fric. Or, c’est bien plus que cela: c’est un véritable recueillement pour une génération entière (et aussi pour les plus jeunes ayant appris à découvrir le groupe).

C’est une mission plus qu’accomplie pour Billy Corgan et sa bande. Chapeau, les Smashing Pumpkins!

Metric: une ouverture de qualité

C’est le groupe torontois Metric qui avait le mandat de réchauffer la salle avant l’arrivée des Pumpkins sur scène. On peut dire que le groupe d’Emily Haynes s’est très bien acquitté de sa mission. Même s’ils roulent leur bosse depuis vingt ans déjà, plusieurs ne connaissaient pas le groupe. Qu’à cela ne tienne, Metric a su mettre la foule dans sa petite poche et a probablement gagné plusieurs adeptes.

Avec un septième album en route, Metric nous réservait de nouvelles chansons au menu. Cet opus à venir est prometteur, alors que des morceaux comme «Dressed to Suppress» ou «Now Or Never Now» ont véritablement électrisé le Centre Bell. C’est toutefois avec «Breathing Underwater» et «Help I’m Alive», jouée en fin de parcours, que la formation a le mieux conquis la salle.

The Smashing Pumpkins au Centre Bell en 22 photos

  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell
  • Une leçon de rock’n roll avec The Smashing Pumpkins au Centre Bell

Par Emmanuel Gagné

L'avis


de la rédaction

Grille des chansons

1. Disarm

2. Rocket

3. Siva

4. Rhinoceros

5. Space Oddity (reprise de David Bowie)

6. Drown

7. Zero

8. The Everlasting Gaze

9. Stand Inside Your Love

10. Thirty-Three

11. Eye

12. Soma

13. Blew Away

14. For Martha

15. To Sheila

16. Mayonaise

17. Porcelina of the Vast Oceans

18. Landslide (reprise de Fleetwood Mac)

19. Tonight, Tonight

20. Stairway to Heaven (reprise de Led Zeppelin)

21. Cherub Rock

22. 1979

23. Ava Adore

24. Try, Try, Try

25. The Beginning Is the End Is the Beginning

26. Hummer

27. Today

28. Bullet With Butterfly Wings

29. Muzzle

Rappel

30. Solara

31. Baby Mine (reprise de Betty Noyes)

Vos commentaires

Revenir au début