«Non finito» de la compagnie Système Kangourou au Théâtre Aux Écuries lors du FTA | Bible urbaine

Théâtre_Critiques de théâtre

«Non finito» de la compagnie Système Kangourou au Théâtre Aux Écuries lors du FTA

«Non finito» de la compagnie Système Kangourou au Théâtre Aux Écuries lors du FTA

Faire quelque chose

Publié le 4 juin 2018 par Véronique Bossé

Crédit photo : Jonathan Lorange

La démarche de Claudine Robillard est au cœur de ce projet qui ouvre les tiroirs du passé pour en ressortir tous les projets inachevés qui s'y trouvent. Les siens et ceux des autres.

C’était d’abord un projet qui s’intitulait Faire quelque chose de grand dans lequel un personnage étudiait les différents guides des records mondiaux pour s’en inspirer et en faire quelque chose. C’est ce qu’on peut supposer, en fait, puisque le projet n’a jamais vu le jour. C’était une autre idée, parmi un bon nombre, que Claudine Robillard, co-directrice de la compagnie Système Kangourou, ne mènerait jamais à terme.

C’est ce qu’elle nous raconte dès l’ouverture de Non Finito, spectacle qu’elle a créé et dans lequel elle participe, sur scène, en nous montrant des photos d’elle, d’abord enfant, puis jusqu’à l’année 2015, moment où le besoin d’achever réellement quelque chose devient insupportable.

C’est ainsi que Claudine part à la quête des projets inachevés des autres, comme pour se consoler et pouvoir repousser peut-être davantage le moment fatidique de la création. La consolation est réelle puisqu’elle n’est pas seule à ne pas terminer ses projets. C’est une réalité courante. L’humain est habité par cette envie de s’accomplir et il est dans sa nature de rêver. Il est normal que le résultat escompté ne soit pas toujours au rendez-vous.

Mais le résultat, ce n’est pas ce qui compte ici. Vraiment, c’est le parcours qui prime et la quête de sens. Pourquoi ne sommes-nous pas capables d’aller au bout d’un tel projet? Est-ce une question de personnalité? De contexte social? De circonstances? Il y a une réponse pour chacun et, sur scène, quatre non-acteurs accompagnent Claudine pour mettre en lumière leur propre expérience en lien avec l’inachèvement.

Le propos est fascinant, mais la forme simple ne donne pas l’impression que le spectacle est complet. Il est difficile de dire pourquoi exactement. Les personnes sur scène sont investies, mais malgré leur micro, il est parfois difficile de les entendre correctement. La quête de Claudine, malgré son côté universel, cherche son écho à l’intérieur du spectateur. Non Finito vacille entre la quête personnelle autobiographique et la quête universelle sans approfondir ni l’un ni l’autre.

Quelques idées fonctionnent très bien, comme celle d’asseoir le public d’abord dans des estrades pour les premières minutes, juste avant de laisser tomber un grand rideau qui dévoile les sièges rouges où on invite les spectateurs à s’y installer. Comme quoi, il faut parfois simplement changer de perspective. La maison dessinée au sol avec du ruban et de la poudre rose évoque l’expression «jeter de la poudre aux yeux» et c’est beau. Lorsque Claudine couvre de draps blancs le tas d’objets qui la relie à son ancien spectacle et qu’elle y ajoute de la terre et des pelures d’oranges, elle exécute cette action tout en douceur et l’image finale fait du sens avec le discours de la créatrice.

Cependant, une phrase, celle d’un des non-acteurs, me revient à la fin de la représentation: «C’est peut-être ton titre le problème? Au lieu de Faire quelque chose de grand pourquoi n’appelles-tu pas ça juste Faire quelque chose?»

Est-ce la raison qui me donne cette impression d’inachèvement, le titre du spectacle? Sa simplicité?Une chose est sûre, la créatrice est allée au bout de quelque chose, cette fois-ci. C’est déjà ça!

L'événement en photos

Par Jonathan Lorange

  • «Non finito» de la compagnie Système Kangourou au Théâtre Aux Écuries lors du FTA
  • «Non finito» de la compagnie Système Kangourou au Théâtre Aux Écuries lors du FTA
  • «Non finito» de la compagnie Système Kangourou au Théâtre Aux Écuries lors du FTA
  • «Non finito» de la compagnie Système Kangourou au Théâtre Aux Écuries lors du FTA
  • «Non finito» de la compagnie Système Kangourou au Théâtre Aux Écuries lors du FTA
  • «Non finito» de la compagnie Système Kangourou au Théâtre Aux Écuries lors du FTA
  • «Non finito» de la compagnie Système Kangourou au Théâtre Aux Écuries lors du FTA

L'avis


de la rédaction

Nos recommandations :

Critiques de théâtre Hosanna_17_Eloi-ArchamBaudoin-and-Davide-Chiazzese-photo-Andree-Lanthier

«Hosanna» de Michel Tremblay au Théâtre Centaur

Vos commentaires

Revenir au début