Un classique revisité avec «L’Effet Hyde» au Théâtre Aux Écuries | Bible urbaine

Théâtre_Général

Un classique revisité avec «L’Effet Hyde» au Théâtre Aux Écuries

Un classique revisité avec «L’Effet Hyde» au Théâtre Aux Écuries

Une adaptation de l’histoire du docteur Jekyll et de M. Hyde

Publié le 28 février 2018 par Michelle Paquet

Crédit photo : Jeanne Bertoux

On connait tous l’histoire du bon docteur Jekyll et du vilain M. Hyde. Les adaptations de ce classique de Robert Louis Stevenson n’ont pas arrêté depuis la parution du texte original en 1886 (!!!) Cette fois-ci, c’est au tour de Marcelle Hudon et du Théâtre de la Pire Espèce de présenter une version théâtrale de cette célèbre histoire avec la pièce L’Effet Hyde, une adaptation unique qui se démarque avec ses marionnettes, masques et jeux d’ombres. Voici notre entrevue avec Francis Monty, qui cosigne la mise en scène de la pièce et qui a également adapté le texte original pour la scène.

Pour ceux qui l’auraient oublié, le récit du docteur Jekyll et de M. Hyde est raconté du point de vue d’un notaire, et ami du docteur Jekyll, qui enquête sur l’étrange relation qu’entretiendrait son ami avec un homme sinistre du nom d’Edward Hyde. Sans que qui que ce soit l’apprenne, Jekyll avait concocté une potion lui permettant de se transformer en une personne complètement différente, Hyde, pour s’adonner à ses pulsions les plus malsaines.

Tout comme le texte de Stevenson, L’Effet Hyde suit l’histoire du point de vue de ses personnages secondaires et non directement de celui du doc et de son mister. Par contre, Hudon et Monty ont pris quelques libertés avec le texte original qui a tendance à dénouer ses intrigues à travers des correspondances entre les personnages. «Ça fonctionne bien dans un roman de livrer les choses de façon épistolaire, mais c’est moins intéressant au théâtre et au cinéma. Donc, on a travaillé fort pour adapter ce point de vue, explique Francis. Le spectateur voit le récit des yeux du notaire, mais le premier degré de lecture appartient vraiment au narrateur.»

Cette histoire de bien et de mal, de personnalités multiples et d’hypocrisie dans la société victorienne a intéressé Marcelle et Francis, qui collaborent ensemble depuis près de deux décennies (!), entre autres à cause de leurs disciplines. Marcelle est considérée comme une chef de file dans le monde des marionnettes, du masque et des jeux d’ombres, tout comme Francis l’est avec le théâtre d’objets et les marionnettes. «Dans un certain sens, nous sommes plus près du cinéma que du théâtre, raconte le co-metteur en scène. Grâce à nos outils, on arrive à faire des choses que l’on ne pourrait pas se permettre en théâtre classique.» Par exemple, ils sont capables de donner un côté monstrueux à Hyde en lui faisant un double en marionnette.

theatre-effet-hyde-bible-urbaine-8

Ce qui est particulièrement intéressant pour le public, c’est de voir les personnages se fragmenter à travers ces différents outils qu’utilise la production pour illustrer le récit. «On va retrouver Hyde parfois en ombre, en marionnette, même en deux marionnettes, et joué par un acteur avec un masque. À d’autres moments, il sera seulement présent sur scène à travers la trame sonore. Ces différentes façons de le représenter ajoutent, selon moi, un côté encore plus inquiétant au personnage».

Ces différentes techniques permettent de raconter des histoires qui s’éloignent du récit naturaliste typique et permettent de s’évader dans des zones plus symboliques, poétiques et fantastiques. Ici, on vogue sur la ligne entre le drame et l’humour avec des scènes illustrant la violence de Hyde, puis de petits intermèdes plus comiques qui donnent un côté hybride à la production.

Entre la narration et les objets, le spectateur est la fois plongé au coeur de l’intrigue, mais en est également légèrement distancé, comme on le vit au cinéma.

Pour voir cette production unique, coprésentée par Marcelle Hudon et le Théâtre de la Pire Espèce du 6 au 24 mars 2018 au Théâtre Aux Écuries, achetez dès maintenant vos billets au www.auxecuries.com.

*Cet article a été produit en collaboration avec Théâtre de la Pire Espèce.

L'événement en photos

Par Jeanne Bertoux

  • Un classique revisité avec «L’Effet Hyde» au Théâtre Aux Écuries
  • Un classique revisité avec «L’Effet Hyde» au Théâtre Aux Écuries
  • Un classique revisité avec «L’Effet Hyde» au Théâtre Aux Écuries
  • Un classique revisité avec «L’Effet Hyde» au Théâtre Aux Écuries
  • Un classique revisité avec «L’Effet Hyde» au Théâtre Aux Écuries
  • Un classique revisité avec «L’Effet Hyde» au Théâtre Aux Écuries
  • Un classique revisité avec «L’Effet Hyde» au Théâtre Aux Écuries

Nos recommandations:

Vos commentaires

Revenir au début